Comment rouler avec un Gravel ?

Comment rouler avec un Gravel ?

4.7/5 - (4 votes)

Ça y est, vous vous êtes décidé à passer au Gravel, mais appréhendez un peu de faire votre première rando longue distance avec. On vous rassure, c’est un vélo comme un autre, mais en mode plus polyvalent et plus confortable quel que soit le type de circuit à parcourir. On vous donne quand même quelques astuces pour bien rouler avec.

Pour rappel, le Gravel c’est quoi ?

Le vélo Gravel ou Gravel bike est un « vélo de gravier ». Autrement dit, il a spécialement été conçu pour rouler sur du gravier ou des sentiers secondaires. Néanmoins, il peut aussi emprunter le bitume et les terrains plus accidentés sans problème. On remercie ses larges roues pour cela, car c’est en partie grâce à eux qu’on peut utiliser cette bicyclette sur n’importe quel type de circuit. Ses roues ne sont pas ses seuls atouts puisque c’est sa conception globale qui fait de lui un vélo polyvalent, idéal pour prendre la route et partir à l’aventure.

A lire – Où peut-on rouler avec un Gravel ?

Pourquoi avez-vous besoin d’un vélo Gravel ?

Pourquoi avez-vous besoin d’un vélo Gravel ?

Vous avez besoin d’un vélo Gravel pour différentes raisons :

  • Vous aimez les randonnées cyclistes
  • Vous roulez beaucoup à vélo, et ce, pour différents usages
  • Vous recherchez plus de confort à vélo
  • Vous cherchez un vélo polyvalent qui peut rouler aussi bien en ville qu’à la campagne, voire à la montagne

N’oubliez pas que le vélo Gravel est un hybride entre vélo de ville, vélo de route et VTT. Il emprunte les avantages de chacun de ces cycles donc ses intérêts commencent là où les limites de ces vélos apparaissent.

A lire – Comment reconnaître un vélo Gravel ?

Que porter pour rouler en Gravel ?

Tout dépend de où vous allez rouler avec et pour combien de temps.

Si vous comptez l’utiliser pour aller faire les courses dans le quartier, votre tenue décontractée habituelle suffira.

Si vous l’utilisez pour vous rendre au travail tous les jours et que votre métier nécessite une tenue plus correcte, on vous recommande un e-Gravel ou Gravel à assistance électrique pour arriver au bureau sans trop transpirer.

En savoir plus sur le vélotaf

Si vous projetez de prendre la route pour partir en voyage, le mieux est de porter des vêtements cyclistes en lycra qui apportent plus de confort. Dans cette gamme, on retrouve des shorts, des maillots, des combinaisons, des cuissards … tout dépend de la saison à laquelle vous roulez. Une cape de pluie dans vos bagages est recommandée pour ne pas vous faire surprendre par une averse ainsi qu’un gilet rétro-réfléchissant. N’oubliez pas que le port de ce vêtement est obligatoire si vous roulez par temps de mauvaise visibilité ou la nuit. Enfin, outre les vêtements, n’oubliez pas de vous munir d’une paire de chaussures de gravel, d’une paire de gants, d’une paire de lunettes de soleil pour cyclistes et d’un casque.

Lire aussi – Comment rester sec sous la pluie ?

Pour résumer, toutes les tenues sont admises pour rouler en Gravel. A vous de trouver celle qui convient le mieux à l’usage que vous en faites.

De quels équipements avez-vous besoin en Gravel ?

De quels équipements avez-vous besoin en Gravel ?

On ne se lance jamais dans une rando-cycliste sans avoir vérifié son check-list. Ce dernier doit être établi plusieurs jours avant le grand départ et doit être mis à jour au gré de l’aventure. Conservez-le ensuite précieusement pour les prochaines sorties et actualisez-le à chaque fois en fonction des oublis ou des affaires que vous avez emportés de trop.

A lire aussi – Les 8 bonnes résolutions du parfait cyclotouriste

Cette petite précision faite, découvrez maintenant les équipements essentiels que vous devez emporter pour bien rouler en Gravel :

  • Un éclairage vélo performant : blanc à l’avant et rouge à l’arrière
  • Des catadioptres, arrière et latéraux
  • Un avertisseur sonore
  • Un rétroviseur
  • Des feux clignotants, très utiles pour rouler en ville
  • Des sacoches vélo et un léger sac à dos, prenez soin de bien placer vos sacoches pour ne pas déséquilibrer le deux-roues. Notez que le vélo Gravel n’est pas équipé de porte-vélos, mais vous pourrez en fixer un si besoin. Vous pouvez également emporter un sac banane pour vos pièces d’identité, votre téléphone …
  • Une trousse à outils contenant les outils de réparation et des bandes anti-crevaison
  • Une autre paire de roues, privilégiez les pneus tubeless qui crèvent moins, sans être à l’abri de crevaison. La taille des roues sera choisie en fonction de l’usage du vélo. Pour une pratique proche du VTT, optez pour des pneus plus larges, généralement de plus petit format. Pour vagabonder au fil des routes sans trop de circuits accidentés, des pneus plus étroits et de format plus important sont conseillés. Vérifiez quand même qu’ils soient compatibles avec le cadre et la fourche. D’une vue globale, plus les pneus sont larges, plus le confort sera au rendez-vous.
  • Une carte
  • Un compteur GPS

Et bien sûr, emportez quelques encas pour la route et beaucoup d’eau. L’achat d’une gourde ou d’un bidon et porte-bidon pour vélo est conseillé. Si vous souhaitez camper, n’oubliez pas le nécessaire tel que tente, sac de couchage, quelques ustensiles pour cuisiner et vos effets personnels.

Et sur la route, comment se comporter en Gravel ?

Et sur la route, comment se comporter ?

Une fois sur la route, retenez les conseils suivants …

La crevaison est inévitable

Loin de nous l’envie de vous décourager dès le départ, mais soyons réaliste, nous avons tendance à pousser toujours plus les limites du vélo Gravel. Et vu le type de sentiers sur lesquels on roule, une crevaison (voire plus) est toujours à redouter après les milliers de chocs que ses roues doivent encaisser. Heureusement, vous vous y êtes préparé et avez le nécessaire pour y remédier vous-même et reprendre la route. Apprendre à changer une roue est indispensable avant de se lancer dans un trek cycliste en solo ou même accompagné.

Lire aussi – Vélo : comment réduire les risques de crevaison des pneus ?

Le regard, toujours fixé devant

On utilise le Gravel pour sortir des sentiers battus et faire plus de découverte. On plonge ainsi dans de magnifiques paysages, mais ne vous laissez pas distraire tant que vous roulez. Les parcours Gravel empruntent des sentiers qui ne sont pas toujours sûrs d’où l’intérêt de toujours regarder devant. Si vous souhaitez admirer le paysage, arrêtez-vous quelques minutes avant de repartir.

Bien appréhender les descentes et les virages

Pour ces passages, il faut se mettre en danseuse pour que votre poids pèse davantage sur les pédales que sur la selle. Cela permet de mieux contrôler le vélo. Gardez votre poitrine basse et laissez tomber les talons pour baisser votre centre de gravité. Et toujours, regardez bien devant, loin devant vous.

Un autre conseil : freiner complètement avant un virage puis continuer à tourner sans freiner. Cela va vous éviter de déraper. Sur un gravel, le frein avant donne plus de puissance, mais il faut apprendre à le doser avec le frein arrière. Que ce soit avant un virage ou non, il faut serrer les freins en douceur et de préférence, freiner lorsque le vélo est droit.

Tout savoir sur les freins à vélo

Relâchez les muscles lorsque vous roulez

Face aux circuits empruntés, on a tendance à crisper les muscles davantage pour se cramponner au vélo. Résultat, les bras et les jambes sont plus sollicités que d’habitude et la fatigue va se faire ressentir trop tôt. Pour ne pas devoir écourter le voyage, il faut rester détendu et ne pas lutter contre les vibrations. Il faut apprendre à les absorber.

Toujours rester en selle

Tout au long de l’aventure, il faut toujours rester en selle même lorsque vous empruntez des pentes escarpées. Il faut effectivement savoir que les terrains meubles compliquent l’adhérence des roues donc même à l’arrêt, il est toujours mieux de rester en selle.

Lire aussi – Quel gravel choisir en 2022 ?

Grimper en position assise

En général, le cycliste se met en position de danseuse en montée. Il faut un peu délaisser cette habitude lors d’une montée en gravel, surtout lorsque le sol est meuble. Ce qu’il faut faire c’est de bien caler ses fesses sur la selle pour avoir assez de tension dans les jambes. Conduire ainsi dans les montées n’est pas évident, mais cela évite à la roue arrière de déraper. Essayez de vous y entraîner et de faire des exercices pour renforcer les muscles abdominaux et dorsaux.

A lire – Confort à vélo : conseils pour ne plus avoir mal aux fesses

Conserver sa lancée le plus possible

On vous l’accorde, rouler sur des pistes secondaires présente plus de surprises que sur le bitume : obstacles, effet de sillonnage … Ce n’est toutefois pas une raison de freiner à chaque fois. En Gravel, la règle est de conserver la vitesse acquise le plus possible et de freiner le moins possible, sauf si cela est vraiment nécessaire. Non seulement la conduite sera plus fluide, mais cela contribue aussi à ménager le cycle. Vu le prix du Gravel, le ménager autant que possible est conseillé.

Essayez et amusez-vous

Sa polyvalence permet de l’utiliser sur différentes pistes et de s’essayer à diverses techniques. N’hésitez pas, mais restez prudent. Le plus important lorsqu’on roule en gravel c’est d’y prendre plaisir donc soyez aventureux sans vous mettre en danger. Parfois, il vous manquera certains équipements, mais ce n’est pas grave, puisque vous allez les noter sur votre check-list et les emporter à la prochaine sortie. Chaque sortie en gravel est une nouvelle occasion d’apprendre, de découvrir et de s’amuser. Que demander de plus ?

Lire aussi – Quel gravel choisir pour débuter ?

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

*

code