Vélo enfant : quelle taille choisir ?

Vélo enfant : quelle taille choisir ?

4.4/5 - (5 votes)

Vous souhaitez offrir son premier vélo à votre enfant ou remplacer l’ancien par un modèle plus adapté ? Il est conseillé de bien choisir la taille pour que votre petit cycliste puisse poser les pieds à terre et rouler sur sa bicyclette confortablement. Comment trouver le cycle qui lui convient ?

Taille vélo enfant : tenir compte de son âge

Taille vélo enfant : tenir compte de son âge

C’est le premier critère que les parents retiennent lorsqu’ils veulent choisir la bicyclette idéale pour leur enfant. Les fabricants et vendeurs ont d’ailleurs sorti un tableau de concordance entre âge et taille du vélo. Voici ce que cela donne :

  • 1-3 ans : draisiennes ou trotteurs
  • 2-4 ans : vélos de 12 pouces
  • 3-5 ans : vélos de 14 pouces
  • 4-6 ans : vélos de 16 pouces
  • 5-7 ans : vélos de 18 pouces
  • 6-8 ans : vélos de 20 pouces
  • 8-12 ans : vélos de 24 pouces

1’’ (un pouce) équivaut à 2.54 cm.

Mieux comprendre la taille de vélo définie en pouces

Même si ces correspondances semblent claires, il ne faut pas s’en tenir à la lettre. Pour cause, deux enfants de 5 ans peuvent avoir des tailles différentes. L’un peut être plus grand et une bicyclette de 14 pouces lui convient parfaitement. L’autre, quant à lui, peut être plus petit et dans ce cas-là, un vélo de 12 pouces serait peut-être plus approprié. Cela signifie que même si l’âge est à prendre en compte, ce n’est pas le seul critère à retenir.

Lire aussi – Quel âge pour apprendre à faire du vélo ?

Taille vélo enfant : se fier à sa taille

Là encore, des concordances standard existent. Voici ce que cela donne :

  • Enfant de moins de 90 cm : draisiennes ou trotteurs
  • Enfant de 85 à 100 cm : vélos de 12 pouces
  • Enfant de 95 à 110 cm : vélos de 14 pouces
  • Enfant de 105 à 120 cm : vélos de 16 pouces
  • Enfant de 110 à 125 cm : vélos de 18 pouces
  • Enfant de 115 à 130 cm : vélos de 20 pouces
  • Enfant de plus de 130 cm : vélos de 24 pouces
  • Enfant de plus de 156 cm : vélos de 26 pouces, soit un vélo pour adulte

Le critère « taille de l’enfant » est plus pertinent, car vous permet d’offrir un vélo que l’enfant peut chevaucher confortablement. Néanmoins, vous devez quand même tenir compte de son niveau dans l’apprentissage de ce deux-roues. Il est effectivement possible que l’enfant mesure 95 cm, mais qu’il ne maîtrise pas encore l’équilibre. Dans ce cas-là, lui offrir une draisienne évolutive serait plus intéressant ou un vélo avec deux petites roues.

Petite astuce :

Pour mesurer la taille de votre enfant, demandez-lui de se mettre pieds nus puis dos au mur. Déposez un livre sur sa tête puis placez un bout de scotch eu haut du livre, juste à la perpendiculaire entre la couverture du bouquin et le mur. Mesurez ensuite la partie située en bas du scotch jusqu’au sol et vous obtiendrez le chiffre recherché.

Et si on essayait le vélo enfant avant d’acheter ?

Et si on essayait le vélo enfant avant d’acheter ?

C’est le meilleur conseil que l’on puisse vous donner. Même lorsqu’on a bien mesuré l’enfant, il est toujours possible qu’il se sente plus à l’aise sur tel ou tel modèle. Donc, à moins de vouloir lui en faire la surprise, emmenez-le avec vous au magasin et faites-lui essayer différents cycles.

Pour être sûr de trouver la bonne taille, voici quelques signes qui ne mentent pas.

  • Une fois assis sur le vélo, l’enfant a les deux pieds qui touchent le sol. S’il le touche avec la pointe des pieds, cela signifie que le modèle est encore plus grand pour lui. Dans le cas où il roule déjà très bien tout seul, vous pouvez le lui acheter, car il connaît déjà les bases essentielles de la bicyclette. Par contre, s’il a encore du mal à maintenir son équilibre ou à freiner, mieux vaut chercher un autre à bord duquel il peut poser les deux pieds à plat au sol. Il pourra ainsi descendre les pieds rapidement lorsqu’il sent qu’il est sur le point de tomber.
  • Une fois assis sur le vélo, ses genoux sont bien fléchis, mais ne montent pas plus haut que le nombril et ne touchent pas le guidon en pédalant. Si tel est le cas, alors le vélo choisi est trop petit pour lui. A force de toucher le guidon, cela va le gêner dans ses mouvements.

Dans les deux cas, durant l’essai, la selle doit être placée au plus bas. Au fil des ans, vous pourrez la remonter petit à petit ce qui signifie que même si votre enfant va encore grandir ans, son vélo aura aussi le temps de grandir doucement avec lui. Pour les plus petits (moins de 8 ans), la selle doit être ajustée en fonction de la taille. Pour les plus grands (plus de 8 ans), la selle peut être remontée davantage, presque à la même hauteur que la selle de vélo pour adulte. A chaque réglage, allez-y doucement en remontant la selle de 5 mm par 5 mm.

Une fois que vous arrivez à la hauteur maximale autorisée marquée sur la tige de selle, vous ne pourrez plus monter davantage. Si vous outrepassez la ligne maximale, le risque de chute est plus important pour votre enfant. Cette ligne détermine le seuil à partir duquel vous devez penser à acheter un autre vélo.

Lire aussi – Comment choisir la bonne taille de cadre pour son vélo ?

Quelques conseils pour choisir la taille de vélo de son enfant

Pour compléter les informations apportées ci-dessus, notez bien que :

  • Un vélo dont la taille est inadaptée à la taille de son enfant génère plus d’inconfort et de fatigue. Certains parents sont tentés d’investir dans un modèle plus grand pour ne pas avoir à en acheter trop tôt, mais pensez au confort de votre enfant. De toute façon, vous pourrez toujours revendre le deux-roues sur le marché d’occasion quand il sera temps de le remplacer.

A lire aussi – Confort à vélo : conseils pour ne plus avoir mal aux fesses

  • Un vélo trop petit ou trop grand ralentit l’apprentissage du deux-roues. Puisque l’enfant ne se sent pas à l’aise dessus, il sera moins motivé à apprendre.
  • Un vélo inadapté peut être dangereux : chutes, difficultés à atteindre les différentes fonctionnalités au niveau du guidon … Si le vélo est trop grand ou que la selle est placée trop haute, le petit cycliste aura du mal à poser les pieds à terre. Les chutes deviennent alors inévitables.

Et un dernier conseil important, équipez votre enfant d’un casque à sa taille et de genouillères durant son apprentissage. Son vélo devra aussi être pourvu de signal sonore pour avertir les autres de sa présence. Et bien évidemment, il ne doit pas rouler sur des pistes trop accidentées et fréquentées par des véhicules motorisés.

A lire aussi

Leave a Comment

*

code