Le défi du gouffre relevé par Kenny Belaey

On aurait du mal à imaginer quelqu’un traverser un gouffre d’une centaine de mètres à vélo, perché sur une corde et pourtant, c’est le défi relevé par Kenny Belaey, un rider belge, il y a quelques jours. Le gouffre faisait 120 mètres et la corde sur laquelle il roulait avait à peine 5cm de large. Tous ceux qui ont eu l’occasion de voir cette vidéo ont dû retenir leur souffle, jusqu’à ce que la traversée soit finie.

C’était dans les Alpes, à La Plagne, entre deux montagnes de 2700 mètres d’altitude, que le rider belge a été filmé. Ce cascadeur rempli de sang-froid a tout de même été retenu par des sangles de sécurité. Le défi qu’il a relevé est à la fois insolite et dangereux, mais il a montré une fois de plus son courage et son talent. Multiple champion du monde de trial, il se lança sur son VTT sur une slackline mesurant  18 mètres. Il lui a fallu plusieurs mois d’entrainement pour la réussite de son exploit. D’ailleurs, de nombreuses vidéos making-of ont montré les tentatives infructueuses ayant précédé l’ultime jour J.

Un exploit difficile

Kenny Belaey a avoué qu’il s’agissait de très loin la chose la plus difficile qu’il a entreprise dans sa vie. Malgré le fait qu’il soit champion du monde en trial, la traversée de ces deux sommets des Alpes nécessite un équilibre et une précision extrêmes. Bien évidemment, il a veillé à sa sécurité et s’est équipé d’une caméra fixée sur son casque et d’une corde de sécurité. Cette précaution était de mise, car sa première tentative l’avait fait tomber. Il lui a fallu des mois pour s’entraîner et il ne s’agit pas de son premier essai. Ayant remporté quatre fois le titre de champion de VTT trial, il a franchi obstacles artificiels et naturels.

Par ailleurs, il a demandé conseil à Elephant Slacklines et s’est procuré un kit de base, sur recommandation de Lukas Irmler. Il a ensuite accroché une slackline entre deux véhicules, à sa maison, en guise d’essai. Dès sa première tentative, il a tout de suite su que cela n’allait pas être chose facile et s’est dit qu’il allait se mettre dans le beau drap.  Après cet entrainement, il  a commencé à élargir la distance à parcourir, en franchissant cette fois la distance entre deux arbres, puis dans le jardin de son voisin où il a construit une plateforme de 9m pour se familiariser avec l’altitude.  Le rider s’est penché sur ce projet depuis un an et s’est rigoureusement entraîné durant trois mois.

Kenny, considéré comme un « magicien », a commencé le trial dès l’âge de neuf ans. Il a dès lors enchaîné les succès, en devenant double champion du monde cadet puis Junior, champion d’Europe Junior et quatre fois champion du Monde Elite. Il a également remporté six fois la Coupe du Monde Elite et trois fois Championnat d’Europe Elite. Cela prouve qu’il s’agit d’un exploit qui nécessite un grand savoir-faire.

 

A lire aussi

Leave a Comment

*

code