Est-ce que le casque est obligatoire sur les trottinettes électriques ?

Est-ce que le casque est obligatoire sur les trottinettes électriques ?

4.4/5 - (5 votes)

Rouler en trottinette expose directement le conducteur à de nombreux risques : chute, choc… Pour assurer la sécurité de l’utilisateur, il doit s’équiper correctement. Parmi les équipements de sécurité indispensables, il y a le casque. Ceci dit, on voit toujours de nombreux conducteurs de trottinette électrique rouler sans casque dans les rues. Ce qui nous mène à poser l’ultime question : le port de casque est-il obligatoire ou non sur une trottinette électrique ? On vous donne la réponse.

Que dit la loi sur le port de casque ?

Que dit la loi sur le port de casque ?

En Europe, seules la France et la Suède ont déclaré que les casques pour trottinettes électriques sont obligatoires sur leur territoire. Ceci dit, la loi ne s’applique qu’aux personnes d’un certain âge. En effet, le port de casque est obligatoire pour les enfants de moins de 12 ans. Les enfants de moins de 8 ans ne sont pas autorisés à rouler en trottinette électrique. L’obligation du port de casque ne concerne donc que les enfants de 8 à 12 ans.

Rouler en trottinette expose le conducteur à de nombreux risques. Comme ces engins atteignent les 25 km/h de vitesse, les risques d’accident sont similaires à tout autre engin motorisé. Même avec ce constat, de moins en moins de trotteurs négligent le port de casque.

Depuis l’entrée des trottinettes électriques dans le code de la route, la législation de cet engin a pu être clarifiée. En effet, le 25 octobre 2019, les trottinettes électriques et certains engins motorisés ont intégré le code de la route. Si auparavant, les conducteurs de trottinettes électriques ont été considérés comme des piétons et peuvent donc rouler sur le trottoir, désormais, ils doivent emprunter les pistes cyclables sans pour autant dépasser la vitesse autorisée de 25 km/h en ville. .

Dans le cas où aucune piste cyclable n’est présente, les utilisateurs de trottinette électrique peuvent tout de même circuler sur le trottoir mais à une vitesse de 6km/h au maximum. Ils peuvent également rouler sur la chaussée en gardant une vitesse maximale de 25 km/h.

Les textes législatifs relatifs aux trottinettes définissent les règles importantes pour rouler en toute sécurité en trottinette. Mis à part cela, la loi indique également les conditions de sécurité et les équipements obligatoires que le conducteur doit porter durant ses balades en trottinette électrique.

Conformément à l’Article R412-43-1 du code de la route, le port de casque est obligatoire hors agglomération, c’est à dire, dans l’ensemble des zones où l’on peut rouler en EDPM (Engins de Déplacement Personnel Motorisés). Au niveau de ces zones, les adeptes de trottinettes électriques peuvent dépasser la vitesse de 25 km/h. Par contre, le casque n’est pas obligatoire en agglomération, sur les voies vertes et sur les pistes cyclables.

Certes, le port de casque n’est pas obligatoire, mais il reste fortement recommandé pour des raisons de sécurité et ce, même si vous disposez d’une bonne assurance.

Pourquoi porter un casque sur une trottinette électrique ?

Pourquoi porter un casque sur une trottinette électrique ?

De nombreux accidents surviennent tous les ans. Et comme la trottinette électrique devient de plus en plus populaire, le nombre d’accidents se multiplie. Parmi les blessures les plus courantes, les blessures à la tête représentent 40% des cas sur 249 blessés. Les fractures et les entorses suivent respectivement 32% et 24% des cas. D’après les statistiques de 2019, sur 10 morts en EDPM, 8 d’entre eux ne portaient pas de casque.

De telles blessures peuvent être évitées avec le port d’équipements de sécurité adaptés. Lorsque vous roulez à 25 km/h, les risques de tomber, de chuter, de glisser ou de heurter des objets sont bien réels. En cas de chute, la tête et les membres sont les parties du corps les plus exposées. Et les risques de blessures à la tête sont les plus importants et les plus graves.

Les utilisateurs de trottinette électrique sont aussi vulnérables que les conducteurs de moto. En mobilité douce, vous n’avez aucune protection qui vous couvre ou vous entoure comme la carrosserie d’une voiture. Si vous tombez, vous vous blessez directement. Ainsi, même si pour les conducteurs de plus de 12 ans, le port de casque n’est obligatoire, il est fortement recommandé d’en porter.

Respectez les réglementations et protégez-vous au mieux pour assurer votre sécurité et arriver sain et sauf à destination. Quel que soit le type de casque : casque à vélo, casque de moto ou snowboard, cet accessoire doit devenir votre meilleur compagnon de route, que vous rouliez, hors agglomération, sur les pistes cyclables ou ailleurs,

Pourquoi le casque n’est-il pas obligatoire ?

Quels sont les équipements nécessaires pour rouler en trottinette électrique ?

Pour une sécurité optimale

Lorsque vous roulez en trottinette, pensez au fait que vous roulez sur un engin à deux-roues qui peut atteindre 25 km/h de vitesse mais avec une capacité de freinage limitée. Ce qui augmente les risques de blessures en cas de situation dangereuse.

Dans les rues, les probabilités de faire face à une situation dangereuse sont élevées.  Un piéton qui traverse la rue sans regarder, une portière d’un automobiliste qui s’ouvre soudainement, une mauvaise météo, un mauvais moment sur la trottinette, une voie glissante…Le port des équipements de sécurité dont le casque est une évidence.

Des avis partagés sur le port de casque sur une trottinette

De nombreuses personnes se posent cette question qui fait débat. De nombreuses études ont prouvé que porter un casque est indispensable pour la sécurité du conducteur. La proposition d’obligation a déjà fait l’objet d’une demande d’amendement dans le but de l’imposer aux EDPM et aux vélos à assistance électrique.

Toutefois, les associations cyclistes ont rejeté la proposition d’obligation de porter un casque et l’ont bien fait comprendre. Selon les membres de ces associations, une telle réglementation ne ferait que décourager les gens à utiliser ces engins.

Le casque est considéré comme étant un accessoire encombrant. Les conducteurs ne savent pas vraiment où le ranger lors de leurs virées en extérieur. Ainsi, si l’obligation de porter un casque venait à se concrétiser, les utilisateurs pourraient se décourager et choisir par conséquent un autre moyen de transport à mobilité douce.

De leur côté, les acteurs du service de trottinettes électriques en free floating s’opposent également à cette obligation. Cette réglementation rendrait leur travail plus complexe. Si une telle loi venait à être adoptée, les entreprises de libre-service devront revoir complètement leur stratégie. En effet, cela impliquerait de nombreuses nouvelles dispositions telles que trouver des places pour les casques après les courses, les dispositifs d’hygiène, etc.

Selon l’avis de certains, le port obligatoire de masque placerait la trottinette dans une catégorie d’engins de déplacement à part entière. Elle bénéficierait de pistes dédiées. Elle pourrait même s’équiper de moteurs plus performants et ne plus être plafonnée à une vitesse de 25 km/h en ville.

Les autres accessoires de sécurité à porter pour rouler en trottinette

Les autres accessoires qui accompagnent le casque

A lui seul, le casque ne serait pas suffisant pour vous protéger. Plusieurs accessoires indispensables, dont certains sont obligatoires, doivent l’accompagner à chaque utilisation de votre trottinette électrique. Comme nous l’avons mentionné un peu plus en haut, en cas d’accident comme une chute, la tête et les membres sont les plus exposés. De ce fait, vous devez également porter des gants, des protège-poignets et des genouillères pour assurer la protection de vos mains, de vos poignets et de vos genoux.

Votre trottinette doit s’équiper d’un système d’éclairage efficace pour que vous puissiez rouler en toute sécurité. Ainsi, tout commence lors de votre choix de trottinette. De plus, l’installation d’un excellent système d’éclairage est une obligation pour les EDPM dont figurent les trottinettes électriques. Installez des feux avant et arrière sur votre trottinette électrique. Posez des dispositifs réfléchissants (catadioptres) à l’arrière et sur les côtés de l’engin.

Durant la nuit, ou quand la visibilité est réduite, vous devez porter un gilet fluorescent pour optimiser votre visibilité. Grâce à ce gilet, les autres usagers de la route pourront facilement vous distinguer sur la route. Un bon système de freinage et un avertissement sonore tel qu’un klaxon ou une sonnette sont également obligatoires.

A lire aussi – Trottinette électrique : quelques conseils pour rouler en toute sécurité

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

*

code