Faire du vélo avec le mauvais temps

Faire du vélo avec le mauvais temps

4.3/5 - (3 votes)

Une averse signifie pour beaucoup de personnes : rester bien au chaud à l’intérieur. Cela dit, un mauvais temps n’arrête pas un passionné de vélo. Pour rouler en toute sécurité à vélo sous la pluie, il faut tout de même prendre certaines précautions. Voici nos conseils pour rouler à vélo malgré le mauvais temps.

Préparez votre vélo à une sortie sous la pluie

Avant de rouler à vélo sous la pluie, vérifiez d’abord que vos pneus sont en bon état. Il est conseillé de baisser légèrement la pression des pneus, d’environ 1 bar, pour une meilleure adhérence sur la route mouillée afin d’éviter de glisser.

Pour améliorer encore l’adhérence, vous pouvez appliquer du vinaigre sur les pneus avec un chiffon. Cette action est à refaire avant chaque sortie pluvieuse.

Idéalement, vous pouvez également opter pour des pneus spécialement conçus pour la pluie. Ces équipements vous offrent une tenue de route et réduisent le risque d’aquaplaning.

Portez la tenue adéquate à vélo sous la pluie

Pensez à respecter la règle des 3 couches. Vous avez besoin d’une :

  • couche qui évacue la transpiration, 
  • couche pour vous garder au chaud, 
  • couche extérieure pour vous protéger du vent et de la pluie.

Rouler à vélo sous la pluie requiert des vêtements de qualité, car parfois, même si vous restez sec de l’extérieur, la transpiration peut vous rendre inconfortable.

Mettez une veste de  pluie ou un poncho imperméable qui respire pour rester sec. Ensuite, portez un pantalon ou une jupe qui vous protège de l’humidité. Pour garder vos mains au sec, utilisez des gants ou des manchons.

Vous pouvez également protéger vos pieds avec des sur-chaussures ou des chaussettes imperméables. Vous pouvez également porter un bonnet imperméable pour protéger votre tête ainsi que des lunettes de pluie pour protéger vos yeux.

Soyez visible

Peut-être que vous utilisez votre vélo pour vous promener ou pour vos trajets quotidiens, comme aller au travail. Dans tous les cas, il est crucial d’avoir une bonne visibilité et d’être vu par les autres !

Il y a quelques éclairages que vous devez absolument avoir sur votre vélo :

  • Un phare à l’avant pour être vu
  • Un feu rouge à l’arrière pour signaler votre présence
  • Des réflecteurs à l’avant, à l’arrière et éventuellement sur votre remorque
  • Un gilet de haute visibilité est nécessaire en dehors des zones urbaines, lorsque la visibilité est faible ou lorsqu’il fait nuit.

Mais vous pouvez également augmenter votre visibilité en ajoutant d’autres dispositifs lumineux :

  • Des bandes réfléchissantes peuvent être collées sur votre vêtement ou votre sacoche.
  • Il existe aussi des petites lampes étanches que vous pouvez fixer où vous le souhaitez pour être plus visible, surtout par temps de pluie.

Protégez vos affaires

Pour rester au sec pendant vos balades sous la pluie à vélo, pensez à équiper votre vélo de garde-boue pour éviter les éclaboussures sur vos vêtements. Utilisez également un sac ou une sacoche imperméable ou équipez votre sac d’une housse de pluie pour protéger vos affaires de l’humidité.

Rouler à vélo sous la pluie : les bons gestes à adopter sur la route

Savoir bien freiner sous la pluie

Lorsque vous roulez sous la pluie, la distance de freinage n’est plus la même que lorsque vous roulez en temps sec. En effet, la route humide tend à modifier le freinage de votre vélo. La pluie provoque également une réduction de l’adhérence de vos patins. Et cette réduction est plus poussée si votre vélo est équipé de jantes en acier.

Pour éviter les accidents et garantir votre sécurité lorsque vous roulez à vélo sous la pluie, évitez de freiner brusquement. Le meilleur geste à adopter est de freiner légèrement en actionnant le système de freinage plusieurs fois de suite. En faisant cela, vous allez assécher les jantes de votre vélo pour avoir un meilleur freinage.

Ne pas rouler sur les surfaces à risques

De nombreuses surfaces sont à risques et dangereuses lorsqu’il pleut. Ainsi, évitez de rouler dessus lorsque vous êtes à vélo. Voici quelques éléments dont vous devez faire attention :

  • Les surfaces métalliques
  • Les plaques d’égouts
  • Les rails de tramway
  • Les plaques de chantier
  • Les flaques d’eau ou les feuilles mortes qui peuvent cacher des obstacles
  • Les surfaces peintes
  • Les flaques d’huile…

Bien aborder une descente

Descendre à vélo sous la pluie nécessite une préparation préalable. Il est conseillé de ralentir avant d’entamer la descente, plutôt que de freiner pendant celle-ci. Pour ce faire, utilisez le frein avant. En effet, un arrêt brusque de la roue avant peut provoquer une perte d’équilibre et une chute.

Gardez votre regard dirigé vers l’horizon plutôt que vers le sol et adoptez une posture détendue. Plus la courbe est prononcée, plus vous devez incliner votre corps dans la direction du virage.

Enfin, ne reprenez pas le pédalage trop tôt avant d’avoir complètement terminé le virage.

Rouler sous la pluie avec un vélo électrique

Il est tout à fait possible de rouler à vélo électrique sous la pluie. Les e-bikes sont conçus pour résister à la pluie. Pour rouler en sécurité sous la pluie avec un vélo électrique, toutes les précautions citées ci-dessus sont valables. Cela dit, vous devez également respecter certaines règles.

Vérifiez la capacité de résistance à la pluie de votre VAE

Les fabricants ont prévu des étuis étanches pour protéger la batterie de votre VAE, qu’elle soit sur le porte-bagage, le cadre, ou intégrée. Cependant, par temps de pluie, vérifiez que la batterie est bien fixée pour éviter les infiltrations d’eau. Si la batterie bouge, l’étui ne pourra pas la protéger efficacement.

S’informer de la certification IP de votre VAE

Les vélos électriques possèdent une certification IP (indice de protection) qui varie en fonction de leur résistance à l’eau et à la poussière. Un chiffre plus élevé indique une meilleure étanchéité. Cette information est particulièrement importante pour ceux qui utilisent leur vélo dans des conditions difficiles.

Par exemple, une certification IP5 signifie que le vélo résiste aux jets d’eau à basse pression, tandis qu’une certification IP56 indique une protection contre les jets d’eau à haute pression de toutes directions. Cependant, il est toujours conseillé d’éviter d’exposer votre vélo à de l’eau à haute pression ou de le submerger complètement, quelle que soit sa certification IP.

Retirer la batterie

Lorsque vous roulez sous la pluie avec un vélo électrique, n’oubliez pas de retirer la batterie une fois garé et de la remettre en place une fois l’averse passée. Cela peut prévenir contre différents problèmes même si la plupart des batteries sont étanches.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *