Comment faire du vélotaf ?

Comment faire du vélotaf ?

4.7/5 - (9 votes)

Depuis la fin du confinement, le vélotaf a pris de l’ampleur. C’est un moyen efficace pour éviter les embouteillages, pour arriver à l’heure au bureau, pour faire du sport au quotidien, pour chasser le stress et pour toucher une prime, appelée indemnité kilométrique, en fin d’année. Si vous aussi, vous souhaitez adopter cette tendance, découvrez nos conseils pour arriver frais et dispo au bureau.

Bien choisir son vélo de vélotaffeur

Bien choisir son vélo de vélotaffeur

Le vélo idéal pour « vélotafer » dépend de :

  • la distance à parcourir chaque jour :

Si vous devez parcourir plusieurs kilomètres tous les jours pour l’aller-retour maison-bureau, il est mieux d’utiliser un vélo à assistance électrique. Vous serez moins fatigué, mais pensez à emporter le chargeur avec vous pour pouvoir recharger la batterie une fois au bureau.

Si la distance à parcourir est réduite, un vélo de ville classique suffit. Vous prendrez plaisir à pédaler avec les cheveux au vent en allant et en rentrant du boulot.

Si vous devez parcourir une portion du chemin en métro, en bus ou en train, optez pour un vélo pliant. Il facilite l’intermodalité puisque peut se plier avant de monter à bord d’un autre moyen de locomotion.

  • votre métier :

Si vous êtes livreur à vélo, un vélo cargo ou un VTT seraient plus adaptés. Par contre, si vous occupez un poste pour lequel vous devez arborer une tenue irréprochable tous les jours (robe soignée, costume cravate …), le vélo électrique est conseillé. Il vous évite d’importantes sudations et vous permet d’arriver frais au bureau. Vous pouvez néanmoins emporter une tenue de rechange pour être sûr d’être bien habillé avant de commencer la journée de travail.

  • l’usage que vous faites du vélo :

Si vous utilisez le même vélo pour vous rendre au boulot, faire les courses et faire des sorties entre amis ou en famille le week-end, préférez un VTC. Il est plus polyvalent. Vous pouvez également acheter un vélo de ville pour le vélotaf et un vélo Gravel pour les loisirs du week-end.

Bien régler le vélo à sa taille

Une fois que vous aurez choisi votre vélo, ou mieux encore, avant de l’acheter, vérifiez qu’il soit bien à votre taille. Puisque vous allez le conduire tous les jours, il faut s’assurer que vous pourrez adopter une bonne posture à bord. Parmi les éléments pouvant être réglés, il y a :

  • la selle :

Il faut qu’elle soit à bonne hauteur et dans la bonne inclinaison. Pour les vélos de ville pour femmes, une légère inclinaison de 2 mm vers le bas est généralement souhaitée. Quant à la hauteur, il faut que, lorsque vous enfourchez le vélo et posez le talon sur la pédale, votre jambe soit bien tendue. Essayez ensuite de pédaler en arrière avec les talons sur les pédales. Ce mouvement doit générer un léger déhanchement. S’il est trop important, il faut baisser légèrement la selle. Un déhanchement trop important va vite vous fatiguer.

Lire aussi – Messieurs, quel vélo de ville est fait pour vous ?

  • la hauteur du guidon :

Après avoir réglé la selle, passez au guidon. Si vous roulez exclusivement en ville, une posture droite est conseillée pour bien voir la route. Essayez alors de régler votre guidon en conséquence. Notez que s’il est trop bas, vous allez avoir une posture aérodynamique, indispensable sur un vélo sportif, mais à éviter en ville. S’il est trop haut, la prise au vent sera plus importante. Durant le réglage, gardez toujours un dos bien droit.

  • la position des poignées :

Maintenant que le guidon est réglé, assurez-vous que les poignées le soient également. Vous devez pouvoir accéder et appuyer facilement aux freins.

Connaître le code de la route à vélo

Connaître le code de la route à vélo

Puisque vous allez rouler aux côtés d’autres véhicules et pas toujours sur des pistes et voies cyclables, vous devez apprendre le Code de la route à vélo. Certaines règles sont communes à tous les usagers de la route, mais d’autres ont été établies uniquement pour les cyclistes. Renseignez-vous avant de vous lancer, car il y va de votre sécurité et celle des autres.

Bien s’équiper pour vélotaffer

Un vélotafeur doit généralement transporter quelques affaires en fonction de son métier. Prévoyez donc un panier à placer à l’avant du vélo pour y glisser quelques affaires. Vous pouvez également vous munir d’une sacoche vélo à fixer au niveau du porte-bagage. Si le vélo sert à déposer les enfants à l’école avant d’aller travailler, un siège vélo à l’arrière est conseillé.

En ce qui concerne les éléments garantissant votre sécurité, notez que le port de casque est fortement conseillé. Il est obligatoire chez les enfants de moins de 12 ans que vous transportez. Enfilez également un gilet rétro-réfléchissant pour accroître votre visibilité. Son port est obligatoire par temps de mauvaise visibilité et pour rouler de nuit. N’oubliez pas d’enfiler une paire de gants homologués pour réduire le frottement des mains au niveau des poignées et les tenir au chaud, par la même occasion. Pensez aussi au klaxon, au rétroviseur, aux feux clignotants et aux catadioptres.

A lire – Sécurité à vélo : comment rouler en toute sécurité à vélo ?

Enfin, si votre métier n’exige pas le port d’une tenue correcte, vous pouvez porter des vêtements spécialement conçus pour les cyclistes. Ils rendent la pratique plus confortable et vous protège des intempéries : froid, forte chaleur, pluie …

Préparer un itinéraire à suivre

Préparer un itinéraire à suivre

Pour se rendre à vélo au bureau, vous n’êtes pas obligé d’emprunter le même circuit que celui emprunté en voiture. Un des avantages du vélotaffeur est de pouvoir emprunter des petites rues et des raccourcis pour parvenir rapidement à bon port. Munissez-vous d’un GPS vélo ou d’une application GPS sur votre smartphone pour savoir quelle route il faut emprunter pour telle ou telle destination.

Qui dit GPS et smartphone, dit support spécifique pour ces appareils. Ils doivent généralement être fixés au niveau du guidon donc renseignez-vous sur les accessoires à avoir dont le support et éventuellement, une housse de protection en cas de pluie.

Prévoir des équipements pour rouler sous la pluie

Lorsqu’on passe au vélotaf, il faut se préparer à tous les aléas climatiques, notamment la pluie. Pour rester sec malgré la pluie, prévoyez une cape de pluie et des housses pour votre sac à dos et les affaires que vous transportez. La majorité des sacoches vélo sont étanches donc privilégiez ces modèles. La pluie réduisant la visibilité, collez des bandes réfléchissantes sur votre sac à dos, sur votre casque ou sur la cape vélo. De toute façon, il est conseillé de choisir une cape et un casque de couleur criarde.

Et toujours pour se protéger de la pluie, essayez de consulter la météo avant de quitter la maison. Certaines applications vélo vous donnent cette information. De toute façon, alerte météo ou non, il faut toujours être prêt durant la saison de pluie.

Une fois que vous aurez tous les équipements nécessaires pour rester au sec malgré la pluie, vérifiez l’état de votre vélo. N’oubliez pas que lorsque la route est humide, vous devez doubler de prudence. Vérifiez que les éclairages avant et arrière ainsi que les freins fonctionnent bien. Assurez-vous aussi que les pneus soient correctement gonflés et si vous roulez en VAE, vérifiez toujours que la batterie soit parfaitement étanche et qu’elle soit pleine.

Lire aussi – Les pièges de la route à éviter quand on roule à vélo

Commencer doucement

Si, jusqu’ici, votre pratique du vélo se limitait à un jour du week-end ou à titre occasionnel, il faut y aller doucement et progressivement. Au début, n’utilisez le vélo qu’une fois par semaine pour vous rendre au travail. Augmentez ensuite le rythme petit à petit en l’utilisant un jour sur deux, puis trois fois par semaine et ainsi de suite. L’habitude doit s’installer progressivement donc ne vous forcez pas si vous vous sentez à bout de force.

Pour être motivé, commencez le vétolaf au printemps ou au début de l’été. Le plaisir de rouler avec le vent qui caresse le visage vous motivera à continuer.

Lire aussi – Le vélo en été : conseils pour rouler malgré la forte chaleur

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

*

code