Aller au travail en trottinette électrique : une bonne idée ?

Aller au travail en trottinette électrique : une bonne idée ?

5/5 - (1 vote)

Il y a encore quelques années, on aurait ri si on nous avait conseillé d’aller au bureau en trottinette. Aujourd’hui, l’idée ne semble plus aussi saugrenue et de plus en plus de citadins l’empruntent au quotidien pour aller travailler. Y trouvent-ils réellement des avantages ? Bien sûr que oui sinon leur nombre ne grimperait pas aussi vite. Retrouvez tout de suite les meilleurs avantages de la nouvelle formule « trottinette – boulot – dodo ».

La trottinette électrique pour aller travailler : plus jamais d’embouteillages

Grâce à la trottinette électrique, vous pouvez dire adieu aux embouteillages. Du fait de sa petite taille, vous pouvez rouler sur les pistes cyclables, sur les zones piétonnes (hors trottoir), sur les voies vertes, le long des petites ruelles … là où il n’y a pas d’embouteillages. Vous pouvez également vous faufiler entre les voitures, en restant très prudent toutefois.

En effet, malgré l’encombrement des routes, il y a toujours des chauffards un peu (ou très) stressés. En plus d’être en alerte, on vous rappelle l’importance (et l’obligation) de souscrire une assurance pour la pratique de ce véhicule. L’obligation a été instaurée officiellement lors de la dernière réglementation du 1er juillet 2020 concernant les EDPM (engins de déplacement personnels motorisés) dont fait partie la trottinette électrique.

Dans ce contexte, il est possible de personnaliser son assurance de trottinette électrique en fonction de ses besoins et de son trajet habituel. La garantie minima obligatoire est celle de la responsabilité civile qui prend en charge les éventuels préjudices causés à autrui en cas de sinistre. Vous pouvez ensuite étendre la couverture en optant pour une garantie conducteur (qui vous couvre personnellement en cas d’accident), une garantie contre le vol, contre les dommages matériels (vu le prix de la trottinette électrique, cette garantie sera la bienvenue en cas de sinistre), une défense pénale et recours … Il ne tient qu’à vous de façonner votre assurance trottinette électrique sur mesure.

La trottinette électrique pour aller travailler : dites « Adieu retard »

Votre lieu de travail se situe à une quinzaine de kilomètres de chez vous et pourtant, il vous faut plus d’une heure pour y aller tous les jours à cause des embouteillages et des caprices du transport en commun ? Vous avez même abandonné l’idée de prendre les transports en commun pour utiliser votre voiture personnelle, mais rien n’y fait ?

Résultat : vous avez rompu depuis longtemps avec la ponctualité en essuyant au passage les remarques de votre supérieur et de vos collègues.

Pour ne plus jamais revivre un seul retard, offrez-vous une trottinette électrique et utilisez-la comme principal moyen de locomotion pour aller travailler. Malgré leur petite taille, les modèles d’aujourd’hui sont ultra performants et offrent une meilleure autonomie. Grâce à eux, vous pourrez parcourir aisément les 15 km qui séparent votre lieu de travail et votre domicile. Avec une vitesse moyenne de 25 km/h, vous arriverez au bureau en moins d’une heure et ce sera à votre tour de lancer des remarques aux derniers arrivés.

Trotinette électrique

La trottinette électrique pour aller travailler : bonjour les économies

Économies vous dites ! Comment peut-on en faire alors qu’on a dû dépenser nos économies pour acheter ce NVEI ? Calmez-vous et lisez la suite …

On vous l’accorde, la trottinette électrique coûte cher, mais son prix sera très vite amorti. Pour causes, une fois que vous l’adopterez au quotidien :

  • Vous n’aurez plus de carburant à acheter puisque ce véhicule n’en a pas besoin. La seule énergie qui la fait fonctionner c’est l’électricité et une recharge complète pour parcourir une centaine de kilomètres ne vous coûtera qu’environ 0.15 euro. Comparez à ce chiffre le coût de carburant nécessaire pour parcourir 100 km en voiture et vous verrez la belle différence. Le coût du carburant quotidien, vous pouvez déjà la mettre de côté pour renflouer la caisse épargne.
  • Vous réduisez vos dépenses en transport en commun puisque vous pouvez rouler exclusivement en trottinette électrique. Si le lieu de travail est assez loin, vous pouvez vous rendre en trottinette jusqu’au métro et l’utiliser à nouveau à la sortie du métro. Autrement dit, il est idéal pour parcourir les premiers et les derniers kilomètres, normalement réalisés en bus. Sur le long terme, vous verrez vite la différence.
  • Vous n’avez plus de parking à payer, car votre trottinette électrique vous suivra jusque dans votre bureau. Il vous suffit de la caler dans un coin pour ne pas gêner la circulation.
  • Vous réduisez votre budget maintenant, car ce véhicule ne nécessite que très peu d’entretien. Bien sûr, vous devrez vérifier régulièrement les pneus, les freins, la batterie, les visseries … mais une révision complète vous coûtera moins de 50 euros, ce qui est très en deçà du coût d’entretien d’une voiture. Quant au nettoyage, vous pouvez le faire vous-même à l’aide d’une éponge humide et d’un chiffon sec.

Dès les premières semaines d’utilisation, vous ferez des économies donc vous oublierez vite qu’elle vous a coûté vos économies.

La trottinette électrique pour aller travailler : vous gagnez en plus des sous

Toujours en matière d’argent, savez-vous que la trottinette électrique vous permet de bénéficier du forfait mobilité EDPM ? En d’autres termes, vous pouvez gagner jusqu’à 500 euros par an juste pour utiliser la trottinette électrique comme principal moyen de transport pour se rendre au bureau.

Ce forfait mobilité est venu remplacer l’ancienne IKV (indemnité kilométrique vélo) puisque depuis le12 novembre 2020, le vélo n’est plus le seul à être concerné. Pour encourager les travailleurs à adopter un moyen de transport doux, le parlement a jugé nécessaire de l’élargir à l’ensemble des EDPM. C’est la loi LOM (Loi d’orientation mobilité) qui a instauré ce forfait. Comment ça fonctionne réellement ?

Lorsqu’un salarié déclare, auprès de l’entreprise qui l’emploie, qu’il utilise un EDPM pour aller travailler tous les jours, cette dernière lui rembourse les frais de déplacement normalement dépensés en carburant ou en transport en commun. Au départ, le forfait mobilité a été fixé à 400 euros, mais depuis 2021, il a grimpé à 500 euros par an et surtout, la somme est exonérée d’impôts.

Que gagne l’entreprise dans tout cela ? Elle est exonérée de cotisations sociales. C’est donc un système gagnant-gagnant pour l’employeur et les salariés, mais aussi et surtout pour l’environnement.

Trotinette électrique

La trottinette électrique pour aller travailler : un réel bénéfice pour la planète

Puisqu’elle n’utilise pas d’énergie fossile, la trottinette électrique n’émet pas de gaz à effet de serre (ou très peu). C’est justement pour cela que sa pratique est encouragée d’où l’instauration du forfait mobilité EDPM.

On apprécie aussi le fait qu’elle soit très silencieuse, car d’une certaine manière, le bruit généré par les voitures et motos est aussi une forme de pollution.

La trottinette électrique pour aller travailler : plaisir et bien-être à la clé

Un dernier avantage et non des moindres : tout le plaisir et le bien-être qu’on peut ressentir en roulant en trottinette électrique.

En roulant avec ce NVEI,

  • terminé les longues heures enfermé dans sa voiture et bonjour au vent et au soleil qui caressent le visage et les cheveux,
  • fini le stress puisqu’il y a toujours des petites ruelles et pistes, loin des embouteillages où l’on peut rouler tranquillement,
  • on fait un peu de sport à force de le propulser, de se maintenir debout et de changer de pied,
  • on prolonge un peu le sommeil, car on est sûr d’arriver au boulot en moins d’une heure (tout dépend néanmoins de la distance à parcourir),
  • on re-socialise avec les gens, car il est beaucoup plus simple de se saluer ou de s’arrêter pour discuter avec une trottinette qu’en voiture.
Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

*

code