Le vélo électrique : un véritable sport

Comment accompagner votre enfant a velo

Les « sportifs » ont tendance à dénigrer le vélo électrique puisque soi-disant, son assistance électrique ne permettrait pas de se donner à fond. D’ailleurs, le fait qu’il soit le deux-roues préféré des seniors n’arrange rien à son côté « viril » et pourtant, sachez que c’est un sport à part entière et que les adeptes sont de plus en plus jeunes.

Vélo à assistance électrique Vs mobylette électrique

Bon nombre d’entre nous assimile souvent le vélo à assistance électrique à une mobylette électrique et pourtant, cela n’est pas du tout le cas. Pour faciliter la compréhension, il faut savoir que le Vae se trouve à mi-chemin entre le vélo classique et le speed bike.

Comparé au modèle classique, il est pourvu d’une batterie électrique rechargeable de 250 W maximum et comparé au speed bike, il est moins performant en termes de vitesse. En effet, si le speed bike peut rouler jusqu’à 45 km/h, le Vae ne peut dépasser les 25 km/h. Aussi, si le premier peut rouler tout seul sans pédalage, le second fait du pédalage une condition importante de son fonctionnement.

Le vélo à assistance électrique est donc qualifié de vélo et non pas de mobylette électrique. C’est d’ailleurs pour cela qu’il est toujours admis sur les pistes cyclables, qu’il ne nécessite pas d’immatriculation et d’assurance et que les cyclistes peuvent le conduire sans porter de casque.

Lire aussi – Le vélo électrique est-il une activité sportive ?

Le Vae : un sport à part entière

Même si ce modèle de bicyclette est pourvu d’une assistance électrique, il reste un sport à part entière puisqu’il ne peut fonctionner sans pédalage de la part du cycliste. Ce dernier devra alors pédaler comme sur un vélo traditionnel, avec moins d’efforts certes, mais le sport reste présent. L’avantage, c’est qu’en fournissant moins d’efforts, les utilisateurs des Vae ont tendance à aller plus loin ce qui ne peut que leur faire du bien.Aussi, il faut savoir que ces véhicules proposent des vitesses allant de 3 à 7. L’utilisateur peut ainsi augmenter la puissance s’il se sent d’attaque pour faire plus d’efforts. C’est en partie grâce à ces options que les seniors apprécient ce deux-roues puisqu’ils peuvent continuer à faire des exercices selon leur rythme.

Lire également – VTT à assistance électrique : une nouvelle discipline sportive

Une alternative aux autres modes de transport

Même si le Vae décolle lentement en France, on le rencontre de plus en plus fréquemment dans les rues. De plus, il commence à se fondre petit à petit dans le paysage urbain et a acquis une notoriété certaine auprès des jeunes. Il n’est donc pas rare qu’on l’utilise pour se rendre au travail, à l’école, à l’université ou pour faire ses courses. Peu à peu, il a réussi à devenir une véritable alternative aux autres moyens de transport et en prime, ses usagers :

–          évitent les embouteillages

–          ont leur dose quotidienne d’activités physiques

–          dépensent moins : carburant et frais de transport en commun

–          couvrent leur trajet pour une même durée sans stress et sans bousculades dans le métro ou dans le bus

 

Un deux-roues transportableVous êtes du genre à beaucoup voyager et vous souhaitez emmener votre vélo partout avec vous ? Facile, il suffit d’opter pour le modèle pliable. Il est tout aussi puissant que ses pairs et se loge facilement dans le coffre de la voiture. Grâce à ce deux-roues, les occasions pour faire du vélo deviennent alors nombreuses pour une santé garantie.

Dans le cas où vous avez déjà acheté un modèle classique, sachez que vous pourrez rouler avec sur une plus longue distance qu’auparavant. De plus, certains modèles ont une autonomie de 100 km pour rouler en toute sérénité jusqu’à la prochaine prise secteur que vous rencontrerez.

Il s’utilise en solo ou en famille et les grands sportifs ne sont pas en reste puisqu’ils trouveront sur le marché la version sport du Vae : le VTT électrique. Pour les adeptes de balades en famille, il vous suffit d’attacher une remorque à votre bicyclette et le tour est joué.

 

Un véhicule écologique

Malgré la présence de la batterie, le vélo à assistance électrique reste un véhicule écologique non polluant. C’est d’ailleurs pour le promouvoir que les communes vont jusqu’à proposer une subvention à l’achat d’un tel véhicule. Le montant de l’aide varie d’une ville à une autre et elle se fait toujours sous forme de remboursement.

 

A lire aussi

One Thought to “Le vélo électrique : un véritable sport”

Leave a Comment

*

code