Zoom sur le vélo électrique ou VAE

Le journal d'annonces légales c'est quoi ?

Le vélo à assistance électrique ou VAE est une bicyclette équipée d’un moteur électrique qui se situe soit dans le pédalier soit dans le moyeu de l’une des roues. Le VAE est alimenté par une batterie et ne nécessite pas l’achat de carburant mais seulement d’une prise électrique. Doté d’un moteur électrique, le VAE fournit une assistance constante au cycliste dès lors que ce dernier se met à pédaler.


Historique

Le VAE est apparue pour la première fois et très brièvement durant la période entre les deux guerres. Le modèle a ensuite disparu pour ne réapparaître que dans les années 70, mais en version lourde et encombrante. Ce n’est que vers 2000-2005 que le VAE a fini par révolutionner le monde en se déclinant avec des formes plus design, des fonctionnalités plus technologiques et surtout plus pratiques.

La fonction « moteur OFF »

Le VAE assiste le cycliste dans le pédalage pour qu’il n’ait pas à fournir autant d’efforts qu’avec le vélo classique. Toutefois, tous les vélos électriques existants proposent la fonctionnalité « moteur OFF » ce qui permet au cycliste de se retrouver à bord d’un vélo totalement classique. Il faut souligner qu’au-delà d’une vitesse de 25km/h, l’assistance s’arrête automatiquement donc, si le cycliste veut rouler plus vite, il ne pourra plus compter sur le moteur pour l’assister. C’est la loi, ou plus précisément la norme EN15194 que les VAE doivent respecter qui impose cette règle.

VAE Versus vélo traditionnel

Le VAE est plus lourd que le vélo traditionnel, mais sur le plat, le cycliste ne ressentira aucune différence. C’est le cycle qui fera la différence.
Le VAE = vélo traditionnel dans certains cas
Lorsque :
– le moteur s’arrête au-delà des 25km/h
– le cycliste arrête de pédaler
– la puissance nominale du moteur dépasse les 250 Watts
… le VAE redevient un vélo traditionnel.

Différents niveaux d’assistance

En ce qui concerne l’assistance fournie, les VAE en proposent trois à quatre niveaux différents. Certains sont même programmables ce qui permet à l’utilisateur de personnaliser les facteurs d’assistance. Le cycliste pourra ainsi programmer son VAE pour qu’il monte d’un cran en termes de puissance durant une montée.

 

VAE Vs scooter electrique

VAE Vs scooter électrique

Par rapport au scooter électrique, le VAE :
– est plus léger (18 à 25 kg) donc facile à manipuler
– se transporte facilement même lorsque la batterie est en panne
– consomme moins d’énergie puisqu’il est plus léger
– peut rouler jusqu’à 45km/h, pas tous les modèles, mais quelques-uns d’entre eux
– est moins dangereux
– peut rouler sur les pistes cyclables, les tournes à droite et les contresens cyclables
– peut être embarqué à bord d’un tram, d’un train ou sur le porte-vélo de la voiture
– peut être poussé sur le trottoir
– peut être garé dans la maison puisqu’il n’utilise aucun carburant nocif
– ne nécessite ni assurance, ni port de casque, ni immatriculation (pour les modèles répondant à la législation VAE)

Véhicule polyvalent

On peut aussi bien utiliser le VAE pour aller au travail, que pour aller faire les courses. En tant que vélo, il permet de partir en randonnée cyclo et de s’affranchir du relief. Grâce à son moteur, le VAE permet de parcourir une plus large distance assez vite et sans trop se fatiguer. Puisque l’assistance peut être programmée, il est possible de rouler avec le VAE à son rythme.

A lire aussi

Leave a Comment

*

code