Comment apprendre à rouler avec un monocycle ?

Comment apprendre à rouler à monocycle ?

4.2/5 - (4 votes)

Rouler à monocycle n’est pas une pratique innée ou une connaissance acquise. C’est une discipline que l’on doit apprendre. Son seul point commun avec le deux-roues c’est le contrôle de l’équilibre. Son apprentissage s’avère plus compliqué que celui de la bicyclette, car le cycliste est seul face à lui-même. Il s’appuie seulement sur la compétence motrice de son corps et de sa confiance en lui. Comment faire alors pour apprivoiser ce nouveau moyen de locomotion ?

Chassez la peur, votre principal blocage

Chassez la peur, votre principal blocage

L’ennemi numéro un dans l’apprentissage du monocycle c’est vous-même. Quand vous vous dites dans votre tête que vous allez y arriver, c’est que vous pouvez le faire et ce, même si vous tombez plusieurs fois . Il ne faut jamais abandonner. Cette activité demande de la patience et de la détermination. La précipitation n’est en aucun cas la solution. Au contraire, c’est une source de blocage.

Respectez les consignes de base

Avant de vous lancer, voici quelques consignes de base à respecter pour bien se préparer :

  • Préparez votre monocycle :

Gonflez le pneu et équipez-vous des outils de fixation de la fourche, s’il s’agit d’un monocycle classique. Pour anticiper les chutes, il faut protéger la coque avec une mousse ou une housse de protection s’il s’agit d’une gyroroue. Pensez également à ajuster la hauteur de la selle à celle de vos hanches pour une conduite plus confortable.

A lire – Guide d’achat : comment choisir sa gyroroue ?

  • Choisissez le lieu d’apprentissage :

Choisissez un terrain dégagé, absent de barrière visuelle. Autant que possible, optez pour un endroit délimité par une petite clôture contre laquelle vous pourrez vous appuyer en enfourchant la roue.

Apprenez à démarrer à monocycle

Apprenez à démarrer à monocycle

Le démarrage est l’étape la plus difficile, car il faut trouver son équilibre et la garder.

Au démarrage, la façon de monter est semblable à celle d’une bicyclette. Commencez par un seul pied avec la plante bien fléchie sur le long de la pédale et la cheville à même la coque de la monoroue (parallèle à celle-ci). Appuyez-vous sur quelqu’un ou sur une clôture basse en maintenant la roue inclinée vers l’intérieur.

Une fois que vos deux pieds sont placés sur les deux pédales, faites-les adopter une position parallèle au pneu (ni proche ni loin). Cela évite à vos mollets de se crisper.

Ajustez ensuite votre posture. Il faut se redresser comme si vous vous teniez debout et garder une posture verticale et rectiligne. Au début, il vous faut l’aide d’une personne pour vous suivre au démarrage et à mi-chemin. Cette assistance est requise jusqu’à ce que l’apprenant puisse trouver son équilibre.

Une fois le geste maîtrisé, il peut se lancer seul, mais il ne faut pas se précipiter. Prenez le temps de vous familiariser avec le monocycle en guidant vos chevilles et vos mollets vers l’intérieur.

Pour information supplémentaire : certaines personnes apprennent à faire du monocycle à deux, en se tenant par la main. Cette méthode permet, selon elles, de maîtriser plus facilement l’équilibre.

Lire aussi – Comment bien débuter et apprendre le monocycle électrique ?

Apprenez à vous orienter à monocycle

Ceci est très important : les bras ne doivent pas se balader, mais doivent retomber en parallèle avec le corps. Si vous les écartez dans le but de rechercher l’équilibre, c’est l’effet inverse que vous obtiendrez. Le maintien de l’équilibre se fait plus en fonction de la montée en vitesse.

Lorsque vous roulez, votre corps ne doit jamais être penché en avant ou en arrière, car cela peut vous déstabiliser. Par contre, pour changer de direction, n’hésitez pas à pencher légèrement le corps vers la direction souhaitée pour encourager le mouvement.

Pour tourner ou prendre un virage, il faut tourner les épaules et le bassin vers le sens souhaité. Le mouvement doit être effectué rapidement pour maintenir l’équilibre. Et une fois que vous aurez tourné, il faut continuer à pédaler immédiatement.

Pendant que vous roulez, vous devez toujours regarder droit devant vous. Evitez de regarder votre roue ou vos pieds, car vous allez être déstabilisé.

Lire aussi – Comment fonctionne une gyroroue ?

Apprenez à descendre du monocycle

Apprenez à descendre du monocycle

Pour descendre en toute sécurité du monocycle, voici comment faire :

  • Positionnez les pédales à la verticale avec le pied directeur en haut et l’autre pied légèrement en bas.
  • Transférez le poids du corps vers le pied du bas tout en regardant devant vous. Si vous regardez vers le bas, vous risquez de perdre votre centre de gravité et de tomber.
  • Mettez le pied directeur à terre et en même temps, placez les mains sur la selle. Si vous n’avez pas encore assez d’équilibre, placez vos mains sur une clôture pour prendre appui.
  • Dès que le pied directeur se retrouve au sol, descendez immédiatement l’autre pied pour ne pas perdre l’équilibre.

Ceci peut aussi vous intéresser – Assurance : peut-on s’en passer pour rouler en NVEI ?

Apprenez à faire des figures à monocycle

Il est effectivement possible de réaliser des figures avec le monocycle, mais attention, prudence !

Avant de vous lancer dans le trial ou le flat, il faut apprendre à sauter avec le monocycle. Pour ce faire :

  • montez sur le monocycle et mettez les pédales à l’horizontale. Le pied droit peut se placer en avant ou en arrière.
  • Entraînez-vous à sauter sur place en essayant de compresser le plus possible le pneu. La compression aide pour le rebond.
  • Répétez ces exercices tous les jours jusqu’à contrôler totalement le saut. Vous pouvez par la suite penser à onduler les sauts. Pour ce faire, apprenez à fixer les mollets au vol afin de pouvoir contrôler les pneus pour les gestes d’ondulation. Ensuite, vous pouvez ajouter des sinueuses ou des courbes à la voltige.

Apprenez à faire du free-style à monocycle

Pour faire de la pirouette, faites-le autour d’un poteau d’abord et gérez les marches arrières en tournant les épaules et le bassin vers l’arrière. Répétez les figures et enchaînez jusqu’à ce que cela parte en pirouette.

Bref, la meilleure façon de réussir, c’est de laisser la roue l’emporter et faire preuve de détermination. Il faut se préparer à tout et porter des équipements de protection. Evitez les endroits semés d’obstacles et demander à une autre personne de vous suivre durant les deux premiers jours d’apprentissage.

A lire – Quelques conseils de sécurité en gyroroue

Les figures sont difficiles à réaliser au début, mais à force de persévérance, vous y arriverez.

A lire aussi

Leave a Comment

*

code