Quels sont les équipements nécessaires pour rouler en trottinette électrique ?

Quels sont les équipements nécessaires pour rouler en trottinette électrique ?

5/5 - (1 vote)

Vous allez vous mettre à la trottinette électrique ? Vous devez sûrement vous demander les équipements requis pour assurer votre protection. En effet, comme la trottinette électrique fait partie des Engins de Déplacement Personnel motorisés ou EDPM, elle est soumise à certaines réglementations en termes de sécurité. Même si l’appareil s’avère être simple d’utilisation, son conducteur n’est pas à l’abri des accidents. Découvrez à travers cet article les différents équipements obligatoires et nécessaires pour rouler en toute sécurité sur votre trottinette électrique.

Les équipements à installer obligatoirement

Les équipements à installer obligatoirement

Depuis le 8 juillet 2020, le code de la route prévoit des réglementations concernant certaines caractéristiques des Engins de Déplacement Personnel Motorisés. Il s’agit des trottinettes électriques, des mono roues, des hoverboards, etc… Avant que son conducteur ne s’en serve, la trottinette électrique doit obligatoirement s’équiper de feux avant et arrière, d’un avertisseur sonore ainsi que d’un excellent système de freinage.

Lorsque vous roulez sur une voie où la vitesse est limitée à 80 km/h, vous devez vous équiper d’un dispositif d’éclairage supplémentaire. Ce dernier ne doit pas éblouir les autres conducteurs ni clignoter. De cette façon, les automobilistes et les piétons pourront vous repérer facilement sur les routes.

La conduite durant la nuit, le jour et lors d’une visibilité insuffisante requiert également un gilet rétro-réfléchissant. La loi l’oblige dans le but d’optimiser la visibilité du conducteur et de sa trottinette électrique. Une bonne visibilité permet d’éviter les potentiels accidents. Vous avez le choix entre plusieurs modèles de gilet tout aussi performants sur le marché.

LIRE AUSSI : Trottinettes en ville : ce qui est permis et ce qui est interdit

Le casque

Le casque

Certes, aucune obligation légale ne le mentionne, mais le casque est un accessoire indispensable pour rouler sur une trottinette électrique. Le port de casque concerne tant les conducteurs de moto que les conducteurs de trottinette. C’est un accessoire de protection qui vous protège des accidents de circulation. Donc, ne conduisez pas votre trottinette électrique sans cet équipement.

Vous pouvez très bien vous servir d’un casque de vélo pour rouler avec votre engin. Et en termes de modèles de casque, une palette de choix vous attend également. Veillez tout simplement à choisir un casque qui offre une protection optimale du crâne, du cerveau ainsi que de votre cou contre toutes éventuelles blessures. Le casque doit être conforme avec les standards EPI (Équipements de Protection Individuelle) et être toujours attaché.

Le plastron de protection

Tel un chevalier muni d’une armure qui part au combat, armez-vous d’un plastron de protection lorsque vous allez rouler en trottinette électrique. Cet accessoire représente un excellent équipement pour garantir la protection optimale de votre poitrine contre les éraflures ou encore contre les différentes contusions.

Le plastron de protection est fabriqué à partir d’une coque très résistante dans le but de préserver certaines parties de votre corps contre les chocs. Grâce à cet accessoire, vos coudes, votre torse, vos épaules et votre colonne vertébrale sont sécurisés lors de vos déplacements en trottinette.

Les modèles de plastron de protection sont si diversifiés que le choix peut parfois se corser. Entre un plastron de protection modèle intégral et celui réfléchissant, choisissez en fonction de vos besoins et de vos goûts. Il existe aussi des modèles qui sont dépourvus de manches pour que le conducteur soit bien à son aise.

Les genouillères et les coudières

Les genouillères et les coudières

Lors d’une chute accidentelle sur une trottinette électrique, ce sont les membres inférieurs et supérieurs qui sont les principales victimes. Sachez que si vous vous blessez aux coudes et aux genoux, cela peut vous prendre du temps pour vous en remettre. Parfois, les blessures laissent même des séquelles qui subsistent dans le temps.

Afin d’y faire face, équipez-vous de genouillères et de coudières. Ces deux équipements assurent la protection de vos genoux et de vous coudes en cas de chute. Certains conducteurs les considèrent comme une certaine gêne lors des déplacements. Pourtant, le port de ces équipements permet au conducteur d’éviter de se fracasser les genoux ou les coudes.

Les gants de protection

Outre les genouillères et les coudières, vous aurez également besoin de gants et de protège-poignet. Pourquoi ? Vous l’aurez sans doute constaté, les avant-bras, les mains et les poignets constituent les parties du corps les plus exposées lors des trébuchements ou des glissades sur la chaussée.

Il est alors recommandé de porter des gants de protection pour les mains. Les protège-poignets assurent la protection de vos poignets. Ces équipements sont faits de plastiques et de mousses et vous aident à éviter les blessures graves telles que des membres cassés en cas de chute. Autrement dit, ils représentent un rempart salvateur si vous trébucher ou chuter.

Et pas que… En plus d’offrir une protection contre les chutes accidentelles, ces deux équipements vous protègent du froid et de l’abrasion qui peuvent survenir lors de vos déplacements.

Des lunettes de protection

Des lunettes de protection

Après le casque, le port d’une paire de lunettes de protection est également conseillé, notamment lorsque vous roulez sous le soleil. Ajouté à cela, portez des chaussures fermées pour limiter les dégâts si une chute est inévitable.

Retenez bien qu’à l’instar des motards et des cyclistes, vous êtes également vulnérables sur votre trottinette électrique. Et cette vulnérabilité est accentuée lorsque vous êtes légèrement ou inadéquatement vêtu. Si vous avez le choix entre rouler en toute sécurité jusqu’à la plage avec la bonne tenue et prendre le risque de vous blesser avec des tongs à vos pieds, le choix est évident. Votre sécurité doit passer avant tout.

Non-respect des équipements obligatoires : les sanctions possibles

Non-respect des équipements obligatoires : les sanctions possibles

Si l’un des équipements obligatoires venait à manquer, le conducteur encourt des risques de sanctions. Si vous conduisez par exemple une trottinette électrique sans klaxon ou sans éclairage suffisant, vous êtes passible d’une amende comprise entre 35 euros et 135 euros.

Dans le cas où votre trottinette électrique est dépourvue de système de freinage efficace, vous écopez d’une amende de 11 euros. La vitesse maximale autorisée pour les trottinettes électriques non bridées est de 25 km/h sur les voies publiques. Si vous roulez au-delà de cette limite, vous êtes sanctionnée d’une amende de 1 500 euros.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

*

code