Cyclisme et jeu: des sports cérébraux?

La préparation pour une randonnée en VTT

4.5/5 - (2 votes)

La bicyclette n’est pas un simple moyen de transport, elle a des effets bénéfiques sur le corps… mais aussi sur l’esprit, et fait surprenant : elle a des bénéfices similaires à ceux du jeu !

La pandémie mondiale et les confinements à répétition ont conduit de nombreux français à rechercher des méthodes pour déstresser et décompresser. Le cyclisme n’est pas seulement bon pour le corps, il possède également de nombreux bénéfices sur le mental et l’esprit et peut accroître la production de sérotonine, l’hormone du bonheur. Sachez que le cyclisme n’est pas la seule méthode à pratiquer pour rester bien dans sa tête. Lors de la pandémie, beaucoup de français se sont mis à la méditation, à la cuisine ou à jouer sur des casinos avec des tours gratuits pour s’amuser et déstresser.

Le jeu sous toutes ses formes a connu un essor sans précédent cette dernière année, en particulier sur les casinos en ligne. Ces derniers proposent de nombreux bonus de casino pour permettre aux joueurs débutants de profiter du meilleur rapport qualité-prix tout en découvrant l’offre et les jeux disponibles. Jouer offre de nombreux bienfaits sur l’esprit, l’humeur et peut être permettre de garder un cerveau en bonne santé !

Voici quelques-uns des meilleurs bénéfices du cyclisme et du jeu sur notre cerveau.

Des bienfaits physiques évidents

Faible impact, grands bénéfices

Le vélo permet évidemment de maintenir une activité physique saine et pérenne. Sport à faible impact, le cyclisme ne met pas les articulations à rude épreuve, mais permet néanmoins de faire travailler tout le corps. Pour ceux qui n’ont pas de temps à réserver à une séance de cyclisme, pensez au vélo pour vos déplacements quotidiens (aller au travail, aller chercher le pain, etc.) ; quelques minutes de vélo par jour suffisent pour ressentir les bienfaits physiques et réduire le risque de cancer et de maladies cardiaques.

Le vélo est également un excellent outil pour les personnes à mobilité limitée ou celles qui veulent pratiquer du sport à la maison. Il existe maintenant une vaste gamme de vélos d’appartements qui correspondent à tous les profils de cyclistes et avec de nombreuses fonctionnalités associées : calcul du temps, des calories, possibilité de changer le niveau de difficulté pour simuler un terrain en côte, etc.

Jouer en pédalant

Si vous optez pour un vélo d’appartement, vous pouvez allier l’utile à l’agréable en jouant tout en pédalant ! De nombreux jeux sont disponibles sur mobile ou tablette et il est tout à fait possible de jouer pendant votre séance de cyclisme quotidienne… pas si vous êtes sur la route, évidemment !

Garder le moral et un esprit sain

Des bienfaits sur la motricité des yeux et des mains

Le vélo est un sport qui sollicite l’équilibre et la coordination entre les yeux et les mains. C’est une activité idéale pour développer sa capacité de concentration et d’attention grâce aux mouvements complexes et synchrones qui stimulent les zones du cerveau concernées.

Cela peut paraître étonnant, mais une étude prouve que le jeu a les mêmes bénéfices. Grâce aux nombreux réflexes sollicités lors du jeu (en particulier aux jeux vidéo ou en ligne) et au déroulement rapide des actions sur l’écran, les joueurs développent les mêmes « réflexes » que les cyclistes. L’étude précise par ailleurs que les chirurgiens qui jouent 3 heures par semaine travaillent 27 % plus vite que les autres. De quoi prendre le jeu au sérieux !

Production de tryptophane et de sérotonine

La pratique de la bicyclette a un effet physiologique similaire à celui des médicaments conçus pour améliorer le bien-être et l’humeur générale. En pédalant, vous produisez une hormone qui favorise la production de sérotonine, le tryptophane. Pratiqué régulièrement, le cyclisme peut donc conduire à améliorer l’humeur et la santé mentale générale.

 

Une étude britannique a également prouvé que le jeu produit les mêmes effets. Pratiqué modérément, il réduit la production de cortisol, l’hormone du stress et favorise la production de sérotonine. Tout comme le vélo, le jeu permet aussi de faire pousser des cellules nerveuses (de la matière grise en quelque sorte) dans l’hippocampe – le siège des souvenirs, et donc de favoriser la mémoire pour conserver un cerveau en bonne santé.

Planification, réflexion, attention

Le jeu et le vélo ont en commun de favoriser la gymnastique cérébrale et notamment de développer les capacités de planification, de réflexion et d’attention. Lorsque vous jouez, vous devez être attentif à un certain nombre de facteurs. Il en va de même lorsque vous pédalez. Une étude OMEN et Ipsos montrent une concentration accrue chez les joueurs par rapport aux non-joueurs. Elle concerne également l’attention visuelle : les joueurs savent où regarder et restent concentrés plus longtemps.

Les bienfaits du cyclisme ne sont pas purement physiques. Amélioration des capacités de concentration, de la motricité, de la mémoire : le cyclisme et le jeu ont beaucoup en commun, alors pour rester en bonne santé, pédalez… et jouez !

 

A lire aussi

Leave a Comment

*

code