Pays-Bas : le vélo intelligent a vu le jour

pays bas le velo intelligent a vu le jour

Le Pays-Bas vient de dévoiler son arme secrète pour réduire les accidents sur les routes : le vélo intelligent.

Le vélo intelligent

Ce vélo est équipé de radar, de caméra, de selle et de poignées vibrantes pour avertir le cycliste des éventuels dangers sur la piste. Selon Mélanie Schlutz, cette bicyclette a surtout été créée pour les personnes âgées qui sont de plus en plus nombreuses à pratiquer le vélo. La ministre Néerlandaise de l’Infrastructure a d’ailleurs précisé que c’est un bon système pour réduire le nombre d’accidents de la route. Grâce à un vélo les avertissant des dangers, les seniors pourront continuer à en pratiquer, mais de manière plus sécurisée.

Les spécificités du vélo intelligent

Le vélo intelligent a été conçu par l’institut de recherche TNO. Il fonctionne à l’électricité et sera sur le marché dans deux ans. Coût de lancement estimatif : 1 700 à 3 200 euros.

Ce vélo pèsera dans les 25 kilos et il sera doté d’une caméra située au niveau du guidon et d’un radar situé sur le garde-boue arrière. Ces équipements seront connectés à un mini-ordinateur de bord qui sera le cerveau de tout le système. Il enclenchera alors les vibrations au niveau de la selle à l’approche de dangers par l’arrière et les vibrations au niveau du guidon dans le cas où les dangers viennent de l’avant.

Pour pousser l’intelligence du vélo

Même si l’engin est déjà « smart », son propriétaire peut développer cette intelligence en connectant le tableau de bord à une tablette et ce, grâce à la connexion sans fil. Pour que l’ensemble fonctionne correctement, le cycliste devra disposer d’une application spécifique pour le projet.

En cas de danger potentiel, ce système enverra différents signaux au cycliste tels qu’une lumière intense ou divers symboles.

Que le danger vient de l’avant ou de l’arrière, la tablette pourra avertir le cycliste. Si par exemple, une voiture ou un autre engin se rapproche du vélo par l’arrière, la tablette l’orientera sur le bon côté pour éviter les accidents.

Selon Maurice Kwakkernaat, un chercheur qui a participé à la conception de ce vélo intelligent, le système protègera surtout les cyclistes des dangers venant de l’arrière. En effet, puisque les vélos sont dépourvus de rétroviseur leur permettant de voir en arrière, c’est ce geste court et furtif qui engendre parfois de gros dégâts. Selon ce professionnel, les technologies qui seront installées sur le vélo sont les mêmes utilisées dans l’industrie automobile.

 

A lire aussi

Leave a Comment

*

code