Comment organiser un voyage à vélo en famille ?

Comment organiser un voyage à vélo en famille ?

4.4/5 - (10 votes)

Voyager à vélo c’est bien, mais peut-on tenter l’aventure en emmenant les enfants ? Pourquoi pas. Beaucoup l’ont déjà fait et sont prêts à le refaire. Il suffit juste de bien organiser le voyage pour que tout le monde y prenne plaisir. Si cette idée est en train de germer dans votre tête, voici quelques conseils pour passer de la théorie à la pratique.

Quand partir ?

Durant les vacances de Noël, c’est tentant de passer des moments ensemble avec les enfants. Par contre, pour rouler en vélo, il reste préférable d’attendre la belle saison. On mise sur une météo clémente pour pédaler sans encombre.

En effet, vous aurez moins de vêtements à prendre avec vous. Puis, il n’y a rien de mieux que de pédaler au sec sous les beaux jours. Cela dit, prévoyez tout de même des imperméables et des housses de pluie pour sac à dos au  cas où il pleut soudainement.

A lire aussi – Comment rester sec sous la pluie ?

Attention ! Rouler durant les beaux jours, c’est bien. Par contre,  si vous n’avez pas prévu de camper  mais de dormir dans un hôtel par exemple, cela peut impacter dans votre budget car les hôtels peuvent être chers durant cette période de l’année.  Donc, prenez en compte ce détail.

En ce qui concerne la durée du voyage, cela va dépendre de l’expérience de chaque membre de la famille. Dans le cas où c’est votre tout premier voyage à vélo en famille, il est préférable de miser sur une itinérance de courte durée mais également pas trop éloignée de la maison.

Prenez ce premier voyage comme étant un essai. Vous en conclurez le nombre de kilomètres sur lesquels vos enfants peuvent pédaler. Vous prendrez compte du poids de l’équipement. C’est également un moyen de tester si toute la famille apprécie l’activité. Une fois que c’est validé, vous pouvez planifier une plus grande randonnée en vélo en famille. Mais avant de partir, l’idéal sera de s’entraîner.

S’entraîner avant de partir

Quel que soit l’itinéraire choisi, dès qu’il dépasse le cap des 5 km, il est conseillé de s’entraîner à l’avance. Pensez surtout à entraîner vos enfants et, éventuellement vos parents qui souhaitent également être de aventure.

Une bonne préparation physique est la règle n°1 à ne pas négliger. Pendant au moins un mois, prenez le temps de faire des sorties d’une journée ou d’une demi-journée dans les environs à vélo. Il faut que tout le monde s’y habitue donc pédalez, pédalez et pédalez sans toutefois en faire trop. Un entraînement par semaine suffit surtout si vous emmenez de jeunes enfants avec vous.

Lire aussi – Quel âge pour apprendre à faire du vélo ?

Puis, quand le jour du départ se rapproche, faites encore un dernier entraînement quelques jours avant, mais la veille ou deux jours avant, il faut se reposer. Vous devez garder toute votre énergie pour le grand départ.

Un petit conseil : durant les entraînements, essayez aussi de marcher un peu et de faire quelques étirements pour détendre les muscles. Et surtout, avancez à une allure normale.

Préparer les bagages

Préparer les bagages

Un voyage à vélo en famille se prépare plusieurs semaines à l’avance surtout si on part à plusieurs.

Pour ne rien oublier, dressez plusieurs listes, une liste pour chaque membre de la famille. Celle-ci notera tous les effets dont chacun a besoin comme les vêtements, les médicaments, les effets personnels, … Ensuite, établissez une autre liste pour les objets en commun comme la nourriture, l’eau, la trousse à pharmacie, la crème solaire … Enfin, commencez par rassembler les affaires de chacun en les séparant bien. Faites aussi les courses pour les victuailles et mettez le tout dans un autre panier.

Au fur et à mesure que vous rassemblerez les affaires, cochez petit à petit la liste. Lorsque tous les points seront cochés, faites une autre vérification avant de tout ranger. Conservez encore soigneusement ladite liste pour une dernière vérification la veille du jour J.

Pour ne pas vous emmêler les pinceaux, réservez un sac pour chaque personne, un autre pour les encas, un autre pour les médicaments et autres articles de premiers soins et un autre pour les jouets à emporter. Doudous et petites voitures doivent souvent faire partie du voyage pour éviter les crises en cours de route.

Attention, il est préférable de voyager léger donc laissez tout ce qui est superflu ou tout ce que vous pourrez facilement acheter en route comme les bouteilles d’eau.

Et puisqu’on parle des bagages, deux autres questions importantes se posent :

  • allez-vous dormir à l’hôtel ou dans des tentes ? Dans le premier cas, cela vous évitera d’emporter les tentes, mais nécessitera un autre budget. Dans le second cas, vous faites des économies, mais les tentes peuvent alourdir les bagages sans compter les sacs de couchage et les vêtements chauds.
  • allez-vous manger au restaurant ou cuisiner ? En voyageant à vélo, il est possible d’emporter une petite bouteille à gaz, quelques ustensiles de cuisine et des provisions pour les repas. Cela est même plus pratique si vous décidez de coucher sur une aire de camping. Le seul bémol c’est que cela vous fera des affaires en plus donc avez-vous assez de place pour tout emporter ? Si oui, c’est la solution la plus économique. Si non, l’option resto peut s’avérer plus pratique et en plus, on n’aura ni cuisine ni vaisselle à faire. Bien évidemment, il faudra revoir le budget à la hausse dans ce second cas.

Concernant les vêtements, afin de ne pas vous alourdir inutilement, consultez la météo avant de partir. Cela vous permettra de savoir si vous avez vraiment besoin d’emporter la doudoune ou si un coupe-vent suffit. Si le voyage se fait en été, privilégiez les vêtements respirants pour ne pas suffoquer. Prévoyez aussi quelques légers pulls si vous comptez dormir dans des tentes. Si le voyage se fait en hiver, vos bagages seront plus lourds. De toute façon, il est déconseillé de voyager à vélo avec des enfants durant la saison estivale, car les routes sont glissantes et le manque de visibilité est dangereux.

Lire aussi – Sacoche vélo : comment équiper son vélo pour voyager

Estimer votre budget voyage

Même si vous comptez cuisiner et dormir sur des aires de camping, il faudra toujours prévoir un budget surtout lorsqu’on voyage avec les enfants. N’oubliez pas non plus que ce sont quand même les vacances donc un peu de folie au restaurant ou dans les parcs d’attractions sis sur votre itinéraire sera le bienvenu.

Il faut toutefois tout prévoir à l’avance. La plupart des familles cyclo-voyageurs établissent un budget limite par jour. Ce budget doit inclure l’hébergement du jour, les repas du jour, les goûters pour les enfants, les visites touristiques et les bouteilles d’eau. Vous pouvez éventuellement y ajouter une petite marge pour profiter pleinement de l’aventure.

L’avantage avec un voyage à vélo c’est qu’on économise beaucoup sur le carburant. Vous pouvez même prendre le train ou l’avion de temps à autre pour les distances trop lointaines, mais assurez-vous que la compagnie accepte les vélos à bord. Renseignez-vous sur les options s’offrent à vous pour le transport de vélos.

Dans tous les cas, le budget dépend de vos possibilités financières, de la durée du voyage et des activités que vous prévoyez de faire. N’oubliez pas de réserver une enveloppe pour les imprévus.

Prévoir l’itinéraire

Optez pour un itinéraire assez facile et si possible, avec des pistes cyclables. On évite les circuits composés de nombreuses pentes, car vos enfants auront du mal à les remonter. Un terrain plat, non accidenté et bien balisé reste l’idéal. Pour un premier voyage, les circuits établis le long des canaux ou les voies vertes sont les plus recommandées.

Découvrez : Les pistes cyclables en France

En ce qui concerne la distance à parcourir, limitez-vous à 15-25 km par jour. Cela vous permettra d’avancer au rythme de tout le monde et aussi de vous arrêter régulièrement pour visiter les sites établis sur votre itinéraire.

Aussi, puisque c’est une grande première pour la famille, pensez à un séjour d’un week-end ou de trois jours tout au plus. N’oubliez pas de consulter vos enfants pour le choix de la destination. Plus ils se sentent concernés, plus ils seront motivés.

Choisir les bons équipements

Choisir les bons équipements

Si chacun a déjà un vélo, faites-en une révision complète avant le départ : pneus bien gonflés, freins qui fonctionnent bien, chaîne bien en place, … Assurez-vous aussi que la taille des vélos convient à tout le monde.

Lire aussi – Comment choisir la bonne taille de cadre pour son vélo ?

Dans le cas où vous voyagez avec de jeunes enfants qui ne pourront pas constamment rouler, prévoyez une remorque vélo au lieu d’un siège vélo. Il existe des sièges bébé à fixer à l’avant ou à l’arrière du deux-roues. La remorque est plus confortable et mieux sécurisée. Un vélo suiveur peut aussi être intéressant.

Vous aurez également besoin d’une autre remorque pour transporter les bagages si vous voyagez lourd. Si ce n’est pas le cas, peut-être que chacun pourra transporter son sac à dos.

Il ne faut pas oublier les casques vélo, les gants et aussi les gilets jaunes pour que les autres usagers de la route vous voient bien. Notez que le port de casque est obligatoire pour les enfants de moins de 12 ans même lorsqu’ils sont transportés à vélo par un adulte. Les adultes devraient eux-aussi en porter pour donner l’exemple et par sécurité.

Enfin, toujours en termes d’équipements, n’oubliez pas les outils de base pour les éventuelles petites réparations du vélo en route.

Lire aussi – Bien s’équiper pour faire du cyclisme

Choisir la solution d’hébergement

Hebergement lors d'un voyage à vélo en famille

Si vous prévoyez de partir plusieurs jours, il faudra bien planifier l’hébergement. Les affaires à emporter et le budget en dépendent. Généralement, deux options s’offrent à vous.

Aller à l’hôtel

Pour ceux qui veulent éviter de planter la tente tous les soirs, le choix d’un hôtel est plus judicieux. Vous dormirez ainsi avec un vrai toit au-dessus de votre tête et avec un esprit tranquille. Aussi, en choisissant de dormir à l’hôtel, le poids de vos affaires va être allégé étant donné que vous n’avez pas besoin d’emporter les équipements de camping.

En revanche, cette solution présente quelques inconvénients. Vous serez enfermé dans votre chambre et pour manger, il faut se déplacer. Or, les enfants sont fatigués du voyage et n’ont qu’une seule envie, c’est de se reposer tranquillement.

Opter pour le bivouac

La deuxième option est de faire du bivouac. Il est tout à fait possible de dormir sous le ciel étoilé durant une randonnée à vélo. Et c’est là même tout le plaisir d’une itinérance à vélo. Les plus grands avantages sont entre autres : de ne pas être enfermé dans une chambre, les enfants ne sont pas isolés et pourront se faire des amis au camping…

Le plus grand inconvénient est le poids du matériel de camping. Il faudra prévoir une excellente solution de portage pour votre vélo. Le nombre et l’âge des enfants et la période du voyage sont à prendre en compte pour organiser vos équipements.

Les petits campings familiaux sont un bon choix pour un tel voyage. Votre famille sera posée sereinement et tranquillement. Vos loulous pourront profiter au maximum d’une vraie sortie à l’extérieur.

Pensez à l’hygiène durant le voyage

Prendre soin d'hygiène lors d'un voyage à vélo en famille

Le pédalage requiert des efforts physiques. Donc forcément, tout le monde transpire. L’hygiène corporelle est importante particulièrement pour les familles qui choisissent de faire du bivouac et de camper.

Toute la famille doit prendre une douche quotidiennement dans les toilettes de votre chambre d’hôtes ou de votre camping ou celles improvisées lors d’un bivouac. On se lave au moins chaque soir et on enfile une tenue propre.

Le toilettage est plus complexe lorsqu’on fait du bivouac. Si vous campez au beau milieu de la nature, un sacré exercice est de se doucher avec deux litres d’eau en utilisant une poche à eau en guise de pomme de douche. La consommation d’eau peut être limitée donc les petits doivent apprivoiser cet exercice.

Il faut également laver les vêtements remplis de sueur. Idéalement, vous devez prévoir de faire la lessive tous les soirs afin que les vêtements sales ne s’entassent pas et ne provoquent pas une mauvaise odeur. Une fois lavés, laissez sécher les vêtements à l’arrière des vélos.

Derniers conseils pour faire bon voyage

Avant de partir, voici quelques derniers conseils :

  • Ne surestimez pas vos capacités de cycliste : allez-y doucement et avancez à votre rythme.
  • Tous les jours, partez assez tôt pour prendre votre temps en chemin et arriver avant la nuit à la prochaine escale.
  • Soyez à l’écoute de tous les membres de votre équipe pour éviter les situations de crise pouvant retirer toute la joie du voyage.
  • Vérifiez les vélos avant de quitter chaque escale pour éviter les mauvaises surprises.
  • Achetez un guide de la région à découvrir si vous comptez y passer plusieurs jours. Cela vous évitera de vous perdre et de déterminer les sites à visiter.
  • Emportez quelques provisions énergétiques pour reprendre de la force et n’oubliez pas de boire beaucoup d’eau.
  • Apprenez à vos enfants les règles de sécurité à adopter avant le voyage.
  • Respectez le code de la route surtout en dehors des pistes cyclables. Parmi les règles qui échappent souvent aux cyclistes, il y a le fait de toujours rouler à droite et de s’arrêter au carrefour.

Ce dernier point sur le code de la route nous emmène à quelques informations importantes. Puisque vous allez rouler sur plusieurs kilomètres et parfois en dehors des pistes cyclables, pensez à munir vos vélos d’un rétroviseur, de feux clignotants et de klaxon. On n’oublie pas non plus les catadioptres, éléments essentiels pour renforcer la sécurité à vélo.

On vous souhaite bon voyage !

1 Comment
  1. […] Si la piste cyclable est réservée aux cyclistes, les voies vertes sont pour les cyclistes, pour les piétons, pour ceux qui sont sur des rollers, pour les personnes à mobilité réduite et même dans certains cas pour ceux qui sont à cheval. Elles sont réservées à la circulation non motorisée. Elles sont souvent aménagées le long des canaux ou des rivières, d’anciennes voies ferrées, des routes forestières ou dans les allées des parcs urbains. Lorsque vous vous penchez sur la carte des aménagements cyclables en France, les voies vertes sont en vert. C’est à partir de ces voies vertes que vous devez élaborer votre itinéraire pour une balade ou un voyage à vélo en famille. […]

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

*

code