La gourde vélo : un accessoire indispensable

Des avantages, mais aussi des obligations à respecter

5/5 - (1 vote)

Faire du vélo implique brûler des calories et fournir des efforts physiques. Pour que le corps ne se déshydrate pas sous l’effet de la transpiration, avoir de l’eau à disposition durant chaque sortie à vélo est indispensable. Voilà pourquoi la gourde ou le bidon est un élément phare pour chaque cycliste. Comment bien le choisir et comment l’emporter à vélo ?

Qu’est-ce qu’une gourde vélo ?

Comme son non l’indique, c’est un matériel conçu pour permettre aux cyclistes de transporter de l’eau ou tout autre type de breuvage. Les amateurs de deux-roues l’appellent aussi « bidon de vélo ».

Il est fabriqué avec des matières robustes capables de résister aux chocs externes. La gourde vélo est généralement isotherme, ce qui permet aux cyclistes de garder leur boisson au frais ou au chaud, selon les cas.

Sa morphologie et son design ont été pensées pour qu’elle s’adapte facilement à un support à fixer sur le vélo. Son emplacement peut varier selon sa forme, son volume et le type de cadre de votre vélo.

Pour information supplémentaire :

Certaines gourdes ont été conçues pour transporter, non pas des boissons, mais des matériels et des outils. Cette option peut être intéressante si vous ne souhaitez pas vous encombrer d’une mallette ou d’une sacoche de vélo.

Lire aussi – Quels sont les outils essentiels au cycliste ?

Pourquoi utiliser une gourde vélo ?

Pourquoi utiliser une gourde vélo ?

Un cycliste peut très bien boire de l’eau dans une bouteille classique, mais on lui recommande plus le bidon de vélo et ce, pour diverses raisons.

  • La gourde vélo a une vocation sportive ou tout terrain. Elle est compacte et a une forte résistance au choc, à la poussière, au coup de soleil et au froid. Elle résiste même à la variation de température ce qui signifie que vous pouvez utiliser le même récipient en hiver et en été.
  • Elle est écologique : même si certains bidons sont en plastique, ils sont faits pour être réutilisés et recyclés le cas échéant.
  • Elle garde le breuvage propre et sain : grâce à son bouchon et à sa conception en général, la gourde vélo met son contenu à l’abri des saletés et ce, même lorsque le deux-roues roule sur des pistes boueuses et poussiéreuses.
  • Son caractère isotherme est très apprécié puisque permet d’avoir de l’eau chaude par saison froide et de l’eau fraîche par saison chaude. Assurez-vous seulement d’avoir un récipient bien étanche.

Comment choisir sa gourde vélo ?

Sur le marché, il existe de nombreux modèles de bidons de vélo. Pour trouver le modèle qui répond le plus à vos attentes, vous pouvez vous baser sur différents critères à savoir :

  • Le volume :

Les gourdes vélo ont une capacité allant de 400 ml à 1 litre. Les modèles les plus fréquents ont une capacité située entre 500 et 750 ml. Ce sont les modèles standards, mais si vous comptez rouler sur une longue distance, par temps de canicule, mieux vaut prévoir un bidon plus volumineux et se doter, en plus, de poches à eau. Un cycliste peut très bien emmener plusieurs bidons durant son escapade. Cela permet d’emporter différents types de boissons. L’eau plate reste néanmoins celle à privilégier.

Pour une sortie de courte durée, un bidon de 500-600 ml peut suffire, mais s’il fait très chaud, privilégiez un 750 ml. Pour une sortie de deux-trois heures, une gourde d’un litre est plus recommandée avec quelques poches à eau en plus par temps de canicule.

Pour information, on trouve actuellement des bidons en matériau compressible. Ils sont très pratiques puisque peuvent être rangés facilement une fois vidés de leur contenu.

A lire – Le vélo en été : conseils pour rouler malgré la forte chaleur

  • Le diamètre :

C’est un critère auquel on ne prête pas assez d’attention et pourtant, le diamètre de la gourde est garant de sa prise en main. Pour un enfant, un diamètre de 66 mm est conseillé. Pour les adultes, préférez une gourde de 74 mm de diamètre.

Dans les deux cas, choisissez un porte-bidon adapté pour que l’accessoire tienne bien en place lorsque vous roulez.

  • La fermeture du bidon :

Les gourdes de vélo n’ont pas toutes le même système de fermeture, mais les systèmes les plus répandus sont le bouchon à tirette à clipser et le bouchon à visser. Les deux s’accompagnent systématiquement d’un capuchon pour garder le contenu au propre. Pour boire, le cycliste déverrouille la valve avec ses dents, mais certains modèles sont pourvus d’une tétine pour boire par simple aspiration.

Ce qui est certain c’est que les fermetures des bidons de vélo ont été pensées pour faciliter la tâche aux cyclistes. Notez que la valve peut être souple ou rigide selon les modèles.

  • Le matériau de conception :

De nombreux matériaux sont utilisés pour concevoir les bidons de vélo. Les plus répandus sont néanmoins le plastique et l’aluminium.

La gourde vélo en plastique a l’avantage d’être légère et moins coûteuse. Elle est également assez souple ce qui facilite sa prise en main. Le seul bémol c’est que ce matériau ne conserve pas la température de son contenu et en altère parfois le goût. Certains matériaux plastiques préservent mieux la saveur de leur contenu à l’instar des bidons dépourvus de Bisphénol A (BPA). Autant que possible, évitez les gourdes qui en contiennent, car non seulement, l’eau perdra sa saveur, mais le BPA est aussi nocif pour la santé en général.

Le bidon de vélo en aluminium, quant à lui, est plus lourd, mais plus robuste. De plus, l’aluminium a des propriétés isothermes qui lui permettent de conserver la température de son contenu. Enfin, contrairement au plastique, il n’altère pas le goût du breuvage, mais le garde intact.

Outre ces deux matériaux, les professionnels de vélo préfèrent de loin investir dans un modèle plus onéreux, mais qui offre plus d’avantages. Il s’agit des gourdes isothermes haut de gamme. Ces dernières sont pourvues d’une double paroi dont un extérieur en plastique et un intérieur isolant, soit en inox, soit sous forme de gel. Grâce à cette association de matières, elles sont faciles à prendre en main et la boisson conserve sa température pendant plusieurs heures.

A lire aussi

Leave a Comment

*

code