Recharger ses appareils en voyage à vélo

Voyage à vélo

L’idée de voyager à vélo peut être intéressante. Si ceci vous plaît aussi, il ne faut pas s’emballer en choisissant une destination et un vélo. Ce mode de voyage nécessite une bonne préparation. Avez-vous déjà pensé à la manière dont vous allez recharger vos appareils électroniques ? En effet, tous les soirs, vous ne tomberez pas toujours dans un hébergement où il y a de l’électricité. Avec le GPS qui tourne toute la journée et les photos que vous prenez avec votre smartphone ou votre appareil photo, il se peut que votre batterie ne tienne pas plus de 24 heures. Il faudra alors trouver une solution pour les recharger.

Les dynamos

Grâce à l’énergie mécanique de vos deux roues, il est tout à fait possible de transformer ces heures de pédalage en énergie électrique. Pour ce faire, il vous faut une dynamo et sur le marché, on a les modèles de moyeux et de flanc de pneu.

La dynamo de flanc de roue

Ce modèle est aussi appelé la dynamo bouteille à cause de sa forme. C’est un générateur de courant qui est entraîné par une molette crantée. Son poids qui est plus léger et son prix qui est plus abordable font que de nombreux cyclistes le choisissent. On peut également se permettre de le retirer de son vélo lorsqu’on n’en a pas besoin. La dynamo de flanc de roue peut présenter quelques dysfonctionnements si la roue est voilée ou si la molette est mal positionnée. Pour certaines personnes, le bruit occasionné par ce dispositif peut être dérangeant, ce qui conduit leur choix vers la dynamo moyeu.

Voyage à vélo
Recharger ses appareils en voyage à vélo

La dynamo moyeu

Pour ceux qui comptent faire ce voyage à vélo sur plusieurs jours, c’est la dynamo moyeu qui est la plus conseillée. La plupart des modèles produisent un courant de trois à six volts, mais vous pouvez trouver une dynamo moyeu plus performante qui peut produire un courant jusqu’à 12 volts. Ce type de dynamo est plus résistant à la pluie et à la neige. Vous n’avez pas besoin de pédaler pendant toute une journée pour pouvoir avoir du courant. Lors de son installation, il est même recommandé d’installer un interrupteur pour couper l’alimentation du système.

La batterie externe

Sur le marché, on retrouve des batteries externes qui sont plus compactes et qui ne pèsent pas si lourdes. Il y a même des modèles qui peuvent vous permettre de recharger tous vos appareils électriques sur plusieurs jours. Sur une dynamo, il faut brancher un à un les appareils, avec une batterie externe, vous pouvez recharger simultanément deux appareils. Vous n’aurez même pas besoin de pédaler pour avoir du courant, ce qui est non négligeable, car pendant ce voyage à vélo, vous pouvez avoir dans votre planning une journée détente au camping.

Comprenez qu’il s’agit ici d’une batterie et que tôt ou tard, vous devez aussi la recharger sur une prise secteur. Pour partir plus tranquillement pour ce voyage, choisissez une batterie externe avec un mini panneau solaire intégré. Ainsi, la batterie pourra être rechargée, même si vous arrivez dans un village de camping où il n’y a pas d’électricité.

Pour ce voyage à vélo, si vous partez en haute altitude, il est plus conseillé d’avoir une batterie externe. Cette dernière est plus résistante et ne devrait présente aucun dysfonctionnement. Pensez tout de même à bien le protéger dans votre sac.

Les panneaux solaires nomades

Pour ce voyage à vélo, vous pouvez aussi acheter un panneau solaire nomade. Vu le prix, dites-vous que vous aurez un meilleur rendement qu’avec un système dynamo ou une batterie externe et c’est bien le cas. Comme pour la batterie externe, vous aurez du courant, même si vous ne pédalez pas, mais la seule différence réside dans le fait que vous n’allez pas cogiter sur l’endroit où vous allez le recharger par la suite. Certes, le panneau solaire nomade ne fonctionne pas la nuit, mais elle se rechargera très bien la journée, même par un temps couvert.

A l’achat, vérifiez tout de même le nombre d’appareils que vous voulez recharger en même temps. Il serait bien mieux de pouvoir recharger à la fois son ordinateur et son GPS. Faites également attention au poids, car si le panneau solaire nomade est trop lourd, il pourra très vite se ressentir lorsque vous pédalez.

Guide pour voyager à vélo
Guide pour voyager à vélo

Autres recours possibles

Les feux avant avec prise USB intégrée vont vous permettre de recharger votre smartphone ou votre GPS, ce qui est tout de même intéressant si vous ne voyagez qu’avec deux appareils. Avant votre départ, vous pouvez préparer votre vélo en installant des feux avant avec prise USB intégré.

Ne soyez pas si frustré si avec les solutions citées-ci dessus, vous n’avez pas réussi à recharger votre appareil. Il est toujours possible d’envisager une petite pause dans un café ou chez un commerçant et de demander de le recharger sur une prise murale. Il est rare qu’on vous refuse ce type de demande. Ceci dit que lorsque vous avez l’occasion de faire un branchement sur secteur, pensez à faire le plein.

Dans tous les cas, pensez à acheter une batterie de rechange pour chacun de vos appareils. Pour ce type de voyage, un chargeur multi USB sur secteur sera aussi d’une grande utilité, car elle va vous permettre de recharger plusieurs appareils simultanément, ce qui est un réel gain de temps.

Avec les options proposées ci-dessus, on espère que la batterie de votre appareil ne soit jamais à plat. Si vous avez aussi choisi ce mode de voyage, c’est aussi quelque part pour renouer avec la nature. Ceci dit que le matin, à votre réveil, profitez du lever de soleil, au lieu de checker une à une la panoplie de notifications que vous avez reçu sur votre compte Instagram. Vous allez économiser de l’énergie et vous n’allez pas vous retrouver à 10 ou à 15% de batterie en début d’après-midi.

Related Posts

  • 58
    La batterie est l’un des éléments les plus onéreux du vélo électrique. Il convient donc de bien l’entretenir. Pour ce faire, voici quelques astuces qui peuvent vous aider. Eviter la décharge profonde Il ne faut jamais laisser votre batterie au lithium déchargée ou peu chargée pendant une longue durée. Ce…
    Tags: batterie, d, se, l, ne, plus, recharger, qu, temps, faire
  • 55
      Le vélo électrique n’est pas seulement un véhicule de loisir que l’on utilise en week-end ou pour faire ses courses. Il est devenu un véhicule réellement utilitaire pouvant être utilisé pour se rendre au travail, faire ses courses, faire une promenade et même pour partir en vacances. Oui, même…
    Tags: d, l, vélo, plus, n, ne, pouvez, faire, bien, se
  • 53
    Comme tout véhicule de locomotion, le vélo à assistance électrique doit être entretenu régulièrement. Son entretien est relativement simple et peu coûteux. Chaque élément doit être pris en compte séparément et parfois, il est indispensable qu’il soit réalisé par un technicien agréé. L’entretien du moteur La motorisation n’a pas besoin…
    Tags: vélo, d, l, plus, qu, ne, se, batterie, besoin, a
  • 53
    La batterie est un composant indispensable du vélo à assistance électrique. C’est elle qui fournit l’assistance et qui en définit l’autonomie. Quand on choisit son deux-roues, il est donc recommandé de s’intéresser de plus près au type de batterie dont il est pourvu, car à part la batterie Lithium, il…
    Tags: batterie, d, l, plus, vélo, qu, c
  • 53
    Le tour premier scooter électrique a été fabriqué en 1941 par Socovel. Le modèle était fonctionnel après 10 heures de charge et pouvait rouler jusqu’à 25 km/h. Peugeot s’empara par la suite de ce nouveau type de véhicules et commença à en vendre en 1996. Quelques modèles sont encore utilisés…
    Tags: d, batterie, plus, l, modèles, qu, ne, vélo

Related posts

Leave a Comment