Trajet domicile-bureau à vélo : une rentabilité à long terme non négligeable

aller au travail en vélo

Désormais, l’indemnité kilométrique vélo ou IKV est mise en application suite à son inscription dans la loi concernant la transition énergétique. De ce fait, les employés qui se rendent à leur lieu de travail à vélo bénéficieront d’une compensation qui varie suivant le nombre de kilomètres parcourus. Cela permettra en même temps aux entreprises de diminuer les impôts à payer.

Un moyen de transport qui a tous ses avantages

Le vélo est non seulement bénéfique pour la santé, mais va aussi devenir un moyen de remplir le porte-monnaie et cela, suite à l’entrée en vigueur de  la loi sur la transition énergétique après sa parution au journal officiel le 18 août dernier. Ainsi, les salariés qui effectuent le trajet domicile-bureau à vélo (classique ou électrique) se verront attribuer une indemnité en fonction des kilomètres effectués, à condition que l’employeur se soit engagé dans cette campagne énergétique. Ce principe de compensation monnayée est déjà existant en Belgique depuis plus de 15 ans. Le projet s’inscrit dans le cadre de la lutte contre le changement climatique, à travers la loi de transition énergétique.

Une somme encore indéterminée

Pour l’heure, on ne connaît pas encore le montant de cette indemnité. Mais ce qui est certain, c’est que cette somme ne devrait pas être en-dessous de 0.25 euros au kilomètre effectué, conformément à ce qui a déjà été défini au cours de l’expérimentation de juin 2014. Il est à noter que cette expérimentation a été faite par le secrétaire d’Etat chargé des transports à cette époque, Frédéric Cuvillier.

Tout au long de l’expérimentation qui a duré six mois, le nombre de cyclistes n’a cessé d’augmenter, si l’on lit le rapport de l’Agence de l’Environnement et de la Maîtrise de l’Energie (ADEME). Sylvie Demeulenaere, employée chez Indigo, n’a pas hésité à sauter sur l’occasion et se mettre elle aussi au vélo.  Elle raconte qu’elle parcourait 14 kilomètres par jour, ce qui lui faisait gagner près 50 € par mois, une somme non négligeable, selon elle. Cela a été aussi un moyen pour elle de modifier ses habitudes. En effet, auparavant, elle se servait rarement de son vélo et se déplaçait toujours en voiture, ne serait-ce que pour faire ses courses non loin de son domicile, surtout lorsque le beau temps n’était pas au rendez-vous. Mais comme ce dispositif permettait de gagner de l’argent, elle s’est efforcée d’utiliser son vélo autant que possible. D’autre part, il y a les avantages que le vélo apporte pour la santé. Comme Sylvie, bon nombre de gens n’ont pas le temps de pratiquer du sport et se déplacer à bicyclette est un moyen de réunir plusieurs utilités en un seul acte.

Les entreprises bénéficient aussi de certains avantages

La loi de transition énergétique permet également aux entreprises de bénéficier de réduction d’impôt lorsqu’elles mettent à disposition des vélos permettant à leurs salariés de se déplacer. Ainsi, elles se verront exonérées d’impôts sur les cotisations sociales relatives à l’indemnité kilométrique de l’employé.

 

 

A lire aussi

Leave a Comment

*

code