Vélo électrique : le guide 2022

Vélo électrique

3.7/5 - (3 votes)

Le vélo électrique est un moyen de déplacement de plus en plus prisé par de nombreux Français. Mais dès lors que l’on souhaite se lancer sans trop savoir comment s’y prendre, il peut être difficile de faire son choix. Notre guide vous propose donc de comprendre quels sont les différents types de vélos électriques que l’on peut trouver sur le marché, les avantages et les inconvénients à ce mode de transport, le coût d’un vélo électrique et bien d’autres choses encore !

 

Quels sont les différents types de vélos électriques ?

Comme pour de nombreux autres modes de transports, on trouve plusieurs sortes de vélos électriques. Et pour cause, le choix de son modèle va dépendre avant tout de l’utilisation que l’on fera. On n’utilisera par exemple pas un vélo électrique pour du vélotaf ou de la randonnée de la même manière.

On peut donc notamment citer les vélos de ville, les VTC, les VTT, les vélos de course, les compacts ou encore les vélos pliants.

Par ailleurs, le type de vélo ne sera pas le seul critère qu’il est conseillé de prendre en considération pour faire son choix. On s’intéressera notamment à l’autonomie de la batterie, au poids du vélo, à sa marque, au type de moteur dont il est équipé et bien d’autres choses encore qui feront la différence selon l’utilisation que l’on compte en faire. Il est donc primordial de bien se renseigner sur les différents types de vélos existant avant de se lancer et afin de choisir le modèle qui correspond à ses besoins réels.

les vélos electriques
Les vélos électriques comment choisir

Les avantages et les inconvénients du vélo électrique

Le vélo électrique comporte à la fois des avantages et des inconvénients. Tout d’abord, il permet de parcourir de longue distance, parfois en côte légère ou franche en se fatiguant beaucoup moins. L’assistance électrique permet en effet de soulager le cycliste pour que le vélo continue d’avancer sans faire trop d’effort.

Il s’agit d’un avantage non négligeable et d’autant plus si l’on souhaite utiliser un vélo pour se rendre sur son lieu de travail au quotidien par exemple. Le vélo électrique est aussi un moyen de se déplacer plus écologique que la voiture, il est l’occasion de prendre l’air tout en évitant l’émission de gaz à effet de serre.

Côté inconvénient, on peut citer le fait que la batterie du vélo électrique se vide et que si l’on ne pense pas à la recharger, le vélo peut alors devenir lourd et difficile à piloter.

Également il s’agit aussi d’un objet qui attire les convoitises et qui peut donc être plus susceptible d’être volé qu’un vélo classique.

Il faut aussi prendre en considération le fait qu’un vélo peut faire un certain poids ce qui peut représenter un inconvénient pour le déplacer sans rouler par exemple. Enfin, il s’agit d’un moyen de transport plus onéreux qu’un vélo classique et le prix peut donc représenter aussi un inconvénient pour certaines bourses.

Voir nos conseils pour bien pratiquer le vélo électrique

Combien coûte un vélo électrique ?

Comme évoqué précédemment, le prix de son vélo électrique est une véritable question à aborder puisqu’il existe de nombreuses possibilités qui ne seront pas accessibles à toutes les bourses. Pour les premiers prix avec des vélos aux équipements basiques, il faut compter environ 500€. On pourra alors trouver un vélo électrique dans une enseigne de grande distribution de sport par exemple. Si l’on va jusqu’à 800€ à 1400€, les possibilités deviendront bien plus nombreuses pour choisir un modèle qui correspond à son besoin.

Bien entendu, il existe des modèles plus hauts de gamme qui dépassent les 1400€ et peuvent aller jusqu’à 3000€ ou plus. Ces vélos bénéficient généralement d’une puissance bien plus élevée et peuvent même nécessiter une immatriculation. Parmi les prix les plus élevés, on trouve aussi des vélos avec des équipements spécifiques comme des porte-bagages, une console sophistiquée, etc.

 

Les aides de l’État pour financer son achat

Si le prix d’un vélo peut être quelque peu effrayant lorsque l’on dispose de peu de budget, on peut tout à fait opter pour un modèle d’occasion ce qui permettra de faire certaines économies sur l’achat d’un vélo électrique. Qui plus est, l’État propose des aides financières permettant de financer l’achat de ce type d’article.

Généralement, c’est auprès de sa mairie et des collectivités locales que l’on pourra obtenir toutes les informations souhaitées puisque le montant des aides accordées ou encore les conditions peuvent varier d’une région à l’autre. Le bonus vélo peut alors venir compléter les aides régionales en respectant cependant certaines conditions strictes (être domicilié en France, avoir un revenu fiscal de référence inférieur à 13 489€, que le vélo soit neuf et sans batterie au plomb, ne pas céder le vélo dans l’année qui suit son acquisition, etc.).

Bien s’équiper pour faire du vélo, c’est également important

En plus de l’achat de votre vélo à assistance électrique, il faudra bien veiller à vous équiper convenablement pour limiter les risques d’accident et de blessure.

Pour ce faire, commencer déjà par porter un casque. Obligatoire en France dès l’âge de 12 ans, il est fortement conseillé de bien le choisir et ne pas lésiner sur la qualité, surtout si vous roulez dans les milieux urbains.

Également, pensez à acquérir des accessoires pour améliorer votre visibilité, et celles des autres. Pour voir et être vu. L’un est aussi important que l’autre. N’hésitez donc pas à faire l’acquisition de vêtement réfléchissant et de lumières avant et arrière de bonne qualité.

Pour aller plus loin, voir l’article de notre partenaire

A lire aussi

Leave a Comment

*

code