Guide pour réussir une randonnée en VTT

Vous rêvez d’évasion et de liberté ? Vous souhaitez sentir le vent vous fouetter le visage alors que vous roulez et vous aimez rouler ? Vous êtes fan de VTT ? Voici un mini-guide pour vous aider à préparer une randonnée en VTT.

Le choix de l’itinéraire

Avant de vous lancer tête baissée dans une randonnée en VTT, choisissez la prudence et l’organisation pour que l’aventure réponde à toutes vos attentes. La première étape de l’organisation est le choix de l’itinéraire. Pour vous aider à prendre une décision, voici les critères à prendre en compte :

Les difficultés possibles :

La première chose que vous devez savoir c’est que le VTT n’a été remis à la mode que tout récemment. Les pistes de randonnées spécial VTT sont donc assez rares ce qui vous obligera à prendre des routes parfois inadaptées à ce deux-roues. Votre itinéraire de randonnée en VTT se composera ainsi de routes bitumées, de chemins vicinaux, de laies forestières, de sentiers pédestres et de pistes cyclables, mais très rarement. Selon l’itinéraire choisi, vous pourrez aussi devoir affronter de la boue, des passages rocheux, des passages sableux, des pentes raides, des gués, …

Nos conseils :

Même avec un VTT hyper performant, évitez les itinéraires composés de pentes trop raides, mais orientez vous plutôt vers un relief modéré. Bannissez les itinéraires aux passages difficiles si vous n’êtes pas assez entraîné pour y faire face. Si vous êtes un débutant, préférez mes dénivelés modestes, les itinéraires à pentes raisonnables aussi bien en montée qu’en descente et les passages sans danger. Enfin, si vraiment vous ne connaissez aucun circuit pour une randonnée en VTT, consultez des cartes ou des guides, car quelques itinéraires y ont été répertoriés. Bien sûr, parmi ces itinéraires, il y a ceux qui ont été proposés par des amateurs de VTT (donc fait-maison) et quelques-uns qui ont été sélectionnés par les guides.

La préparation

On ne part pas en randonnée sans avoir vérifié son vélo, sans s’être assuré qu’on a embarqué tout le matériel nécessaire et sans s’être préparé physiquement.

Le VTT :

Ce dernier doit être en bon état et les principaux points à vérifier sont les freins, les pneus, les dérailleurs avant et arrière, la direction, la tension de la chaîne, … Il faut également penser au graissage, à l’entretien et au réglage. Même si toutes ces vérifications peuvent vous faire perdre du temps, prudence et sécurité obligent.

Le matériel :

Avant de partir en randonnée en VTT, il faut avoir à disposition tout le matériel nécessaire en partant des vêtements spécial VTT aux équipements courants comme le casque, les bonnes chaussures pour pédaler et marcher, le topo-guide, la boussole, l’altimètre, la carte, des aliments coupe-faim et bien sûr de l’eau. Le matériel dépendra de la durée de la randonnée, mais le plus important est de n’emporter que le strict nécessaire pour ne pas vous alourdir et ralentir. Il ne faut pas oublier la petite trousse de réparation qui se composera d’une pompe, d’une chambre de rechange, … et la trousse de secours avec pansements, désinfectants, …

Le cycliste :

Que l’itinéraire soit court ou long, le cycliste doit s’entraîner avant de partir en randonnée en VTT. Il doit être en bonne forme physique et préparé à toutes les éventualités.

Les gestes efficaces à adopter sur le terrain

Vous êtes enfin prêt à partir ? Voici quelques conseils qui sauront vous aider sur le terrain :

– Partir très tôt pour fuir la forte chaleur, disposer d’assez de temps pour rouler et profiter pleinement de la nature.

– Ne pas rouler trop vite : en randonnée, vous ne faites pas une course. Il est donc conseillé de prendre votre rythme, de rouler régulièrement sans aller ni trop vite, ni trop lentement.

– Dans les montées, ne forcez pas votre VTT parce qu’il vous faut le ménager si vous souhaitez aller loin. Essayez de bien anticiper les changements de vitesse pour ne pas brusquer votre selle.

– Dans les descentes, évitez de bloquer la roue avant. Pour plus de sécurité, vous pouvez même poser un pied à terre, pousser ou même porter votre vélo. Vous n’en serez qu’assez prudent.

– Si possible, ne partez jamais en randonnée en VTT seul ou du moins, essayez de vous faire des amis cyclistes en cours de route. Vous aurez ainsi quelqu’un sur qui compter en cas de difficulté.

– Tenez compte des lois : n’oubliez pas que certains sentiers sont interdits aux VTT, que les piétons ont la priorité, …

– Au bout de la randonnée, n’oubliez pas de bien nettoyer et lubrifier votre vélo. Cela sera de bons augures pour la prochaine randonnée.

 

A lire aussi

2 Thoughts to “Guide pour réussir une randonnée en VTT”

  1. […] Le vélo est une activité ludique qui peut être soit pratiquée en tant qu’amateur par exemple a… ou bien avec sérieux en professionnel. Dans tous les cas, le vélo s’avère être un excellent sport qui permet de brûler des calories et ainsi d’entretenir sa forme. Si rouler à vélo est un réel plaisir, il faut toutefois faire attention à la sécurité, surtout si vous êtes en groupe. En effet, un accident survient très vite et à vélo, vous n’êtes pas protégé comme en voiture ! Lisez ce qui suit pour tout savoir sur les règles à suivre lorsque vous roulez en groupe à vélo. […]

  2. […] cohérent, ne vous découragez pas et si vous le pouvez, essayez de vous joindre à un groupe de randonnées. N’oubliez pas que si vous roulez plus longtemps, vous aurez plus faim et vous devez donc manger […]

Leave a Comment

*

code