Siège enfant à vélo : fixé à l’avant ou à l’arrière

Siège enfant à vélo : fixé à l’avant ou à l’arrière ?

4.5/5 - (2 votes)

Vous êtes fan de vélo et souhaitez faire participer vos enfants à vos randonnées cyclistes ? Cela est possible et ce, même s’ils ne sont pas encore en âge de marcher. Il suffit de vous doter d’un siège enfant pour les transporter. Sur le marché, il existe différents modèles dont ceux à placer à l’avant et ceux à placer à l’arrière. Lequel choisir ?

Le siège vélo avant

Le siège vélo avant

Il existe effectivement des sièges bébé ou porte-bébé que l’on peut placer à l’avant du vélo. Le modèle acheté doit être installé sur le cadre, entre la selle et le guidon. Dans le cas où vous utilisez un VTT pourvu d’une potence aheadset, il faudra choisir un modèle compatible avec cet élément ou bien acheter un adaptateur spécifique.

Lire aussi – Rando VTT : comment bien s’équiper ?

Les avantages du siège vélo avant

  • Vous pouvez surveiller votre enfant tout au long de la balade puisqu’il est juste placé devant vous.
  • L’enfant est plus sécurisé et se sent plus en confiance puisqu’il se situe entre vos deux bras ce qui lui offre une certaine sécurité.
  • L’enfant peut profiter de la même vue que vous ce qui lui permet d’être plus patient durant les trajets.
  • Il est possible d’opter pour un modèle avec guidon tablette pour éloigner davantage le porte bébé de la selle. C’est plus pratique pour tourner dans les virages.
  • Le siège offre diverses options comme les repose-pieds ajustables et il est possible d’y ajouter d’autres accessoires comme un pare-brise, des coussins de maintien …

Les inconvénients du porte bébé avant

On ne peut pas vraiment parler d’inconvénient, mais plutôt de limite. En effet, lorsque l’enfant est encore en bas âge, il est plus simple de le transporter à l’avant. Par contre, lorsqu’il commence à bien grandir, son poids et sa taille va gêner la conduite du deux-roues. Dans ce cas-là, il faudra le déplacer à l’arrière, avec un nouveau siège mieux adapté.

En général, les porte-bébé avant sont adaptés pour les enfants allant de neuf mois à deux ans. Ils peuvent les accueillir jusqu’à leurs 15 kg.

Lire aussi – Faire du vélo en vacances : les conseils pratiques qu’il vous faut

Le siège vélo arrière

Le siège vélo arrière

Ce porte-bébé est à placer à l’arrière du vélo. Il doit être fixé, soit sur le porte-bagage, soit sur le tube de selle. On distingue également différents modèles, mais ce qu’il faut retenir c’est qu’il faudra changer de siège vélo au fur et à mesure que votre enfant grandit.

Les avantages du porte-bébé arrière

  • Le poids de l’enfant est concentré uniquement à l’arrière ce qui offre plus de stabilité.
  • L’enfant, étant placé à l’arrière, vous accédez plus facilement au guidon et à ses différentes fonctionnalités.
  • Vous êtes mieux concentré sur la conduite.
  • Les modèles à fixer sur le tube de selle sont plus confortables pour l’enfant puisque ce sont des modèles suspendus. Il est aussi plus facile de les déplacer d’un vélo à un autre.
  • Certains modèles sont pourvus de repose-pieds pour offrir plus de confort à l’enfant.

Les inconvénients du porte-bébé arrière

L’enfant, étant placé à l’arrière, il est impossible pour le parent de voir ce qu’il fait. Il est toutefois possible de se doter de rétroviseur pour le garder à l’œil.

L’enfant ne bénéficie pas de la même vue que le conducteur puisqu’il doit tourner la tête pour apprécier le paysage. Cela signifie qu’il ne pourra pas voir les deux côtés de la route en même temps.

Le siège vélo arrière est surtout adapté aux enfants déjà autonomes, donc à partir de deux ans. Il existe des modèles pour les 2 à 5 ans qui peuvent supporter un poids allant jusqu’à 22 kg. Au-delà, il faut choisir un siège arrière junior, destiné aux enfants allant jusqu’à 35 kg. A partir de 35 kg, il serait mieux que l’enfant dispose de son propre vélo ou que vous optiez pour un moyen de transport plus robuste comme la remorque.

Les remorques et les vélos cargo

Les remorques et les vélos cargo

Transporter des enfants sur un deux-roues classique nécessite plus de prudence durant la conduite, car leur poids a tendance à vous déstabiliser. C’est la raison pour laquelle de nombreux parents optent pour le vélo cargo ou pour une remorque au lieu d’un siège bébé.

A lire – Mobilité cyclable : quelles sont les solutions pour les familles ?

Le vélo cargo

On trouve de nombreux modèles de vélos cargos ou triporteurs. Il est généralement pourvu de trois roues dont deux roues situées, soit à l’avant, soit à l’arrière. Pour transporter les enfants, il est doté d’une caisse qui se place entre les deux roues. Grâce à ce dispositif, il est possible de transporter deux enfants à vélo.

La remorque

Si vous souhaitez garder votre deux-roues habituels, il suffit d’y rattacher une remorque pour transporter les enfants. Au sein de la caisse, il suffit ensuite d’installer des sièges. Optez pour des sièges type nacelle pour les bébés jusqu’à leurs neuf mois et pour les plus de neuf mois, les sièges de maintien seront plus adaptés.

Lire aussi – Comment organiser un voyage à vélo en famille ?

Comment choisir son siège enfant ?

Quel que soit le modèle que vous choisissez, il faut respecter certains critères avant de se décider :

  • La sécurité :

Le siège enfant doit offrir un maximum de sécurité. Non seulement, vous conduirez l’esprit tranquille, mais l’enfant pourra aussi profiter de la balade avec sérénité. Autant que possible, privilégiez les modèles répondant à la norme européenne CE EN 14344.

Assurez-vous également que le modèle soit pourvu de repose-pieds avec système d’attache et de harnais pour que votre bambin reste bien en place. Le système d’attache au niveau des repose-pieds est important, car cela évite que l’enfant ne se prenne les pieds dans les rayons.

A lire aussi – Rouler à vélo, quelles sont vos obligations ?

  • Le confort :

Il faut également veiller à ce que le confort soit optimal surtout si le trajet est long. Cela évitera à l’enfant de gigoter, car cela risque de vous déstabiliser. Par conséquent, le porte bébé doit être pourvu d’un rembourrage épais. Avant d’acheter, n’oubliez pas de le tester en y installant votre enfant. Pensez également à vérifier la limite de poids.

Lire aussi – Confort à vélo : conseils pour ne plus avoir mal aux fesses

  • Des éléments additionnels pour plus de stabilité :

Même si votre petit bout ne pèse qu’une dizaine de kilos, cela se ressentira beaucoup durant la conduite du vélo. Voilà pourquoi il faut faire des essais assez courts avant de partir à l’aventure à travers le pays avec le bébé. Il est également important de penser à la stabilité de la selle. Vous pouvez, par exemple, installer une béquille double pour que le vélo se tienne debout tout seul lorsque vous installez le bébé ou le retirez.

Enfin, soyez particulièrement vigilant surtout dans la circulation urbaine, car les arrêts y sont plus fréquents et les usagers de la route plus nombreux.

A lire aussi

Leave a Comment

*

code