Batterie d’un VAE : conseils pour faire le bon choix

Batterie d’un VAE : conseils pour faire le bon choix

4.1/5 - (10 votes)

Pour un déplacement moins stressant et plus écologique, on mise sur un vélo électrique. La batterie, c’est ce qui diffère la bicyclette classique d’un vélo à assistance électrique. Il est donc judicieux de s’y intéresser de près : prix, poids, autonomie, … Voici quelques conseils pour faire le bon choix.

Les différents types de batterie pour VAE

Les différents type de batterie pour VAE

Le choix de la batterie de votre VAE est essentiel pour garantir sa performance. Concrètement, vous avez le choix entre trois catégories de batterie pour votre vélo électrique. Chaque catégorie a ses avantages et ses inconvénients.

La batterie au plomb

Ce sont les types de batterie les moins chers du marché pour de nombreuses raisons. Tout d’abord, la batterie au plomb est moins sensible à l’effet mémoire. Il s’agit du phénomène par lequel vous décidez de recharger votre batterie avant que celle-ci ne soit complètement rechargée.

Or, ce phénomène peut nuire à la performance de certaines batteries. Aussi, ce modèle résiste peu au froid. La batterie au plomb est également assez lourde. Leur durée de vie est en moyenne de 400 cycles.

La batterie au nickel

Il existe de nombreuses déclinaisons de batterie au nickel. Mais  certaines sont plus reconnues comme ce qui est le cas de la batterie au nickel hydrure métallique (Ni-Mh). Elle est plus légère que la batterie au plomb. Son prix est nettement supérieur à celui de la batterie au plomb.

La batterie au nickel est atteinte de l’effet mémoire ou communément connu sous le nom d’autodécharge. Aussi, elle présente une durée de vie limitée dans le temps. Les batteries au lithium viennent progressivement prendre la  tête du podium.

La batterie au lithium

Ce sont les types de batterie qui sont les plus présents sur le marché. Cela est notamment dû à  la performance de ces batteries. Avec une batterie lithium de 2 à 3 kg, vous bénéficiez d’un excellent rapport qualité/performance en comparaison à une batterie en plomb.

La durée de vie d’une batterie au lithium est en moyenne entre 700 et 1200 cycles de charge/décharge. Son rendement peut atteindre les 90%. Autrement dit, pour 100 Wh d’électricité apportés dans la batterie lithium, 90 Wh sont emmagasinés. L’efficacité de cette batterie n’est plus à prouver si bien qu’elle est utilisée dans de nombreux appareils tels que les smartphones, les ordinateurs portables…

Il existe plusieurs types de batterie lithium.  Parmi eux, le LiFePO4 (lithium fer phosphate) se distingue du lot pour différentes raisons.

  •         Possède une longue durée de vie : cette batterie peut dépasser les 3 000 cycles de charge/recharge
  •         Arbore un système de sécurité performant : la batterie enregistre un risque d’incendie et d’explosion quasi-nul
  •         Est écologique : son composant est peu toxique.

Par rapport au lithium-ion, la batterie LiFePO4 affiche une densité énergétique moins importante. Si vous voulez que votre batterie affiche la même puissance, il faut une batterie plus élevée. Prévoyez d’entretenir régulièrement la batterie de votre VAE afin qu’elle assure une bonne performance.

La puissance de la batterie

La puissance de la batterie d'un VAE

L’autonomie de la batterie du VAE  dépend de la puissance  de celle-ci. Plus ce niveau de puissance est élevé, plus la batterie sera dotée d’une excellente autonomie.

La puissance

La puissance de la batterie est un facteur clé pour la performance de votre VAE. Vous aurez le choix entre plusieurs modèles de batterie aux puissances variées. En principe, la puissance varie de 250 Wh à 600 Wh. Plus cette indication est élevée, plus la batterie sera puissante et embarquera donc une plus grande autonomie. D’une manière générale, la batterie d’un VAE a une puissance moteur de 250 Watts/heure qui correspond à une batterie de 500 Wh.

Mis à part le nombre en Wh, la puissance de la batterie est également désignée par un voltage. Pour choisir le voltage de votre VAE, prenez en compte de l’usage auquel votre vélo électrique vous servira et le type de terrain qu’il parcourt le plus souvent.

Par exemple, si votre vélo électrique vous sert à faire des courses en ville sur un trajet quasiment plat, optez pour une batterie de 24V. Si vous utilisez votre VAE pour faire de balades à la campagne donc sur des chemins dénivelés, misez sur une batterie de 48V. Pour un usage intensif, privilégiez une batterie de 36V.

L’ampérage

L’ampérage de la batterie est un élément essentiel qui détermine la puissance et l’autonomie d’une batterie.  Les différents ampérages proposés sur le marché varient de 8 Ah à 17 Ah.  Pour trouver l’ampérage de la batterie de votre VAE, regardez sur le pédalier ou au niveau des roues.

Le nombre d’ampérage définit le nombre de kilomètres que vous pouvez parcourir sans effectuer une recharge de la batterie. Si vous souhaitez parcourir des kilomètres de pistes cyclables de façon continue, privilégiez un ampérage plus conséquent.

Attention, l’ampérage fourni n’est souvent qu’à titre d’indication. De nombreux facteurs influencent sur l’autonomie de la batterie. De ce fait, vous pouvez être amené à recharger la batterie de votre VAE plutôt que prévu.

Parmi les facteurs influençant l’autonomie, on peut citer le poids du cycliste et la pression des pneus. En effet, des pneus sous-gonflés  peuvent générer une perte d’autonomie de près de 30%. Par conséquent, vérifiez régulièrement la pression de vos pneus et n’oubliez pas d’apporter une pompe à vélo avec vous.

Les composants d’une batterie

Faire le bon choix pour la batterie d'un VAE

La batterie est constituée par quatre éléments phares à savoir :

  • la carte mère : c’est elle qui renferme la programmation du deux-roues ou plus précisément l’intelligence du vélo. Elle se charge des différents calculs qui s’imposent pour faire fonctionner l’assistance électrique de sorte à ce que le véhicule soit le plus autonome possible
  • le câblage : il relie les différents éléments de la batterie
  • le boîtier : ce dernier est, le plus souvent, fabriqué en un assemblage résineux. Il a pour rôle d’amortir les chocs pouvant endommager la batterie et la carte-mère. Pour savoir que la batterie est en bon état, il suffit de s’assurer que le boîtier n’a jamais été ouvert
  • les cellules : elles sont reliées entre elles par le câblage pour obtenir des accumulateurs. Ces derniers servent de réservoir d’énergie

En termes d’accumulateurs, les plus rencontrés sur le marché sont en :

  • lithium ion ou Li-Ion
  • lithium polymère ou Li-Po
  • nickel metal hydrure ou NiMh
  • nickel cadmium ou NiCad

Le poids d’une batterie

Divers éléments influent sur le poids de la batterie d’un VAE à savoir :

  • les piles : c’est la partie la plus volumineuse de la batterie
  • les cellules : leur poids repose sur leurs matériaux de fabrication, leur qualité et leur capacité

D’une vue globale, les batteries de bonne qualité pèsent aux alentours de 2, 5 kg. Ce poids est difficile à alléger puisque les fabricants ont toujours en tête d’améliorer l’autonomie de leurs VAE.

L’autonomie de la batterie

Bien choisir la batterie de son VAE

L’autonomie de la batterie d’un vélo à assistance électrique varie d’un modèle à l’autre puisqu’elle est fonction de :

  • la qualité des cellules
  • la capacité des cellules
  • la température ambiante
  • l’état général du vélo
  • la qualité de la motorisation
  • la façon de pédaler

Toutefois, pour vous donner une idée générale de cette autonomie, retenez qu’une batterie de 500 Wh sera à 20 % plus autonome qu’un modèle de 400 Wh si les deux sont dotés de la même motorisation et sont testés sur un même type de circuit.

Si deux Vae ont une même capacité de batterie, ils peuvent avoir des autonomies différentes selon l’usage qu’on en fait.

Il faut également savoir que les fabricants même si utilisent la même chimie, travaillent avec plusieurs gammes de cellules qui ne sont pas forcément les mêmes d’un fabricant à l’autre. Cela implique que même en connaissant la capacité des cellules, ils n’indiquent généralement pas leur qualité ce qui signifie qu’il est difficile de connaître avec exactitude l’autonomie d’une batterie. C’est pour cela qu’il est possible de trouver des batteries de 400 Wh dont certaines sont plus autonomes que d’autres.

Le temps de charge et la durée de vie de la batterie

Temps de recharge d'une batterie pour VAE

Avant d’acheter un vélo électrique, vous devez prendre en compte le temps de charge de sa batterie. Ce dernier repose sur l’ampérage du chargeur. Cela dit, dans la majorité des cas, lorsque la batterie est puissante, elle requiert un temps de charge plus long.

La durée de vie d’une batterie est définie selon les cycles de charge et de décharge de la batterie. Dans le cas des batteries de qualité et destinée à un usage intensif, prévoyez un rechange au bout de 1 000 cycles de charge. En principe, la durée de vie d’une batterie de vélo électrique est de 4 à 5 ans avec un usage quotidien.

Au-delà de cette limite, moins de 60% de la capacité d’origine est toujours disponible. La batterie au lithium s’use avec le temps sans même qu’elle ait été utilisée. Elle perd petit à petit ses propriétés de stockage. Cependant, n’oubliez pas que vous pouvez optimiser la durée de vie de votre batterie de votre VAE en adoptant quelques bonnes pratiques.

Les autres forces influant sur l’autonomie

Les autonomies annoncées par les fabricants sont donc purement théoriques. Pour les déterminer, ils se basent sur la manière dont le moteur consomme l’énergie. Là encore, les résultats ne sont pas exacts à 100 % puisque les facteurs humains et mécaniques influent également dessus.

En effet, un cycliste de 80 kg consommera plus de batterie d’un autre pesant 50 kg. De même, un vélo ayant des pneus correctement gonflés consommera moins d’énergie qu’un autre avec un pneu mal gonflé puisque ce dernier va solliciter plus l’assistance pour que le vélo avance.

Le niveau de température joue également un rôle. Pour optimiser l’autonomie, il faudrait rouler dans un contexte de 15 à 25°C. En dessous et au-delà de cette fourchette, le vélo sera moins autonome puisque puisera plus dans son réservoir d’énergie.

Enfin, il faut citer la qualité d’assemblage de la batterie avec les autres composants de la motorisation. S’ils sont mal assemblés ou si les différents éléments sont de mauvaise qualité, l’assistance sera régulièrement coupée et les pertes d’énergie inutiles s’accumulent. Cela engendre une surconsommation donc une baisse de l’autonomie.

A lire aussi – Comment prolonger la durée de vie et l’autonomie de la batterie de son vélo électrique ?

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

*

code