Triporteur : tout savoir sur ce vélo à trois roues

Triporteur : tout savoir sur ce vélo à trois roues

Ces dernières années, on voit de plus en plus des vélos de type cargo, mais à trois roues circulant dans nos rues. S’agit-il toujours de cargo bikes ou d’un nouvel arrivant dans la famille des cycles ? Oui et non. Il fait toujours partie de la famille des vélos cargo, mais en est un variant qui n’est pas aussi nouveau qu’on le pense. On le nomme le triporteur.

Qu’est-ce qu’un triporteur ?

Qu’est-ce qu’un triporteur ?

Le triporteur est un vélo cargo, mais doté de trois roues. Sur certains, on trouve deux roues à l’avant et une seule roue à l’arrière, mais il est également possible d’avoir deux roues à l’arrière et une seule roue à l’avant.

Outre les roues, le cycle est pourvu d’une caisse située entre les deux roues. Celle-ci sert à transporter de la marchandise ou, dans certains cas, de jeunes enfants de 4 ans et moins.

Ces dernières années, on voit de plus en plus de triporteurs en France. Il ne s’agit pourtant pas d’une nouveauté puisque ce cycle existe depuis les années 1920. On dit qu’il serait né aux Pays-Bas à cette époque ce qui explique sans doute pourquoi on en rencontre plus chez nos amis les Néerlandais. Si les premiers modèles sont apparus dans les années 20, il a fallu attendre les années 1990 pour qu’il se démocratise.

De nos jours, le triporteur est un moyen de locomotion courant dans les pays nordiques dont, évidemment les Pays-Bas, mais aussi le Danemark et l’Allemagne.

Pratique lorsqu’on doit faire les courses ou transporter des charges encombrantes, certains l’utilisent désormais en guise de véhicule de livraison. D’autres le conduisent même à la place de la voiture puisque grâce à lui, il est possible de transporter les enfants et de les ramener à l’école. Quand viennent les week-ends, il devient le véhicule de promenade préféré des familles ayant de jeunes enfants. Et depuis qu’il est autorisé à rouler sur les pistes cyclables, la tendance s’installe petit à petit.

A lire – Choisir son vélo électrique en fonction du futur usage

Quelle est la différence du triporteur avec le vélo cargo ?

Aucune. En fait, le triporteur est un vélo cargo à part entière puisque le concept du vélo cargo est de pouvoir transporter de la marchandise à bicyclette. La seule différence qui peut exister c’est celle entre biporteur et triporteur. Le biporteur est, comme son nom l’indique, un vélo cargo à deux roues tandis que le triporteur en compte trois. Mais le nombre de roues n’est pas leur seule différence. On en trouve également au niveau de :

  • La mécanique :

Contrairement au triporteur, les deux roues du biporteur ont des diamètres différents : 26’’ pour la roue arrière et 20’’ pour la roue avant. Sur le modèle longtail, deux roues peuvent avoir le même diamètre, mais supérieur au diamètre de la troisième.

  • La taille :

Le biporteur est plus étroit même lorsqu’il transporte de la marchandise alors que le triporteur est plus large. Le premier peut ainsi se faufiler facilement dans la circulation et trouve rapidement une place de parking tandis que le second doit se garer sur des parkings spécialisés et le manque de place peut poser problème. Et vu sa taille, il ne peut pas se faufiler entre les voitures, mais doit suivre les embouteillages.

Important à lire – Les choses à savoir pour faire du vélo

  • Le comportement :

Le biporteur, surtout lorsqu’il n’est pas chargé, est léger et agile. Le triporteur, quant à lui, est plus encombrant, mais offre une meilleure stabilité et plus de sérénité surtout lorsqu’on transporte de la marchandise fragile ou des enfants.

La conduite reste toutefois agréable sur les deux modèles. Il faut seulement prendre le temps de s’y habituer. Pensez aussi à équiper votre cycle des équipements indispensables pour rouler en toute sécurité.

  • La conduite :

Elle reste la même que pour tous les autres vélos à savoir l’obligation de pédaler pour faire avancer le véhicule. Mais si on s’intéresse plus aux vélos cargos, on peut dire qu’avec un biporteur, il faut regarder loin lorsqu’on est en selle et être prudent au démarrage et à l’arrêt. Avec le triporteur, la vigilance est de mise dans les virages. Pour plus de stabilité, il est conseillé de mettre un pied à terre durant les manœuvres.

Et que ce soit à bi ou à tri, il faut rester prudent et rouler à allure modérée, car la charge transportée peut facilement vous faire déraper ou tomber. Si, à plus forte raison, on roule avec des enfants, la prudence devra être encore plus respectée.

Quels sont les différents modèles de triporteurs existants ?

Quels sont les différents modèles de triporteurs existants ?

On distingue deux grandes familles de triporteurs : ceux avec les deux roues à l’avant et ceux avec les deux roues à l’arrière. Dans chaque famille, on trouve des modèles dits « pendulaires » c’est-à-dire des triporteurs qui peuvent se pencher dans les virages. Certaines marques ont développé de concept pour faciliter la prise de virage du cycle qui se montre beaucoup trop rigide.

Les triporteurs à 2 roues avant et une roue à l’arrière

C’est le modèle que l’on rencontre le plus en France. La caisse de transport se situe à l’avant ce qui le rend idéal pour transporter des enfants, mais aussi de la marchandise. Sur certains modèles, les caisses sont assez volumineuses pour qu’on puisse transporter jusqu’à quatre jeunes enfants.

Lire aussi – Comment organiser un voyage à vélo en famille ?

Ce modèle offre une grande stabilité puisque les deux roues avant se situent de part et d’autre la caisse. Mais cette même stabilité représente un inconvénient puisque lorsque le vélo doit tourner, c’est l’ensemble du cycle (caisse-roues) qui doit pivoter. Faire preuve de prudence dans les virages est ainsi recommandé.

Autres inconvénients : il est plus encombrant en largeur et il ne permet pas de faire de longs trajets, sauf si le modèle est doté d’une assistance électrique.

Ceci peut vous intéresser – Sacoche vélo : comment équiper son vélo pour voyager ?

Les triporteurs pendulaires à 2 roues à l’avant

Pour remédier à la manœuvrabilité limitée des triporteurs à deux roues avant dans les virages, certains fabricants ont conçus une version pendulaire. Ces derniers se penchent dans les virages ce qui les rend plus faciles à conduire.

Si la conduite s’en trouve améliorée, c’est la capacité de transport qui devient moindre sur les modèles pendulaires en général.

Les triporteurs à 2 roues à l’arrière et une roue à l’avant

Ces modèles sont les plus adaptés lorsque vous devez transporter des charges très lourdes et/ou plus volumineuses, de manière régulière. Ils reprennent un peu le concept des vélo-taxis ou des rickshaw. De nombreux livreurs s’en servent pour exercer leur métier.

Comme pour les modèles à 2 roues à l’avant, on trouve des versions pendulaires des triporteurs à 2 roues arrière.

Le triporteur peut-il être doté d’une assistance électrique ?

Oui, le triporteur peut effectivement être pourvu d’une assistance électrique. Sur les modèles électriques, on trouve généralement deux moteurs au niveau des deux roues parallèles, soit à l’avant, soit à l’arrière.

Lorsque les moteurs sont situés à l’avant, on trouve une boîte de vitesses au niveau du moyeu arrière. Cela permet de passer la première à l’arrêt pour ensuite redémarrer facilement sans trop forcer le véhicule.

Lorsqu’on trouve un moteur au niveau de la roue arrière, ce dernier est souvent associé à un dérailleur. Par conséquent, il faut anticiper le changement de vitesse avant de s’arrêter.

Lorsque le moteur est placé au niveau du pédalier, il doit être associé à une chaîne de vitesses.

A lire aussi

Leave a Comment

*

code