Les 8 bonnes résolutions du parfait cyclotouriste

Les 8 bonnes résolutions du parfait cyclotouriste

4.7/5 - (8 votes)

Même si l’année est déjà bien entamée, il n’est jamais trop tard pour prendre de nouvelles résolutions. Si, comme nous, vous planifiez déjà de nouveaux circuits à parcourir, prenez le temps de lire nos nouveaux engagements pour devenir un cyclotouriste modèle. Nos objectifs :

  • apporter plus de confort et de sécurité à nos voyages à vélo
  • devenir un cyclotouriste modèle et responsable

Prêt pour découvrir ces belles résolutions ?

Résolution n°1 : « J’installe des feux puissants sur mon vélo »

Résolution n°1 : « J’installe des feux puissants sur mon vélo »

Pour voyager loin, il est important de se doter d’un bon éclairage. On installe alors un feu avant assez puissant pour rouler confortablement, même dans le noir. A ce premier éclairage, on ajoute un feu arrière assorti d’un catadioptre pour que les autres usagers de la route vous voient bien, même par temps de visibilité. Enfin, un feu de stop est conseillé pour prévenir les autres véhicules qui vous suivent que vous allez vous arrêter.

A lire – Comment choisir l’éclairage de son vélo ?

Pour vous aider à choisir, voici quelques sélections qu’on a retenues pour vous.

En matière de feu avant

  • le Lezyne Hecto Drive 500XL d’une intensité lumineuse d’environ 500 lumens et d’une autonomie allant de 1 à 20 heures en fonction de son utilisation. Son petit frère, le Lezyne Mini Drive 400XL offre aussi de bonnes performances avec une intensité lumineuse de 400 lumens et une autonomie de 1 à 20 heures.
  • Le Blackburn Dayblazer 800 dont l’intensité lumineuse peut aller jusqu’à 800 lumens. Son autonomie se situe entre 1h30 et 12 heures selon son usage. On apprécie son large faisceau, sa résistance à l’eau et l’emplacement prévu pour une caméra d’action.
  • Le NiteRider Lumina 650, d’une intensité lumineuse allant jusqu’à 650 lumens, offre également une excellente autonomie. Grâce à un mode de fixation robuste, on peut l’utiliser sur différents types de vélo, même le VTT.

Aux côtés de ces modèles récents, certains éclairages comme le Lumotec Plus 50 lux de Bosch and Müller ou encore son Lumotex IQ Cyo Premium Senso Plus de 80 lux restent toujours aussi performants. Notez que Bosch and Müller est l’un des principaux fabricants d’éclairage vélo. Ses produits sont connus pour leur qualité et leurs technologies innovantes. La majorité de ses modèles est pourvue de LED alimenté par dynamo.

En matière de feu arrière

  • Le Donperegrino B2 : il peut être de couleur rouge ou bleue et offre cinq modes d’éclairage différents. Son faisceau de 150° offre une visibilité sur, au moins 150 mètres. Grâce à ses 36 LED, sa puissance totale atteint les 110 lumens. Selon son usage, son autonomie va de 4 à 10 heures.
  • Le Wasaga offre également cinq modes d’éclairage et il est étanche. Son autonomie va jusqu’à 17 heures, mais son intensité lumineuse maximale est seulement de 20 lumens. Il reste néanmoins performant.
  • L’Ebuyfire : il s’agit d’un feu de vélo à induction qui offre quatre modes d’éclairage LED. C’est un modèle intelligent pourvu d’un capteur de frein et d’un accéléromètre. Il est également étanche et son autonomie va de 25 à 50 heures.

N’oubliez pas d’y associer un catadioptre pour augmenter votre visibilité par les autres usagers de la route. Un feu de stop de type Nano Ilumenox serait aussi le bienvenu.

A lire – Etre visible à vélo, comment renforcer sa sécurité à vélo ?

Résolution n°2 : « J’adopte les règles de bonne conduite à vélo »

Résolution n°2 : « J’adopte les règles de bonne conduite à vélo »

Si vous souhaitez faire du vélo votre principal moyen de locomotion, garez une chose importante en tête : « Où que vous rouliez, vous êtes l’un des maillons les plus vulnérables dans la circulation ». Pour cause : vous n’avez pas de carrosserie pour vous protéger en cas d’accident.

Par conséquent, il faut éviter de jouer les imprudents et les casse-cou. Il faut aussi respecter le Code de la route et autant que possible, se rétracter lorsqu’il y a danger. Devenez un cycliste modèle et responsable. Dès maintenant, équipez-vous de :

  • Feux clignotants pour indiquer aux autres usagers vos intentions. Ces accessoires sont abordables et peuvent vous sauver la vie. On les fixe au niveau des deux extrémités du guidon ou encore sous la selle du vélo. On en trouve dans des formats plus ludiques qui viennent se fixer sur le sac à dos ou qui pendouillent sous la selle. L’essentiel c’est que vous indiquiez clairement le virage que vous souhaitez prendre. A ces feux de clignotants, continuez de faire les gestes habituels de la main pour indiquer votre intention de tourner à gauche, à droite ou de vous arrêter.
  • Rétroviseurs : ils sont importants pour avoir une vue des autres véhicules qui vous suivent. Ainsi, vous pourrez voir si le chauffeur derrière a bien compris votre intention de tourner à gauche ou à droite avant de vous exécuter. Ils vous permettent aussi de vous classer sur le côté lorsqu’un chauffard tente de vous doubler. Notez qu’un rétroviseur vélo doit être un grand miroir angle qui lui donne une vue globale sur la circulation.

Lire aussi – VAE : possibilité d’installer des rétroviseurs et des feux sur son vélo

Normalement, les cyclistes doivent rouler bien au milieu de la chaussée pour être visible et pour se faire respecter par les autres véhicules. Par contre, si un chauffard essaie de vous doubler, il est plus sage de se ranger, car comme on l’a précisé, vous restez vulnérable.

Résolution n°3 : « Un casque vélo solide et aéré pour la famille »

Résolution n°4 : « Je m’offre une selle ergonomique »

Si pour vous, les voyages en vélo se font en famille, on n’oublie pas de choisir un casque pour chaque participant, du plus petit au plus grand. Notez que le port de casque à vélo n’est pas obligatoire pour les adultes, mais il l’est pour les enfants de moins de 12 ans et ce, qu’ils roulent sur leur propre vélo ou que vous les transportiez à bord du vôtre. Et pour leur donner le bon modèle tout en renforçant votre sécurité, arborez-en un également.

Voici nos sélections pour vous donner quelques idées.

Pour les enfants

  • Le Value Talks : il est pourvu d’une coque extérieure ABS et d’une coque intérieure EPS ce qui e rend très résistant aux chocs. Ses coussinets intérieurs le rendent plus confortable. Idéal pour les enfants de 3 à 14 ans (taille allant de 48 à 56 cm), il est fourni avec d’autres équipements de sécurité comme les coudières, les protections poignets et les genouillères.
  • Le Skullcap : disponible de 53 à 61 cm, il est doté d’une coque extérieure en polycarbonate et d’une coque intérieure en mousse EPS. C’est un modèle bien ventilé grâce à ses huit canaux d’air. Il se décline sous plus de 28 coloris avec des motifs différents.
  • Le Lixada : c’est un casque intégral ajustable grâce à son cadran. Il offre une sécurité maximale grâce à sa doublure en éponge qui vient amortir les chocs. Il est aussi pourvu d’une mentonnière, d’une protection ventilé au niveau de la bouche, d’une visière et de 13 ouvertures d’aération. La taille disponible va de 52 à 56 cm.

Et en termes de casque, on pense aussi à bébé avec le modèle Poppet d’Oxford ou encore le Smiley Rookie de Chez Abus. Notez qu’il est possible de transporter un bébé à vélo à condition de disposer d’équipements adaptés.

A lire – Casque pour enfant : comment bien le choisir ?

Un conseil important :

Si possible, optez pour un casque haute visibilité pour que les autres usagers de la route vous voient même par temps de mauvaise visibilité. Pensez également à un éclairage frontal, à fixer au niveau du casque.

Pour les adultes

  • L’Abus AirBreaker est aujourd’hui l’un des casques vélo les plus performants sur le marché. Il est doté d’une structure Multi Speed en nid d’abeilles, d’une coque EPS, d’un système d’aération baptisé Forced Air Cooling Technology, d’un support de lunettes avec blocage des branches nommé AirPort et d’autres spécificités qui renforcent la sécurité, le confort et ses performances.
  • Le Giro Aether MIPS : il met principalement l’accent sur la sécurité du cycliste. Il est ainsi doté d’un système MIPS et de plusieurs couches de polycarbonate qui lui permettent d’absorber au maximum les chocs. On retrouve également deux couches supplémentaires à l’intérieur pour le rendre plus confortable.
  • Le Met Trenta 3K Carbon est l’un des casques les plus aboutis et l’un des plus performants du moment. Il est pourvu d’une coque en polycarbonate moulée avec une double EPS qui intègre une cage en carbone 3K. Son système de ventilation est performant et il est doté d’un système d’ajustement Safe-T Orbital.

Notez que si vous avez un casque de type F21 Tornado Oxford (21 ouvertures) ou de type XL d’Oxford (15 ouvertures), vous disposez déjà d’un modèle bien aéré.

Découvrez aussi – Casque pour speedbike : quel casque choisir ?

Résolution n°4 : « Je m’offre une selle ergonomique »

Résolution n°4 : « Je m’offre une selle ergonomique »

Pour faire du tourisme à vélo, le choix de la selle est très important, car elle est le principal élément de confort à vélo. Parmi nos sélections, on retrouve :

  • La Selle Italia Flite Boost TM S1 : idéale pour les petits bassins, elle est longue de 248 mm et large de 130 mm. On aime la présence de canal central, le niveau de confort, la qualité de finition, les rails manganèse et la présence de coque Soft-Tek.
  • La Selle Italia SLR Titanium Superflow L3 : d’une longueur de 275 mm et d’une largeur de 145 mm, elle est très confortable grâce à son rembourrage en gel, sa large surface ajouré et son revêtement de surface, la Fibra Tek. Sa coque en nylon renforcé de fibre de carbone la rend flexible tandis que le système Shock Absorber absorbe efficacement toutes les vibrations. On aime son grand niveau de confort, les rails en titane le grand évidement central, le revêtement durable et la qualité de finition.
  • La selle Fi’zi:k Arione Kium 2020 : longue de 300 mm et large de 132 mm, cette selle est dotée d’une coque en nylon renforcé en fibre de carbone ce qui la rend flexible. Sa flexibilité est soutenue par le système Wingflex. Ses rails en titane filtrent bien les vibrations et le rembourrage Core associé à un revêtement de surface en microfibre renforcent son niveau de confort. Son petit plus : un clip intégré sous la coque pour fixer une petite sacoche ou un feu arrière.

Pour choisir une selle, prêtez particulièrement attention à la présence de canal central et du confort offert.

Lire aussi – Confort à vélo : conseils pour ne plus avoir mal aux fesses

Résolution n°5 : « Je transporte mes affaires dans des accessoires adaptés »

Résolution n°5 : « Je transporte mes affaires dans des accessoires adaptés »

Puisque vous allez faire du cyclotourisme, vous aurez sûrement besoin d’emporter quelques provisions, de l’eau et quelques effets personnels. Pensez alors à vous équiper de sacoches vélo étanches et sécurisés. Notez que vous pouvez emporter plusieurs sacoches en fonction de vos besoins et de la durée de votre périple. Vous pouvez en fixer au niveau du guidon, sur les porte-bagages avant et arrière, au niveau du cadre, sur la fourche avant ou sur la tige de selle.

Voici quelques modèles :

  • Le Baigio : c’est un sac de cadre vélo 3 en 1 de 75 litres
  • Le TecTake : c’est une double sacoche de 35 litres
  • Le FastRider Unibag Traffic de 28 litres

Vous avez aussi les sacoches Front Roller et Back Roller Classic d’Ortieb, la sacoche étanche pour smartphone et GPS de type Hapo-G et bien d’autres encore. Et puisqu’on parle d’accessoires pour transporter ses affaires et ses vivres, n’oubliez pas votre gourde vélo. On vous recommande notamment le bidon Artica de Zéfal d’une capacité de 750 ml. C’est une gourde isotherme qui maintient l’eau à la bonne température pendant 2h30.

Les critères de choix à retenir sont le litrage, l’étanchéité, la durabilité, le poids et le système d’attache. Si vous prévoyez d’emporter plusieurs sacoches vélo, assurez-vous toujours qu’elles ne déséquilibrent pas le vélo.

Enfin, si vous voyagez avec votre famille, les sacoches ne seront peut-être pas suffisantes. Dans ce cas-là, mieux vaut choisir une remorque vélo. Cette dernière permet de transporter plus de bagages. Il est également possible de s’équiper d’une remorque avec habitacle pour transporter les jeunes enfants. Ce modèle est pourvu de sièges enfants sécurisés et la remorque elle-même est équipée de réflecteurs et de pare-chocs à l’avant et à l’arrière. A défaut de remorque, pensez aux sièges vélo pour enfant à fixer à l’avant ou à l’arrière de votre vélo.

Un conseil :

Pour faire bon voyage, optez pour un vélo Gravel. Ce dernier vous permet de rouler aussi bien sur les routes goudronnées que sur des sentiers secondaires, voire des pistes plus accidentées. En prime, il est idéal pour faire du bikepacking et pour transporter de nombreuses sacoches vélo.

Résolution n°6 : « Je porte des vêtements confortables »

Résolution n°6 : « Je porte des vêtements confortables »

Avec des vêtements trop serrés et inadaptés, vous n’irez pas bien loin. Ils limitent, non seulement, vos mouvements, mais freinent aussi vos réflexes et ne permettent pas une bonne circulation du sang. Pour rouler confortablement, procurez-vous de vêtements spécialement conçus pour faire du vélo de route : pantalons, vestes, coupe-vent, imperméable, cape de pluie, short, t-shirt …

Si vous ne savez pas où chercher, quelques marques se sont spécialisées dans la conception de vêtements pour les cyclistes. On pense notamment à :

  • Assos : connue dans le textile du cyclisme depuis 1976, elle est la première à avoir créé le premier short de cyclisme en Lycra. Depuis, sa gamme s’est élargie avec des maillots, des cuissards, des inserts de cuissards …
  • Rapha : elle ne date que de 2004, mais les cyclistes sont fans de ses modèles. Chaque nouvel article allie confort, performance et style. Plus que les vêtements, elle instaure vraiment un nouveau style de vie orienté cyclisme.
  • PEdALED : créée en 2007 par le designer Hideto Suzuki, cette marque propose des vêtements fonctionnels tout en ayant du style. Elle les promeut autour de ses évènements dont le PEdALED Silk Road Mountain Race.
  • Castelli : qui ne connaît pas la marque au scorpion blanc ? Le logo Castelli se trouve sur le mollet de ses cuissards, sur la manche de ses maillots … et il est toujours présent dans les compétitions cyclistes et sur les grands champions comme Bartali, Coppi …
  • Endura : la marque Endura a aussi une belle notoriété auprès des cyclistes. Elle s’est fait connaître dès sa première collection, la MT500 qui a rencontré un franc succès. Depuis, elle ne cesse d’innover, proposant aux cyclistes du monde entier des vêtements à la fois adaptés, mais aussi stylés.

A lire :

Résolution n°7 : « Je vérifie toujours mon vélo avant de partir »

Résolution n°7 : « Je vérifie toujours mon vélo avant de partir »

Avant de sortir à vélo, même pour une course en ville, il faut toujours vérifier l’état des freins, des vitesses, des pneus, de la chaîne … Ces vérifications sont plus importantes encore si vous prévoyez de partir en voyage à vélo. Elles doivent être faites avant de quitter la maison et avant de quitter chaque aire d’escale. Elles ne prennent que quelques minutes et vous évitent bien des tracas.

Pour pouvoir effectuer ces contrôles et d’éventuelles réparations, n’oubliez pas d’emporter votre boîte à outils.

Résolution n°8 : « J’emporte un bon antivol pour mon vélo »

Résolution n°8 : « J’emporte un bon antivol pour mon vélo »

Parce qu’en cours de route, il y aura toujours des moments où vous devez vous séparer de votre vélo, il est important d’investir dans un bon système antivol. Il serait effectivement dommage d’aller faire les courses quelques minutes puis de revenir sans retrouver son deux-roues.

L’antivol est l’un des accessoires sur lesquels vous ne devez pas jouer aux radins. On ne vous demande pas d’acheter un modèle hors de prix, mais un modèle performant. Sur le marché, on trouve de nombreux modèles comme les antivols en U, les chaînes, les menottes, les câbles avec armature … Pour vous aider à choisir, voici quelques-uns de nos sélections :

  • L’Abus Steel-O-Chain : cette chaîne robuste permet de fixer le vélo sur un point fixe. Sa conception la rend très résistante et elle est dotée d’un excellent système de verrouillage.
  • Le Rixow 1-203988AAA : c’est une chaîne à verrouillage à code très résistante. Elle ne s’ouvre que lorsque vous aurez entré la bonne combinaison à 5 chiffres. Il est impossible de la briser ou de l’abîmer avec les techniques fréquemment utilisées par les voleurs.
  • Le Kryptonite 152067 : c’est un antivol en U fabriqué en kryptonium, un métal très résistant. Il est pourvu d’un long câble qui lui permet d’attacher plusieurs vélos en même temps. Si vous roulez à plusieurs à vélo, c’est le système antivol idéal.

A lire aussi

Leave a Comment

*

code