Pourquoi choisir des vélos à assistance électrique ?

vae

3.9/5 - (7 votes)

Aujourd’hui, les amateurs du vélo peuvent trouver dans les magasins un large choix des fameux VAE ou vélos à assistance électrique. Ce type de deux-roues permet de pédaler sur les pistes cyclables sans faire trop d’efforts. Ce sont des produits d’un tout autre genre qui sont disponibles en divers modèles. Voici quelques bonnes raisons de vous y mettre.

Il est rapide

Le VAE a la particularité d’atteindre une vitesse de 25 km/h. Au-delà, l’assistance s’arrête automatiquement, mais le vélo peut continuer à avancer à la seule force de vos jambes.

En ville, la vitesse moyenne à adopter est de 19 km/h. C’est plus rapide qu’une voiture puisque la vitesse moyenne en circulation urbaine de cette dernière est de 18 km/h. Pour un vélo classique, elle se limite à 15 km/h. Il est donc un moyen de locomotion rapide et en plus, il a le grand avantage de pouvoir rouler sur les pistes cyclables. On peut ainsi éviter les embouteillages et arriver plus vite à bon port.

Seuls les motos et les scooters roulent plus vite que lui en ville.

Il offre une bonne autonomie

Il offre une bonne autonomie

Le vélo électrique dispose d’une autonomie de batterie allant jusqu’à 140 km. Bien évidemment, pour atteindre cette distance, il faudra recharger la batterie au maximum. Pour ce faire, il suffit de la brancher sur secteur.

L’autonomie d’un VAE est aussi fonction de la puissance. La puissance maximale autorisée pour la batterie de ce deux-roues est de 250 Watts. Au-delà, on parle de speed-bike. Il faut savoir que certaines versions sont dotées d’un effet  turbo.

Un point important toutefois :

L’autonomie annoncée par les constructeurs doit être considérée à titre estimatif, car d’autres paramètres peuvent l’augmenter ou la réduire. Il y a par exemple le poids du cycliste, la puissance du vent, le niveau d’assistance programmé …

Il est économique

C’est un moyen de transport économique et pour cause, il consomme seulement 1 kWh d’énergie pour un trajet de 100 km, soit environ 0.1 euro. Il est 8 fois moins énergivore que le scooter électrique et 70 fois moins énergivore qu’une voiture électrique. Et pour le recharger entièrement, vous débourserez dans les 4 euros tout au plus pour une autonomie d’environ 60 km. Pour la même somme, vous n’irez pas bien loin en voiture ou en scooter classique.

On vous l’accorde, leur acquisition est plus élevée que pour celle d’un vélo classique (entre   800 et 1800 euros), mais l’amortissement dans l’investissement de ce produit est très rapide, notamment si on l’utilise souvent. Il n’y a pas besoin de dépenser beaucoup en réparation, contrairement aux voitures par exemple et vous n’aurez pas de carburant à acheter. De plus, si vous aviez l’habitude de prendre les transports en commun, l’utilisation du VAE vous évitera désormais d’acheter des tickets pour le bus ou de payer le taxi.

Pour information, certaines entreprises versent une indemnité kilométrique aux salariés qui s’engagent à utiliser uniquement leur vélo électrique pour couvrir le trajet aller-retour maison-bureau. Autrement dit, en plus de vous faire économiser des sous, ce deux-roues vous permet d’en gagner.

Lire aussi – Vélo électrique : le véhicule adéquat pour aller travailler

Il est écologique

Il est écologique

Les problèmes écologiques sont aujourd’hui au cœur de tous les domaines et principalement du transport. Depuis quelques années, les Mairies encouragent leurs citoyens à adopter des moyens de locomotion propres et quoi de mieux que le vélo à assistance électrique pour y arriver.

Il ne rejette pas de polluants et de gaz à effet de serre vu l’absence de carburant et sa batterie se recycle bien. Il est ainsi très respectueux de l’environnement.

Il est bon pour la santé

Bien que le VAE permette de se déplacer sans beaucoup d’efforts, c’est un moyen de pratiquer du sport. Pour rappel, dès que vous commencez à pédaler, l’assistance électrique s’enclenche automatiquement. Elle permet de réduire les efforts à fournir durant le pédalage. Il est possible de programmer le niveau d’assistance souhaité en fonction de ses besoins.

Quoi qu’il en soit, le vélo à assistance électrique ne peut avancer sans pédalage. Ainsi, quel que soit le modèle et le niveau d’assistance choisis, vous aurez toujours à pédaler et donc à faire bouger votre corps. Même si les efforts sont moindres par rapport à la bicyclette classique, cela reste du sport et contribue à améliorer votre santé, et votre ligne par la même occasion.

Il convient à la fois pour les personnes âgées et ceux qui souhaitent faire des exercices sans trop forcer. Et si vous souhaitez vous remettre au sport après des années à vivre dans la sédentarité, c’est le véhicule idéal pour rebooster doucement votre organisme.

A lire aussi – Quelle est la différence entre un vélo électrique et un VAE ?

Il est plus confortable que le vélo classique

Il est plus confortable que le vélo classique

Bien qu’on adore cette sensation de liberté qu’offre la bicyclette, on se fatigue très vite à force de pédaler. Avec le vélo électrique, on retrouve cette même sensation de liberté, mais la fatigue ne pointe le bout de son nez qu’au bout de plusieurs kilomètres. Il est également plus facile de rouler à VAE sur des pistes accidentées et des pistes insulaires. Et il va de soi que la montée est plus simple à bord de ce deux-roues qu’avec un modèle classique.

La conduite est ainsi plus confortable, quelle que soit la piste empruntée et l’environnement dans lequel on pédale.

A lire – Choisir son vélo électrique en fonction de son futur usage

Pour information supplémentaire, sachez que ce véhicule pèse plus d’une vingtaine de kilos. Il est ainsi plus lourd que son homologue non-assisté. Toutefois, grâce à l’assistance, il paraît tout aussi léger. Le seul souci que vous pourriez rencontrer c’est d’être à court de batterie en route et que vous devez, soit le pousser, soit continuer à pédaler. Pour éviter cela, pensez toujours à recharger complètement votre VAE avant toute sortie.

Il est facile à utiliser

Si vous savez conduire une bicyclette, vous savez conduire un vélo électrique. La pratique reste exactement la même, mais avec quelques bonus en plus avec le modèle assisté.

  • L’assistance facilite la conduite même dans les côtes. A vélo classique, les côtes sont les principaux obstacles craints par les cyclistes.
  • On est autorisé à rouler sur les pistes cyclables : de nombreuses villes ont mené des efforts pour se doter de plus de pistes accessibles aux vélos. Grâce à elles, vous roulez en toute sécurité et évitez les embouteillages.
  • On trouve désormais des bornes de recharge plus facilement qu’auparavant et cela, grâce aux efforts des municipalités pour promouvoir le transport doux.
  • Les arrêts au niveau des feux et des stops ne seront plus un problème, car avec le moteur qui se met en marche dès le premier pédalage, le vélo redémarre comme s’il ne s’était jamais arrêté. Avec le vélo classique, on a toujours tendance à griller un peu les feux puis à avoir du mal à reprendre la route ensuite.

Enfin, il est bon de souligner que ce véhicule est le mieux adapté pour toutes vos courses du quotidien. Il vous permet de couvrir facilement les distances à parcourir en ville.

Il est polyvalent

Il est polyvalent

Sur le bitume en ville, sur une route secondaire à la campagne, sur un terrain plus accidenté à la montagne … le vélo électrique n’a aucun mal à rouler sur toutes les pistes. Par contre, pour un confort optimal, choisissez bien le modèle qu’il vous faut avant d’investir. Il faut effectivement savoir qu’on trouve, non pas un, mais plusieurs modèles de VAE. Parmi eux, on cite :

  • Les modèles urbains : ils ont surtout été pensés pour rouler sur les routes goudronnées de la ville.
  • Les VTC ou vélos tout chemin : ils sont aussi bien adaptés aux routes goudronnées qu’aux pistes secondaires.
  • Les VTTAE ou vélos tout terrain électriques : ils sont plus adaptés aux pistes accidentées et aux routes de montagne. Dans cette catégorie, on retrouve aussi le vélo électrique de trekking.
  • Les vélos cargos électriques : ce sont, tantôt des modèles familiaux pour transporter des enfants en bas âge, tantôt des modèles utilitaires pour le transport de marchandises.

Découvrez un VTTAE de Decathlon : l’E-ST 900

Vous pouvez également trouver des modèles pliables qui sont plus adaptés lorsqu’on souhaite emporter son vélo en voyage et qu’on doit d’abord prendre un autre moyen de locomotion (train, avion, bateau ou voiture) avant d’arriver à destination.

A lire aussi

Leave a Comment

*

code