Les points à contrôler à l’achat d’un scooter électrique d’occasion

4.4/5 - (7 votes)

Silencieux, sans entretien et un coût au kilomètre quasiment nul, sans oublier l’aspect écologique, un scooter électrique offre plusieurs avantages qui séduisent de plus en plus d’utilisateurs.
Seul bémol, ces motos coûtent cher à l’achat. Si votre budget est limité, il vaut mieux opter pour un scooter électrique d’occasion.
Découvrez tout ce qu’il faut prendre en considération lors de l’achat d’un scooter électrique d’occasion.

Connaître votre besoin

Bien qu’en plein essor, le marché du scooter électrique est encore peu développé. L’offre pour l’occasion n’est par conséquent pas aussi abondante que celle des motos thermiques.
Cependant, il est tout à fait possible de trouver des scooters électriques de seconde main à vendre sur les sites de petites annonces classiques. Vous pouvez aussi vous rendre sur des plateformes spécialisées ou visiter une casse moto en ligne.

Tentez également votre chance sur les sites des constructeurs. On peut parfois y trouver des scooters électriques d’occasion, qui ont encore peu roulés. Il s’agit généralement de motos rapportées par des clients car ne répondant pas à leurs attentes.

Dans tous les cas, prenez le temps de bien définir votre besoin avant de parcourir les petites annonces. Vous gagnerez ainsi en efficacité dans votre recherche et ne risquez pas de vous tromper dans votre achat.

Faites le point sur le besoin en autonomie du véhicule, la puissance recherchée, les questions pratiques concernant la recharge, etc. Interrogez-vous également sur l’usage de votre deux-roues électrique : est-ce que ce sera principalement urbain, semi-urbain ou en campagne ?

En effet, si vous envisagez de rouler plus d’une centaine de kilomètres par jour, il est important de se demander si cet achat est approprié.

Est-ce que la moto correspond à la description de l’annonce ?

Scooter électriqueBien choisir son scooter électrqiue

  • C’est la première chose à vérifier avant d’examiner plus en détails le scooter. C’est une manière aussi de juger du sérieux du vendeur.
    Demandez notamment à voir la carte grise. C’est la pièce d’identité de la moto. Vous y trouverez les informations importantes comme l’année de mise en circulation.
  • N’oubliez pas de vérifier le numéro d’immatriculation, ainsi que le numéro de châssis. Assurez-vous que tout corresponde bien avec ce qui est inscrit sur le document.
  • Réclamez également le carnet d’entretien du scooter pour vous informer sur la régularité des révisions. Cela permet d’avoir une idée du soin apporté au véhicule.
  • Autre point crucial à vérifier : le kilométrage. Sur un scooter électrique d’occasion, cette information est révélatrice de l’éventuelle usure du moteur et de la batterie.
  • Si la moto est récente, demandez au vendeur si elle est encore sous garantie constructeur. C’est généralement le cas 2 ans après un achat neuf. Une extension de garantie pouvant aller jusqu’à 5 ans est également possible.

L’état général du scooter

L’apparence générale du scooter électrique permet d’en apprendre beaucoup sur la façon dont son propriétaire s’en est servi et sur la qualité de l’entretien.

  • Portez votre attention sur l’état de la carrosserie, le top-case, les rétroviseurs, etc. Repérez les surfaces non lisses, les défauts de peinture, les bosses et les éraflures.
  • N’oubliez pas d’examiner la visserie, les poignets, ainsi que les différentes commandes. Les traces de rouille doivent également vous alerter sur l’état des pièces moins visibles.
  • Si vous constatez des anomalies, n’hésitez pas à en faire la remarque au vendeur. Il est important de les prendre en considération car leur remise en état peut coûter cher plus tard.

Méfiez-vous des traces de chute

Une chute peut avoir endommagé le scooter de manière insoupçonnée. Elle peut par exemple fausser la géométrie du cadre, causer un problème de parallélisme, etc. De tels dégâts peuvent mettre en péril votre sécurité et doivent être réparés.

Traquez les signes qui laissent à penser que le scooter a déjà frotté le bitume. Jetez un œil sous le bas de caisse et voyez s’il y a des traces de fissures ou de gravillons sur le cadre.

Quelques vérifications s’imposent également. Testez notamment le guidon. Voyez s’il est toujours droit. Pour cela, mettez-le en butée, puis mesurez avec vos doigts l’espace sous le guidon. Il doit être identique des deux côtés. Le cas contraire est mauvais signe.

Examinez les roues

Roues de Scooter

Un scooter électrique ne nécessite quasiment aucun entretien. Il n’y a pas de bougies à changer, de courroies à remplacer, ni de vidange à effectuer. En revanche, les roues doivent être régulièrement entretenues.

Assurez-vous qu’aucune n’est voilée. Pour le tester, mettez le scooter sur béquille centrale, puis faites-les tourner sur elles-mêmes, une à une.
Inspectez également les pneus. Est-ce que leurs flancs présentent des hernies ou des entailles ?

Est-ce que la bande de roulement n’est pas trop usée ? Méfiez-vous aussi des déformations sur les jantes et des rayons cassés ou fissurés. Ils révèlent que la moto a subi un choc violent.

Le remplacement de ces éléments coûte cher. En cas d’anomalie, pensez à demander un rabais en conséquence.

La batterie, le moteur et les équipements électriques

Il s’agit de composants essentiels sur un scooter électrique.
En général, la batterie commence à présenter des signes de fatigue après 700 cycles de charge. Il faut savoir aussi qu’attendre qu’elle soit complètement vide avant de la recharger peut affecter sa durée de vie. De même, il est déconseillé de la recharger si elle est encore à plus de 80%.

N’hésitez pas à questionner le vendeur sur la fréquence et les habitudes de charge pour avoir une idée de l’espérance de vie de la batterie.
Informez-vous également sur son temps de charge et son autonomie. Combien de temps faut-il pour qu’elle soit à nouveau pleine ? Sur combien de kilomètres elle peut tenir ? Autre détail à vérifier : est-ce qu’elle permet de démarrer le scooter sans difficulté ?

En ce qui concerne le moteur, il est normalement conçu pour durer. Il convient néanmoins d’interroger le vendeur sur le style de conduite et le type de trajets. Un usage inapproprié peut en effet altérer la durée de vie du moteur.

Le remplacement de ces éléments étant cher, assurez-vous qu’ils soient encore en bon état. Pour cela, prenez en compte le nombre de kilomètres déjà parcourus. Un kilométrage élevé traduit une faible espérance de vie de la batterie et du moteur.

Côté équipements électriques, prenez le temps de vérifier si les phares et les voyants du tableau de bord s’allument correctement. Il en va de même pour les phares et les clignotants.

Les suspensions et les freins

Il s’agit des rares consommables à vérifier sur un scooter électrique. Demandez à faire un essai routier pour apprécier leur état. Profitez-en pour évaluer le comportement du véhicule et les sensations qu’il procure.

L’entretien du scooter électrique

garage scooter et motos

Avant de signer un chèque, pensez à l’entretien du véhicule. En effet, tôt ou tard, vous serez amené à en remplacer les consommables. Il convient d’anticiper d’ores et déjà les difficultés à trouver des pièces de rechange adaptés.

Cela ne devrait poser aucun problème pour les marques disposant d’un large réseau de garagistes. En revanche, cela peut s’avérer un peu plus compliqué pour les marques encore peu répandues.

Dans tous les cas, vous pouvez toujours vous tourner vers les pièces d’occasion. Elles offrent l’avantage d’être plus abordables que les pièces neuves. Vous pouvez en trouver qui sont parfaitement fiables auprès d’une casse moto.

 

A lire aussi

Leave a Comment

*

code