Vélo électrique : gare aux accidents

Vélo électrique : gare aux accidents

La plupart des cyclistes sous-estime la puissance du vélo électrique et c’est souvent cela qui cause les accidents. Dès lors qu’on achète ce deux-roues, il faut se mettre en tête qu’il est plus puissant que la bicyclette classique du fait de la présence du moteur et de sa batterie.

Un cycliste sur trois, déjà victime d’un accident

Selon les résultats d’une enquête, un conducteur de vélo électrique sur trois aurait déjà été victime d’un accident. Certains sont tombés après avoir glissé tandis que d’autres ont fait une mauvaise chute en pleine circulation. Dans 8 % des cas, l’accident est dû à une collision.

Les 75 % des accidents enregistrés sont, heureusement bénins, mais il faut quand même redoubler d’attention en conduisant ce véhicule.

Les facteurs mis en cause

Vélo électrique : gare aux accidents

Alors que certains pensaient que l’âge jouait un rôle dans la fréquence des accidents, il n’en est rien. On pointe plutôt du doigt :

  • Sa fréquence d’utilisation : les victimes sont souvent ceux qui utilisent ce deux-roues pour aller au travail ou au lycée
  • Le mauvais temps : la plupart des accidents a lieu alors que le cycliste roulait sur du verglas, sur de la neige ou sur un sol mouillé
  • Les obstacles dans la rue : il peut s’agir de la descente d’un trottoir, des rails du tram, la voie ferrée, …

Renforcer sa sécurité

Pour rouler en toute sécurité, il est conseillé de porter un casque même si son port n’est pas obligatoire. Si vous roulez par mauvais temps, n’oubliez pas votre gilet fluorescent pour augmenter votre visibilité sur la route.

A lire aussi

Leave a Comment

*

code