Comment éviter l’échauffement du pied à vélo ?

Comment l'éviter l'échauffement du pied à vélo

4.5/5 - (2 votes)

Il est très courant d’avoir les « pieds aux feux » en cyclisme. Plusieurs raisons sont à l’origine de ce désagrément. Ce problème apparaît fréquemment lorsqu’il fait chaud. Le cycliste est confronté à un problème d’échauffement de la plante de ses pieds qui engendre un certain gène lorsqu’il pédale. Afin d’y pallier, plusieurs solutions peuvent être adoptées.

Pourquoi les pieds s’échauffent à vélo ?

Echauffement pied, randonnée

L’échauffement des pieds se produit lors de périodes de grandes chaleurs mais également lors des longues ascensions. Lorsque vous faites du vélo, une grande partie de l’énergie dépensée se transforme en chaleur. Un tel phénomène génère la surchauffe des muscles et donc une montée de la température corporelle.

Lorsque vous pédalez vélo gravel ou votre VTT électrique,  vous fournissez une bonne dose d’efforts physique qui va accélérer la circulation sanguine. Celle-ci peut aller jusqu’à 20 fois à la normale. Le système veineux est par conséquent fortement sollicité. Le stockage du sang augmente au niveau des membres inférieurs.

Cette augmentation du stockage de sang favorise l’engorgement de la semelle veineuse et par la suite, son échauffement. En temps normal, quand la semelle veineuse s’échauffe, elle devrait se refroidir lorsqu’elle entre en contact avec l’air ambiant de l’extérieur. Ce qui n’est pas le cas durant les fortes chaleurs. En effet, avec une température dépassant les 30°C, cette convection de la chaleur ne peut plus se faire. De ce fait, les plantes de pied ne réussissent pas à se refroidir.

Un tel événement provoque la surchauffe de la semelle veineuse lorsque vous pédalez durant une randonnée en VTT. Cette surchauffe cause une sensation de brûlure plus ou moins douloureuse. Le port de chaussettes en nylon peut aggraver le phénomène. Il en va de même en cas d’utilisation de semelles en plastique. La surchauffe se ressent grandement lorsque votre pied se trouve à proximité du sol qui lui aussi, est en plein surchauffe.

De plus, les chaussures bloquent l’air extérieur pour refroidir le pied lorsqu’il fait chaud. La convection a du mal à se passer. La sensation d’échauffement est également accentuée par un serrage trop fort de vos chaussures et de vos pieds qui vont se surchauffer puis gonfler.

A découvrir aussi – Vélo en hiver : les équipements pour se protéger du grand froid

Quels types de personnes s’exposent facilement aux « pieds en feu » ?

Tout le monde peut être sujet aux « pieds en feu ». Mais les catégories de personnes suivantes présentent de grands risques par rapport aux autres. Si vous présentez l’une de ces caractéristiques, soyez vigilant.

1-      Vous êtes souvent atteint de troubles digestifs : retenez que ces troubles exercent la même pression sur la veine cave comme le cas d’une position assise

2-      Votre circulation veineuse est mauvaise : vous avez des jambes lourdes, des varices ou des œdèmes.

3-      Vous présentez un indice de masse corporelle en dessus de 25

4-      Vous possédez des pieds creux ou plats : cette structure de pieds augmente les risques de blocage du sang au niveau de vos plantes des pieds, notamment lorsque vous êtes en plein pédalage.

Quelles sont les solutions efficaces pour lutter contre l’échauffement des pieds ?

Il est tout à fait possible d’éviter l’échauffement des pieds à vélo si vous adoptez les bonnes habitudes. Pour y parvenir, vous devez considérer chaque source qui pourrait provoquer les « pieds en feu » : chaussures et chaussettes inadaptées, des cales mal réglées, etc.

Les mesures à prendre avant de partir en vélo

Chaussures de vélo

  •         Le choix des chaussures

La première cause de l’échauffement aux pieds est les chaussures inadaptées. Préférez une paire de chaussures de couleur claires. En effet, si vos chaussures ont une couleur sombre telle que du noir, elles retiennent la chaleur. Donc, les chaussures de couleur blanc conviennent par exemple pour le pédalage sous un soleil tapant.

Vos chaussures ne doivent pas non plus être trop serrées  ni trop étroites. Il ne faut pas non plus qu’elles soient trop grandes au point de faire bouger vos pieds à l’intérieur. Si vos pieds bougent, vous êtes obligé de serrer les sangles. Cela va stopper le retour veineux. Tous ces facteurs favorisent l’apparition des pieds échauffés.

  •         Le réglage des cale-pieds

Vous devez régler correctement le positionnement de vos cale-pieds. Il est important de connaître les points qui indiquent qu’ils sont à la bonne place. L’appui doit se trouver au niveau du gros orteil et du petit orteil au niveau du coup fort du pied. C’est à cet endroit que l’appui est plus large.

Cale-pieds vélo

  •         Le choix des semelles et des socquettes

Ne choisissez pas n’importe quelles semelles. Choisissez-en des modèles qui peuvent stimuler le retour veineux. Privilégiez les socquettes blanches aux fibres. Elles permettent à vos pieds de mieux respirer. Ces socquettes favorisent également l’évacuation de la sueur et ne serre pas les chevilles. Tout comme pour les semelles, préférez des modèles favorisant le retour veineux.

  •         Supprimer toutes les origines de compression

La compression est le plus grand facteur qui provoque l’échauffement des pieds. De ce fait, il est préférable de supprimer tout ce qui peut comprimer vos pieds : les cuissards trop serré, les sangles trop serrés, etc.

Il serait également judicieux de talquer vos pieds avant de mettre vos chaussettes. Cela permet de réduire la transpiration durant l’effort physique.

Les mesures à prendre durant le trajet en vélo

Idéalement, vous devez tourner vos jambes sur le vélo. Lorsque vous arrivez à mouliner sans forcer, vous facilitez le retour veineux. Pour ce faire, pédalez en vélocité avec un petit plateau.

Si vous sentez que vous avez beaucoup donné, arrêtez de pédaler et mettez pied à terre. Puis, marchez. La marche active le pompage du sang dans les veines. Lorsque votre pied s’appuie sur le sol, cela met en marche le pompage.  Une chose importante, desserrez les sangles de vos cale-pieds et de vos chaussures.

A lire aussi – Rando VTT : comment bien s’équiper ?

Les mesures à prendre après le trajet en vélo

Pied en feu

Une fois arrivé à la maison, prenez une douche chaude. Mais attention ! Il faut la terminer avec une eau froide. Montez un peu plus en haut que le niveau de votre nombril. Après de long pédalage, vous avez sans doute les pieds en miettes. Massez-vous les jambes à l’aide d’une crème ou d’un gel rafraîchissant afin de soulager la fatigue. Enfilez les chaussettes de compression. Ces accessoires vous permettent de mieux récupérer après l’effort. En effet, ces types de chaussettes génèrent un retour veineux plus rapide.

A lire aussi – Quel vélo de randonnée choisir ?

A lire aussi

Leave a Comment

*

code