Rouler à vélo, quelles sont vos obligations ?

Comment réduire les risques de chute avec des pédales automatiques ?

Même si vous n’avez pas de permis, vous connaissez sûrement quelques lignes sur le Code de la route. Que saviez-vous exactement sur cette réglementation ? Tous les articles de ce Code encadrent la circulation sur la voie publique et concernent tant bien les automobilistes que les cyclistes. En effet, les cyclistes doivent également respecter ce Code de la route et dans ce dossier, nous allons vous rappeler les obligations à respecter pour pouvoir rouler à vélo en toute légalité et en toute sécurité.

la réglementation sur la pratique du vélo

Les équipements obligatoires pour le vélo

Ce ne sont pas tous les vélos qui peuvent prendre la route. Même si vous n’allez faire qu’un petit bout de chemin, votre bicyclette doit être obligatoirement avoir :

  • Une sonnette ou un avertisseur sonore,
  • Des freins avant et arrière,
  • Un feu de position jaune ou blanc à l’avant et un feu rouge à l’arrière,
  • Des catadioptres ou des dispositifs réfléchissants dont un rouge à l’arrière, un blanc à l’avant, des oranges sur les côtés et les pédales non rétractables.

Rappelez-vous que ces équipements vont participer à votre sécurité et aussi à celle des autres utilisateurs de la route. Si votre vélo n’est pas en bon état, ne prenez pas le risque de l’utiliser. Si votre budget vous le permet, quelques éléments en plus qui ne sont pas obligatoires peuvent assurer votre sécurité. C’est le cas du rétroviseur qui vous évitera de tourner la tête et de l’écarteur de danger qui obligera l’automobiliste à vous laisser plus d’espace quand il vous double.

A découvrir – Vélo en hiver : les équipements pour se protéger du grand froid

Les équipements obligatoires pour le cycliste

Si c’est un adulte qui roule à vélo, le port de casque n’est pas obligatoire. Cependant, l’obligation est valable pour les enfants de moins de 12 ans qu’ils soient passagers ou conducteurs. Ces jeunes cyclistes doivent porter un casque homologué. Même si cette obligation ne concerne pas les adultes, il est fortement recommandé de porter un casque à vélo pour sa sécurité personnelle. Il faut bien comprendre que la tête risque d’être touchée en cas de chute ou d’accident et elle est pourtant l’une des parties du corps les plus fragiles alors, vaut mieux se protéger.

Si vous comptez partir hors agglomération avec votre deux roues, vous devez également porter un gilet rétro-réfléchissant certifié. Ce sera également valable si vous roulez la nuit ou un jour pendant lequel la visibilité n’est pas suffisante. Si votre vélo n’a pas de siège passager, vous ne pourrez transporter personne. Si votre passager a moins de 5 ans, il faudra un siège spécifique, des repose-pieds et une courroie d’attache.

Lire aussi – Tout savoir sur le port du casque à vélo

ce qu'il faut savoir avant de rouler sur la route avec son vélo

La circulation en ville

Vous l’avez sûrement constaté : le nombre de cyclistes en France a fortement augmenté ces dernières années. La bicyclette est même devenue un des moyens de transport les plus appréciés dans les grandes villes. Pour que tout le monde puisse rouler en toute sécurité, les cyclistes doivent également se plier à quelques règles pour la circulation en agglomération. Le cycliste doit emprunter les bandes cyclables et il doit circuler sur le côté droit de la chaussée à près d’un mètre du trottoir et des voitures en stationnement quand il est face à la route. Cependant, il peut rouler à contresens de la circulation automobile si la piste cyclable est à double sens.

Même si vous êtes pressé, il est formellement interdit de rouler sur les trottoirs. Seuls les enfants moins de huit ans peuvent rouler sur le trottoir. Ceci est également autorisé si vous descendez de votre vélo et vous le conduisez à la main. Quand le cycliste est dans une zone de rencontre, il doit rouler à moins de 20 km/h et en zone 30 à moins de 30 km/h. Aux intersections, il peut se permettre d’aller un peu en avant des voitures pour se faire voir. Le cycliste ne pourra pas non plus stationner où il veut, encore moins sur le trottoir. Il doit laisser sa bicyclette aux emplacements indiqués ou sur la chaussée.

Avez-vous remarqué la signalisation « cédez le passage cycliste au feu » en place au feu tricolore ? C’est un nouveau avantage que peuvent profiter les cyclistes, car ils pourront aller tout droit ou tourner à droite quand ils sont à une intersection, et ce, au même moment que le feu vire au rouge. Dans certaines communes, il peut y avoir des règles en plus que doivent suivre les cyclistes. Même certaines des obligations citées ci-dessus peuvent ne pas être valables. De ce fait, avant de prendre votre deux roues, pensez à bien vous informer.

Le saviez-vous ? La carte d’identité pour les vélos est obligatoire dès ce 1er janvier 2021

La circulation hors agglomération

Si vous êtes un grand sportif, n’ayez pas peur de prendre votre vélo pour faire vos courses dans le marché de l’autre commune. Même s’il n’y a pas du monde dans votre région, vous devez vous plier à la réglementation quand vous circulez à vélo hors agglomération. Quand vous prenez la route, restez à une bonne distance de l’accotement ou du bord de la route. Lorsque vous empruntez un virage, serrez à droite au maximum possible. Si vous partez en groupe, roulez toujours en file indienne même s’il n’y a pas de voiture. Le jour, il est autorisé de rouler à deux de front.

prendre le vélo sur la route

Le téléphone et le vélo

Ne vous dites surtout pas qu’il y a moins de risque si vous prenez un appel alors que vous êtes à vélo. Comprenez bien que le risque est toujours le même qu’on soit à bicyclette ou en voiture. D’ailleurs, le cycliste ne peut pas rouler tout en utilisant son téléphone portable ou tout en mettant un dispositif audio comme des écouteurs, des oreillettes ou des casques à ses oreilles. En cas d’infraction, il est passible d’une amende forfaitaire de 135 euros.

L’assurance et le vélo

Aucun texte n’oblige le cycliste à prendre une assurance pour son vélo. Cependant, il serait quand même intéressant d’être assurée. Imaginez si vous tombez tout seul ou si on vous vole votre vélo, la situation peut tourner au cauchemar si vous n’avez pas d’assurance. Avant de prendre une assurance spécifique pour la pratique du vélo, voyez auprès de votre assureur avec vos autres contrats si vous bénéficiez déjà d’une couverture pour cette pratique.

Dossier – Quels sont les différents types de vélo ?

A lire aussi

Leave a Comment

*

code