Quels sont les outils essentiels au cycliste ?

Quels sont les outils essentiels au cycliste ?

4.7/5 - (3 votes)

Même si chaque cycliste a ses préférences en matière de pistes à parcourir et d’activités à faire à vélo, tous tombent d’accord sur un point : il ne faut jamais sortir sans de bons outils de réparation. En effet, malgré toutes les précautions que l’on peut prendre, un petit incident peut toujours survenir. Voilà pourquoi il faut toujours emmener quelques outils pour les pannes intempestives. Quels sont les plus importants ?

L’outillage de base du parfait cycliste

L’outillage de base du parfait cycliste

Tout cycliste devrait avoir les outils suivants dans sa mallette de bricolage :

  • Des clés Allen : ils servent à démonter les différents composants du deux-roues.
  • Un tournevis plat et cruciforme : ils servent à démonter certains éléments, mais aussi à régler le dérailleur.
  • Une clé à molette : elle est indispensable pour utiliser certains outils comme le démonte cassette ou encore les extracteurs.
  • Les clés Torx : on les utilise essentiellement pour les disques de freins.
  • Les clés plates : elles servent à démonter différents composants ainsi que les roues et les patins de freins.
  • Le marteau : il facilite parfois l’extraction de certains composants comme les clavettes d’un pédalier, mais attention, il faut l’utiliser avec douceur.
  • Le maillet : il sert aussi à taper en douceur sur certains éléments pour les extraire. Il est moins dangereux que le marteau.
  • Les clés à douille : elles remplissent la même mission que les clés plates c’est-à-dire démonter certains composants.
  • La scie à métaux : il sert à couper certains éléments métalliques en fonction des besoins. C’est notamment le cas d’une fourche neuve trop longue.
  • Le chasse-goupille : il sert à démonter le pédalier à clavettes

Notez qu’il existe des multi-outils ou outils polyvalents composés d’un ou plusieurs des outils qu’on vient de citer.

Lire aussi – Bien s’équiper pour faire du cyclisme

L’outil polyvalent

Un outil polyvalent est un matériel multifonction. C’est un parfait couteau de poche à garder sur soi au cours de chaque sortie à vélo. Les nombreux accessoires dont il est pourvu vous sera d’une grande utilité en cas de panne. Ce couteau suisse se compose de nombreux outils tels que :

  • Le tournevis cruciforme : il sert à démonter différentes pièces et à régler un dérailleur.
  • Le tournevis plat qui sert à dévisser les grandes vis
  • Une suite de clés Allen pouvant aller de 1.5 à 8 mm. Si vous utilisez une bicyclette vintage, assurez-vous que la série de clés Allen se compose d’un 7.0 mm.
  • Une série de clés plates à six pans
  • Une clé Torxmunie d’une pince

Il existe de nombreux modèles d’outils polyvalents donc choisissez le modèle en fonction de vos besoins. Sachez anticiper pour que l’outil soit vraiment utile le cas échéant.

Le kit anti-crevaison

Sur un vélo, les pneus sont les premiers à subir les chocs et les frottements. Ils soutiennent le poids, encaissent les mouvements brusques et écrasent n’importe quel objet susceptible de les faire crever. La crevaison peut se limiter à la partie superficielle, mais elle peut aussi impacter la chambre à air.

A lire – Pneus de vélo : quels sont les avantages et inconvénients des pneus tubeless ?

Dans tous les cas, une réparation s’impose et nécessite les outils suivants :

  • Un démonte-pneu : c’est un matériel robuste conçu pour retirer le pneu de la jante. Il est fabriqué en plastique ou en acier.
  • Une pince multiprise : c’est un outil polyvalent qui vous permet de saisir différentes pièces du vélo dont les boulons et les écrous. Elle peut intervenir sur les axes de roue.
  • Le trio rustine, dissolution et grattoir : ils sont indispensables pour réparer un trou. Avant toute chose, il faut repérer le trou puis gratter la surface autour pour retirer les saletés. Une fois la zone dégagée, il faut appliquer la dissolution et attendre environ 5 mn pour qu’elle sèche. Normalement, cela devrait faire apparaître la source de la crevaison. Il suffit ensuite de poser la rustine ou la bande anti- crevaison sur le trou puis de remonter la chambre à air et de gonfler le pneu.
  • Une pompe à cadre : cet élément complète le trio précédent. Il permet de regonfler les pneus après avoir réparé la crevaison.

A lire aussi – Vélo : comment réduire les risques de crevaison des pneus ?

Les outils pour réparer les roues

Les outils pour réparer les roues

Outre les crevaisons, les roues peuvent nécessiter d’autres types de réparation. Vous pourrez alors avoir besoin de :

  • Une clé à rayon : elle permet de changer un rayon ou de dévoiler une roue.
  • Une clé à cône : elle permet de démonter les moyeux ou de régler le jeu des roues.
  • Un démonte obus et valve : il permet de mettre en place un prolongateur de valve, soit pour insérer du produit anti-crevaison, soit pour dégonfler le pneu.

Les outils destinés à un entretien de routine

Un entretien de routine doit être fait régulièrement pour augmenter la longévité de votre vélo. Pour ce faire, voici ce qu’il faut retenir :

  • Le porte-patin, le collier de dérailleur, le dérailleur-arrière, l’étrier de frein peuvent être dévissés avec un jeu intégral de clé Allen.
  • Pour s’occuper des plateaux et des disques composant le frein, il faut faire appel au jeu de clés Torx deT15 au T30.
  • Respectez la tension de serrage du cadre du vélo en utilisant une clé dynamométrique. Elle s’occupe aussi de la partie basse et évasée du guidon ou encore de la fourche et du tube de selle.
  • Les vélos conçus pour les sports de compétition et les sports extrêmes sont sujets à un dévoilage de pneus. C’est pour cela qu’il faut avoir sur soi une clé de rayon, laquelle comporte une tête qui varie entre 10 G à 15 G.
  • Les câbles, les gaines sont sujets aux flétrissures, donnant une perte de souplesse au niveau des manettes de dérailleur ou des freins. Heureusement qu’il y a la pince coupe-câbles et gaine pour ajuster cela.

Puisque vous serez emmené à entretenir votre vélo de manière régulière, équipez-vous d’un pied d’atelier ou d’un support vélo pour rendre ces moments plus confortables. Le pied d’atelier permet de maintenir le vélo en hauteur et d’accéder facilement à ses différentes parties. Le support vélo, quant à lui, permet de maintenir le deux-roues au sol, mais dans une position droite. Cela vous laisse les deux mains libres pour intervenir facilement.

Les outils conçus pour d’autres types de réparation

Les outils conçus pour d’autres types de réparation
Cannondale Enduro Tour, à Guebwiller : l’arrivée de la spéciale 5 (SP5) : réparation de vélo.

D’autres types de réparation peuvent être nécessaires sur votre vélo. Si cela devait arriver, voici les outils qui pourraient vous être utiles :

  • Le démonte pédalier : c’est un outil qui doit être parfaitement compatible avec votre vélo. Il faut le choisir avec précaution. Il se peut qu’il soit accompagné d’un extracteur de manivelle. Il sert à démonter le pédalier et non pas le boîtier de pédalier (attention à la nuance). Ce n’est qu’une fois le pédalier démonté que vous pourrez extraire le boîtier de pédalier avec un outil adapté.
  • Des presses pour roulements  : ce sont des éléments conçus pour insérer des roulements scellés dans le moyeu.
  • Des extracteurs de roulements de roue : comme leur nom l’indique, ils servent à extraire les roulements scellés d’une roue sans avoir à utiliser un marteau.
  • Le démonte cassette : il permet de retirer la cassette du vélo.
  • Le fouet à chaîne : il est complémentaire au démonte cassette puisque permet de maintenir la cassette durant le démontage.
  • Le dérive-chaîne : il permet d’ouvrir, de fermer et de couper une chaîne de vélo.
  • Un testeur d’usure de chaîne : c’est un petit outil qui permet de déterminer l’usure de votre chaîne.
  • Une pince pour maillon rapide : il permet d’ouvrir et de fermer rapidement un maillon de la chaîne du vélo.
  • Une clé pour jeu de direction : elle permet de démonter ou de serrer l’écrou de 30, 32, 36 et 40 mm du jeu de direction.
  • Un insert pour étoile : il est utilisé pour insérer l’étoile de direction droite au sein de la fourche.
  • Une démonte cuvettes de direction : comme son nom l’indique, elle sert à démonter les cuvettes de direction sans les abîmer.
  • Une pompe fourche et suspension qui permet de gonfler les fourches à air et les amortisseurs.
  • Le kit de purge pour freins hydrauliques : il est indispensable pour entretenir les freins à disque.

A lire aussi – Entretien vélo : comment changer la chaîne et la cassette de la transmission ?

Et il y en a encore d’autres … Notre dernier conseil c’est de n’emporter que les outils dont vous pourrez réellement avoir besoin en cours de route. Il ne faut pas s’alourdir inutilement si votre trajet consiste seulement à aller de la maison au bureau. Par contre, pour parcourir des distances plus longues, prévoyez une mallette d’outils qui contient généralement les outils d’urgence à avoir.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

*

code