Pneus de vélo : quels sont les avantages et inconvénients des pneus tubeless ?

Pneus de vélo : quels sont les avantages et inconvénients des pneus tubeless ?

4.5/5 - (2 votes)

Ces dernières années, les pneus Tubeless font une petite révolution dans le monde du cyclisme. Tous les cyclistes commencent à en utiliser, mais certains hésitent encore à sauter le cap par méconnaissance de ce système. Pour pouvoir se décider en toute connaissance de cause, voici ce qu’il faut retenir sur ces roues d’un autre genre. Découvrez-en également les avantages et les inconvénients.

Qu’est-ce qu’un pneu tubeless ?

On le définit comme étant un pneu sans chambre à air. Sur ce modèle, la fonction chambre à air est directement intégrée dans le pneu. Ce sont ensuite le plaquage sur la jante et la membrane inférieure qui vont garantir l’étanchéité de la roue.

En d’autres termes, c’est la membrane interne qui va garantir, à la fois l’étanchéité et le stockage de l’air. Malgré l’absence de chambre à air, le pneu est quand même pourvu d’une valve fixée sur la jante. Cette dernière permet de gonfler la membrane interne ce qui va amortir le contact des roues avec les pistes.

Pourquoi investir dans des pneus tubeless ?

Pourquoi investir dans des pneus tubeless ?

Les pneus tubeless ont aujourd’hui le vent en poupe et ce, pour diverses raisons. Sa forte résistance aux crevaisons reste néanmoins son principal atout, mais pas le seul.

La résistance aux crevaisons

Sur des pneus classiques, une crevaison entraîne immédiatement l’immobilisation du cycliste. Avec des pneus tubeless, il peut continuer de rouler, car le préventif, une sorte de liquide que l’on va utiliser durant le montage des pneus, va sortir pour se solidifier au contact de l’air et ainsi reboucher les trous. Ils disposent ainsi d’un système anti-crevaison, mais ce dernier n’est sollicité que rarement.

Grâce à ses caractéristiques techniques, les pneus tubeless sont pensés pour crever le moins possible et beaucoup de cyclistes peuvent en témoigner. Et même lorsque cela survient, le préventif comble les trous ce qui évite un dégonflage rapide et une déchirure de valve.

A lire – Vélo : comment réduire les risques de crevaison des pneus ?

Une meilleure accroche et plus de confort

A part sa résistance aux crevaisons, ce genre de roues offre aussi une meilleure accroche à la route et un meilleur rendement grâce à leur faible gonflage. Il faut effectivement savoir que moins de pression rime avec plus de confort, plus de traction et plus de contrôle. Il est désormais possible, pour les cyclistes, de rester assis plus longtemps sur leur selle lorsqu’ils grimpent en côte, car leurs pneus adhèrent mieux à la route.

Lire aussi – Confort à vélo : pensez à la selle ergonomique et à la tige de selle suspendue

Plus léger

En théorie, l’absence de chambre à air permet de gagner 200 g par roue ou plus précisément dans les 150 g puisqu’il faut ajouter dans les 50 g de préventif par roue.

Mais ce n’est pas systématique puisque pour donner un produit à la fois robuste et étanche, les fabricants doivent rajouter des couches de gomme en plus sur la carcasse du pneu. Le poids de ces dernières remplace celui des chambres à air. Elles peuvent même peser plus lourd que les pneus classiques donc ce n’est pas forcément un avantage. Plus l’étanchéité est élevée, plus la roue sera lourde.

Il reste néanmoins possible de trouver des modèles plus légers comme les « tubeless ready ». Ces derniers sont pourvus d’une carcasse plus fine, mais ils ne sont pas étanches à 100 %. Vous devez utiliser du préventif qui va alourdir leur poids. Les modèles UST, quant à eux, sont très étanches et ne nécessitent pas l’usage de préventif. Ils sont toutefois plus lourds.

Montage du pneu aisé

Et un dernier avantage non négligeable c’est qu’ils se montent facilement puisqu’il suffit d’envelopper la jante avec. Ainsi, vous n’avez plus à craindre les pincements souvent à l’origine des crevaisons.

Quels sont les quelques inconvénients des pneus tubeless ?

Quels sont les quelques inconvénients des pneus tubeless ?

Malgré les avantages que l’on vient de citer, les pneus tubeless comptent quand même quelques inconvénients dont les principaux sont les suivants.

Leur coût

Ils coûtent effectivement assez cher par rapport aux pneus classiques, mais ils sont plus durables. L’investissement en vaut alors le coup surtout si votre vélo est votre principal moyen de locomotion quotidien.

La réparation pas toujours possible

Lorsqu’un pneu classique crève, le cycliste est tout de suite immobilisé, mais il peut également réparer la chambre à air sur place pour pouvoir rouler à nouveau.

Découvrez aussi – Les bandes anti crevaisons : comment les utiliser ?

Lorsqu’un pneu tubeless crève, le préventif comble les trous et on peut continuer à avancer. Toutefois, au bout de quelques kilomètres, le préventif peut ne plus suffire et à un moment donné, le cycliste est immobilisé. A ce stade, il arrive souvent qu’on ne puisse plus réparer la roue. Seul un remplacement complet peut vous permettre de rouler à nouveau ce qui représente un nouvel investissement.

La nécessité d’avoir une pompe performante ou un compresseur

Alors que la pose du pneu à proprement parler sur la jante est facile, le gonflage l’est moins. La raison est qu’une fois monté, il faut y injecter beaucoup d’air assez vite pour sceller le pneu. Il faudra alors disposer, soit d’une pompe performante, soit d’un compresseur pour bien s’y prendre. Dans les deux cas, les prix restent élevés.

Si vous en avez, il ne reste plus qu’à maîtriser la technique c’est-à-dire pomper rapidement puis relâcher d’un coup. Si vous utilisez beaucoup votre vélo à pneus tubeless, investir dans ce type d’outil est intéressant. Vous n’aurez des difficultés que durant l’apprentissage puis une fois que vous aurez acquis les bases, tout ira plus vite. Cela demande plus de temps que le montage d’un pneu tubetype, mais avec un peu de persévérance, vous y arriverez.

A lire aussi

Leave a Comment

*

code