Quels enseignements tirer du cyclisme ?

Quels enseignements tirer du cyclisme ?

4.4/5 - (8 votes)

Le cyclisme, on en parle plus qu’avant et de plus en plus de personnes s’y mettent pour profiter de ses bienfaits. Les départements ont d’ailleurs mis en place de nombreuses installations pour faciliter le déplacement à vélo à travers la ville et même parfois, le long des routes. Les cyclistes ont désormais le choix entre les pistes, mais quel que soit leur choix, les avantages du cyclisme sont nombreux et on peut les retrouver dans tous les circuits. Quels sont donc les enseignements que l’on peut tirer de cette discipline ?

Se concentrer sur l’éclaircie que sur les nuages

Se concentrer sur l’éclaircie que sur les nuages

Rouler à vélo n’est pas toujours facile surtout que tout le monde n’a pas la chance de pouvoir longer une plage de sable blanc par un lever ou un coucher du soleil. La motivation doit donc être placée haute surtout si le cycliste attend des résultats très précis. Grâce à ce sport, le cycliste apprendra au fur et à mesure à voir au-delà des nuages et à se focaliser sur l’éclaircie plutôt que sur la grisaille. L’éclaircie signifie bien sûr espoir et motivation afin de continuer vers son objectif. C’est une excellente leçon qu’il pourra appliquer dans tout ce qu’il entreprend dans sa vie et non pas seulement, dans le cyclisme.

Leçon n°1 : l’optimisme et le fait de rester positif aide à surmonter tous les aléas de la vie.

Après la pluie, le beau temps

Le cycliste invétéré sait que la pluie ne dure pas éternellement et que si aujourd’hui, il doit rouler sous la pluie, demain le soleil brillera de nouveau. C’est donc un autre enseignement du cyclisme et même s’il n’est pas toujours simple de se fier au destin, le cycliste, lui, le peut facilement. Il figure parmi les personnes à toujours garder le moral même dans les pires moments de la vie. Pour se motiver, il peut, à défaut de se focaliser sur l’éclaircie, penser à quelque chose de mieux comme à la bonne douche qui l’attend après l’effort ou sa famille au bout de la piste.

Leçon n°2 : malgré les épreuves qu’on a à traverser dans la vie, le soleil, même s’il s’est caché, finira toujours par réapparaître. Aussi, comme on dit, la pluie qui est tombée ne tombera plus, le cycliste peut être sûr qu’il n’aura plus à vivre les mêmes épreuves à l’avenir.

Découvrez des équipements pour rouler sous la pluie :

Ne jamais abandonner

Ne jamais abandonner

Le cycliste professionnel qui a remporté une victoire est obligatoirement passé par des dizaines d’échecs, mais cela ne l’a pas poussé à abandonner. Ce qui signifie que dans la vie, même si on échoue plus d’une fois dans une chose qui nous tient à cœur, il faut continuer. C’est cela qui mène à la victoire. Prenez par exemple les millionnaires, êtes-vous sûr qu’avec la première idée venue, ils ont amassé leur premier million ? Un autre exemple : lorsque vous avez échoué et que cela vous a fait pleurer, est-ce que vos larmes ont amené un gain ?

Leçon n°3 : ne jamais rester sur le passé ou le présent, mais continuer de vivre malgré les échecs, car tôt ou tard, la victoire vous sera acquise. On dit que « ceux qui ne perdent jamais sont ceux qui n’ont jamais tenté la victoire », matière à réfléchir…

Retrouvez d’autres leçons sur – Les 8 bonnes résolutions du parfait cyclotouriste

Rester lucide

En ce sens, il faut accepter de vivre dans la réalité et ne pas se bercer d’illusions, car combien même vous dépenserez en efforts, la nature finira toujours par vous battre. La solution est donc de rester lucide et d’accepter la vie comme elle est, même si parfois elle est injuste. Dans la vie, vous rencontrerez toujours des personnes meilleures que vous et des personnes qui échouent dans presque tout ce qu’elles font. C’est ce que le cyclisme nous enseigne. Les pros, même en ne s’entraînant qu’une fois par jour, finiront toujours premiers dans leur discipline, alors que vous, avec vos deux entraînements quotidiens, n’atteindrez jamais leur niveau. Il ne faut pas se focaliser là-dessus, mais accepter que la vie soit ainsi faite.

Leçon n°4 : le mérite que l’on gagne dépend exclusivement de notre conception et on ne peut pas y aller contre, sauf en se dopant peut-être.

L’amusement toujours au-dessus de l’appât du gain

L’amusement toujours au-dessus de l’appât du gain

Tout bon cycliste sait que durant une course, il faut d’abord y prendre plaisir avant d’essayer de gagner. D’ailleurs, la majorité des cyclistes roule par plaisir et non pour gagner une compétition. C’est notamment le cas des adeptes du cyclotourisme qui choisissent volontairement de voyager à vélo avec leur famille ou en solo. S’ils ont quelque chose à prouver, c’est envers eux-mêmes donc ils font d’une pierre deux coups : ils s’amusent tout en dépassant leur propre limite.

Leçon n°5 : ne jamais placer le gain au-dessus de l’amusement et ne jamais conditionner l’amusement sur le gain quel que soit le projet que vous entamez, car si vous échouez, la déception sera le seul lot que vous remporterez.

Lire aussi – Cyclisme et jeu : des sports cérébraux ?

Arrêter de se voiler la face

Bon nombre d’entre nous vit à travers un rôle qu’ils se sont procurés eux-mêmes. Certains font croire aux autres ceci ou cela et au final, ils finissent par réellement se prendre au jeu et la vie, ce n’est pas cela. Se voiler la face et se prendre pour quelqu’un qu’on n’est pas mènera forcément au stress, à la frustration et à l’échec. En cyclisme, vous apprendrez qu’il ne faut pas se leurrer en se prenant pour un sportif professionnel alors que visiblement, vous n’avez pas les compétences nécessaires pour arriver à la victoire.

Leçon n°6 : arrêter de se voiler la face et commencer à jouer son propre rôle est la meilleure façon d’appréhender la vie.

La solution, c’est nous

La solution, c’est nous

Le cycliste sait qu’en s’engageant dans une équipe professionnelle, il sera entouré d’une belle équipe, mais la victoire, c’est à lui de la remporter, seul. Autrement dit, l’équipe sera là pour vous soutenir, vous trouver des sponsors, vous entraîner … Cependant, durant la course, vous serez seul sur votre vélo à réellement mener le combat. Il vous revient donc de bien vous entraîner et de bien vous équiper pour faire du cyclisme. C’est une belle leçon à appliquer dans la vie quotidienne, car vous serez alors la solution et le leader du groupe.

Leçon n°7 : en tant que leader, vous avez des responsabilités à prendre et même si beaucoup de gens vous encouragent, la décision d’avoir une meilleure vie ne dépendra que de vous et non de ce que pense les membres du groupe.

Apprendre à lâcher prise

Quand sur un circuit, vous ressentez que votre corps n’en peut plus et que vous décidez sur un coup de tête d’arrêter, vous ressentirez une telle délivrance. Ce sentiment est si intense qu’il vous rendra le moral malgré la grosse bêtise que vous venez de faire en tant que membre d’une équipe.

Leçon n°8 : dans la vie, il faut apprendre à lâcher prise surtout lorsqu’on sent qu’on ne pourra pas y arriver.

« Prudence est mère de sûreté »

« Prudence est mère de sûreté »

Cette expression prend tout son sens lorsqu’on fait du vélo. Pour cause, le cycliste sait qu’à défaut de carrosserie pour le protéger, il est l’un des maillons les plus vulnérables dans la circulation. Il apprend alors à se mieux se comporter, à respecter le Code de la route, à ne pas s’exposer inutilement au danger et à céder le passage lorsqu’il se fait bousculer par les autres usagers de la route. Même s’il est dans son droit, il se félicitera d’être en vie et en bonne santé après avoir laissé passer les imprudents.

Leçon n°9 : pour sa propre sécurité, il vaut mieux laisser passer les chauffards que d’entrer en compétition avec eux. Cet enseignement est valable dans de nombreux domaines de la vie, car des fois, il est plus sage de se taire même lorsqu’on a raison que de se disputer avec des personnes qui manquent visiblement de discernement.

Importants à lire :

Par conséquent, le vélo n’est pas qu’un simple moyen de transport nous permettant de réduire la pollution, d’éviter les embouteillages, de prévenir l’obésité, mais il s’agit d’un appareil qui nous enseigne comment vivre pleinement sans stress et frustration. Qu’en pensez-vous ?

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

*

code