Le code de la route à trottinette : les règles à retenir

Le code de la route à trottinette : les règles à retenir

4.7/5 - (3 votes)

L’utilisation de la trottinette électrique a connu un gros boom en 2019. Pour réduire les accidents qui y étaient liés, il a été considéré dans le code de la route en tant qu’engin de déplacement personnel motorisé (EDPM). Découvrez les règles à respecter pour l’utiliser au quotidien.

Qui peut rouler en trottinette ?

Lorsqu’il s’agit d’une trottinette classique sans moteur, tout le monde peut rouler avec.

Lorsqu’il s’agit d’une trottinette électrique, seules les personnes de plus de 12 ans peuvent l’utiliser.

Selon les cas, la législation change.

A lire – Quelle trottinette électrique pour quelle utilisation ?

Peut-on aller sur la route avec une trottinette sans moteur ?

Peut-on aller sur la route avec une trottinette sans moteur ?

Circuler sur la route est strictement interdit lorsqu’on utilise une trottinette sans moteur. Les personnes qui en utilisent sont considérées comme des piétons. En tant que tel, ils :

  • doivent rouler sur les trottoirs en se limitant à une vitesse de 6 km/h
  • doivent respecter les feux tricolores réservés aux piétons
  • peuvent circuler sur les passages protégés lorsqu’il y en a à moins de 50 m
  • sont invités à porter un casque même s’il n’est pas obligatoire

Découvrez aussi – Quels sont les équipements nécessaires pour rouler en trottinette électrique ?

Le non-respect de ces dispositifs expose l’utilisateur de la trottinette électrique à une contravention de 4 euros. C’est notamment le cas lorsqu’il ne respect pas les feux de signalisation ou encore, lorsqu’il roule en dehors des trottoirs. Dans de rares cas, et seulement en cas de contraintes, circuler hors des trottoirs peut être toléré.

En cas de dommages causés à un tiers, la responsabilité civile de l’utilisateur de la trottinette est engagée. En règle générale, il est couvert par son assurance habitation, mais avant de rouler à bord de cet engin, il est conseillé de vérifier que votre contrat couvre les sports à roulettes. Cela peut être exclu sur certains contrats.

Peut-on aller sur la route avec une trottinette électrique ?

En ce qui concerne les trottinettes électriques, la loi prévoit que :

  • il est interdit de rouler sur les trottoirs, sauf autorisation du maire. Si tel est cas, la vitesse autorisée est limitée à 6 km/h. Renseignez-vous avant de circuler au milieu des piétons, car la législation varie d’une commune à une autre.
  • en agglomération, les trottinettes électriques peuvent rouler sur les pistes cyclables s’il y en a. Dans le cas contraire, elles sont autorisées à rouler sur les chaussées limitées à 50 km/h. Il est également possible de circuler sur les aires piétonnes à condition de rouler au pas (environ 6 km/h) et sans gêner les piétons.
  • hors-agglomération, les trottinettes électriques sont autorisées à rouler sur les voies vertes et les pistes cyclables. Dans certaines communes, il peut être possible de rouler sur les chaussées limitées à 80 km/h. Assurez-vous que cette dérogation soit valable avant d’emprunter ces circuits.

Dans tous les cas, lorsque rouler sur la route est autorisé, les utilisateurs de trottinettes électriques doivent respecter le code de la route commun à tous les usagers de ces voies. Cela concerne, entre autres, le respect des feux de circulation, des limitations de vitesse ou du non-franchissement des lignes blanches.

En savoir plus sur la loi régissant les appareils électriques dédiés à la mobilité urbaine

Quelle est la vitesse maximale à respecter à bord d’une trottinette électrique ?

Quelle est la vitesse maximale à respecter à bord d’une trottinette électrique ?

Lorsque vous roulez sur la chaussée à bord d’une trottinette électrique, la vitesse maximale autorisée est de 25 km/h. C’est la limitation commune à tous les engins non immatriculés.

Sur le marché, les trottinettes électriques voient déjà leur vitesse limitée à 25 km/h dès leur sortie d’usine. Les débrider est strictement interdit même si vous êtes autorisé à rouler sur une chaussée de 50 ou 80 km/h.

A lire – Comment choisir la puissance de sa trottinette électrique ?

Quelles sont les autres règles à respecter lorsqu’on roule en trottinette électrique en agglomération ?

A part les pistes autorisées, les règles suivantes doivent être respectées pour rouler en trottinette électrique en agglomération :

  • il est interdit de rouler sur les trottoirs, sauf autorisation spécifique du maire. Il faut alors respecter les 6 km/h.
  • Il est possible de rouler sur les voies privées.
  • Il est interdit de transporter d’autres personnes lorsqu’on roule en trottinette électrique. C’est un véhicule de déplacement individuel, donc pour une seule personne.
  • Le véhicule doit être pourvu d’un système de freinage, de feux avant et arrière, d’un avertisseur sonore et de dispositifs réfléchissants latéraux et à l’arrière. Découvrez un guide d’achat pour la trottinette électrique
  • L’utilisateur doit porter un équipement rétro-réfléchissant comme le gilet réfléchissant vélo pour rouler par temps de mauvaise visibilité et rouler de nuit.
  • Le port de casque n’est pas obligatoire, mais est fortement conseillé pour des raisons évidentes de sécurité.
  • L’utilisateur doit avoir une assurance responsabilité civile, même s’il utilise une trottinette électrique en libre service. Pour ce faire, vous pouvez souscrire une garantie spécifique surtout si vous utilisez votre propre trottinette électrique au quotidien. Pour un usage occasionnel, il suffit d’étendre l’assurance habitation. Dans les deux cas, contactez votre assureur.

Un conseil : si vous utilisez une trottinette en libre service, pensez à bien vérifier les conditions d’assurance trottinette électrique établies par le contrat de location. Pour rappel, l’assurance responsabilité civile couvre les dommages que vous pouvez causer à autrui lorsque vous roulez en trottinette électrique. Pour bénéficier d’une couverture de l’engin ou de votre personne, opter pour d’autres garanties spécifiques.

Quelles sont les autres règles à respecter lorsqu’on roule en trottinette électrique en dehors des agglomérations ?

Les règles sont les mêmes de celle régissant la circulation en agglomération. La seule différence c’est que les trottinettes électriques peuvent circuler sur une chaussée limitée à 80 km/h selon les règles établies par la commune et la police de la circulation.

Dans ce dernier cas, le port de casque et d’équipement rétro-réfléchissant devient est obligatoire. Vous devez également rouler avec les feux de position allumés pour renforcer votre sécurité en trottinette électrique.

Où peut-on garer sa trottinette ?

Où peut-on garer sa trottinette ?

Dans certaines communes, garer sa trottinette sur le trottoir peut être toléré si le véhicule ne gêne pas les piétons. Il faut également que le moteur soit coupé et que son utilisateur tienne l’engin avec sa main.

Cependant, d’une manière globale, stationner sur les trottoirs est interdit depuis juillet 2019. Cette mesure est surtout valable à Paris et dans quelques grandes villes. La Ville de Paris a déjà mis en place des emplacements réservés pour ces types d’engin. Ces espaces sont délimités par des rectangles blancs au sol.

A défaut, il est parfois possible de se garer sur d’anciens emplacements destinés aux vélos en free-floating ou sur les places de stationnement sur la chaussée. La capitale continue de développer d’autres emplacements pour garer sa trottinette électrique.

Pour information supplémentaire :

Depuis 2019, la Ville de Paris propose de limiter la vitesse de circulation des trottinettes électriques à 20 km/h et ce, à travers la capitale. Sur les aires piétonnes et les zones de rencontre, elle augmente à 8 km/h, mais gare aux accidents. Enfin, son utilisation dans les parcs et les jardins est strictement interdite.

Ceci peut aussi vous intéresser – Quelle est l’autonomie d’une trottinette électrique ?

Quelles sont les sanctions dont on peut écoper en cas de non-respect du code de la route en trottinette électrique ?

Le non-respect des règles instaurées par le code de la route expose l’utilisateur à diverses amendes. Le montant varie en fonction de l’infraction commise. En cas de :

  • non-respect des règles de circulation, l’amende est de 35 euros
  • stationnement d’une trottinette en libre service sur le trottoir, l’amende est de 49 euros
  • circulation sur les trottoirs, l’amende est de 135 euros
  • non-respect de la vitesse maximale autorisée, l’amende est de 1 500 euros
  • récidive de dépassement de vitesse, l’amende est de 2 000 euros.

Quels sont les autres interdits en trottinette ?

Lorsqu’on roule en trottinette (électrique ou sans moteur), il est formellement interdit de :

  • porter des écouteurs ou un casque
  • tracter ou pousser une charge
  • se faire remorquer par un autre véhicule

Et bien entendu, téléphoner est également interdit, même par le biais d’accessoires à distance comme une oreillette à connectivité bluetooth.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

*

code