Pourquoi acheter un speedbike ?

Pourquoi acheter un speedbike ?

4.2/5 - (5 votes)

Ces dernières années, on entend beaucoup parler du speedbike, ce vélo qui n’en est pas vraiment un. On est donc nombreux à se demander ce qu’il a de plus qu’un vélo et ce qu’il a de moins qu’un scooter, car il est à mi-chemin entre les deux. Et au vu de tout cela, est-il vraiment intéressant d’investir dedans où mieux vaut-il se contenter de son classique deux-roues ? Voyons ce qu’il en est …

Qu’est-ce que le speedbike ?

Qu’est-ce que le speedbike ?

Au cas où vous auriez raté notre article sur le speedelec (autre appellation pour speedbike), on vous rappelle qu’il s’agit d’un vélo à assistance électrique qui offre une assistance jusqu’à 45 km/h. Il est pourvu d’un moteur plus puissant allant de 350 W à 1 000 W sur certains modèles.

En comparaison avec le VAE classique, ce dernier n’est assisté que jusqu’à 25 km/h et son moteur ne fait que 250 W.

La différence est donc de taille et c’est ce qui explique pourquoi la législation du speedbike dépend de celle du cyclomoteur et des motos de 50 cm3. Attention toutefois, le speedbike n’est pas un cyclomoteur. Il reste un vélo, mais en version plus puissante.

Pourquoi devez-vous choisir un speedbike ?

Le vélo rapide offre de nombreux avantages …

  • Il est plus puissant :

Si on est amateur de performance et de vitesse, le speedbike reste le meilleur choix. Notez qu’avec une vitesse de 45 km/h, il est le véhicule le plus rapide en ville. Certes, voitures et motos peuvent rouler plus vite que lui, mais en zone urbaine, les vitesses de ces derniers sont limitées à cause des embouteillages, des zones piétonnes … Le speedbike, lui, peut se faufiler facilement entre les voitures, mais il faut quand même rester prudent. Il est également essentiel de respecter le code de la route pour ne pas se mettre en danger.

  • Il est plus pratique en ville :

Bien que le speedbike ne puisse pas rouler sur les pistes cyclables, il reste le moyen de locomotion le plus pratique en ville. En plus de pouvoir se faufiler entre les voitures et d’ainsi arriver plus vite à destination, il est plus facile de trouver une place de parking vu sa taille. Notez que même s’il est plus puissant, son design reste celui du vélo à assistance électrique.

  • Il permet de parcourir une plus longue distance :

Avec un vélo électrique classique, la distance pouvant être parcourue en une journée est déjà accrue grâce à l’assistance. Avec un vélo électrique rapide, vous pourrez parcourir davantage encore, car il roule plus vite et avale plus de kilomètres facilement. Si vous devez parcourir de nombreux kilomètres tous les jours pour vous rendre au travail, le speedbike sera votre meilleur allié pour ne jamais arriver en retard.

A lire – Quelle est la différence entre un vélo électrique et un VAE ?

  • Il permet de profiter des bienfaits du vélo :

Le speedbike, malgré ses performances, reste quand même un vélo à assistance électrique. En tant que tel, il ne peut rouler sans pédalage de votre part. Autrement dit, même s’il est plus performant, son utilisateur continue de faire du sport en pédalant. Et contrairement à son petit cousin classique, vous bénéficiez de l’assistance jusqu’à 45 km/h. Cette dernière ne s’arrête qu’au-delà de ce seuil. Grâce à l’assistance, les efforts à fournir restent moindres, mais cela reste quand même des efforts physiques bénéfiques pour la santé.

  • Il est vite amorti :

On vous l’accorde, le speedbike coûte assez cher, mais il est vite amorti. Non seulement, vous n’aurez plus de carburant à acheter au quotidien, mais en plus, les frais d’entretien restent moindres par rapport à ceux d’une voiture ou d’une moto.

  • Il est plus respectueux de l’environnement :

N’utilisant pas de carburant, le speedbike ne pollue pas. Tout comme la bicyclette et le VAE classique, c’est un moyen de transport écologique. Certaines villes encouragent même son achat en élargissant la subvention vélo à ce deux-roues motorisés qualifié de « faible motorisation ». Attention, la prime vélo n’est éligible au vélo rapide que dans de rares villes donc il est conseillé de se renseigner avant de passer à la caisse.

Lire aussi – Mode de déplacement écologique : les VAE vont-ils remplacer la voiture ?

Des avantages, mais aussi des obligations à respecter

Des avantages, mais aussi des obligations à respecter

Du fait de sa puissance, la législation qui s’applique au speedbike est celle du cyclomoteur. Cela signifie qu’en roulant avec, vous aurez plus d’obligations à remplir qu’en roulant à VAE classique. Parmi les règles à respecter, on peut citer :

L’utilisateur doit également avoir 14 ans au moins et il est strictement interdit de tracter une remorque avec ce vélo rapide ou d’installer un siège enfant. Enfin, même si ce bolide vous permet de rouler plus vite en ville, tâchez quand même de rester prudent et de respecter le Code de la route. Restez toujours visible, que ce soit de jour ou de nuit et restez dans l’angle de vue des autres usagers de la route.

A lire – Les Speed-bike, que dit la loi sur ces vélos rapides ?

Pour précision, le speedbike ne peut rouler sur les pistes cyclables et les pistes forestières. Et bien évidemment, il est interdit de rouler sur les trottoirs. Le non-respect des obligations et des interdictions est passible de sanctions sévères. Quant à savoir si une infraction à vélo peut justifier le retrait de points sur son permis de conduire, rendez-vous ici.

A lire aussi

Leave a Comment

*

code