Paris 2013 : parmi les 15 premières villes où il fait bon pédaler

Paris 2013 : parmi les 15 premières villes où il fait bon pédaler

En 2013, un classement mondial des bicycle friendly cities a été organisé par le cabinet d’étude Danois, Copenhagenize. À l’issue de ce palmarès, Paris s’est classée à la 13ème place des villes où il fait bon pédaler.

Un recul par rapport à 2011

Durant le classement de 2011, Paris s’était hissée à la 7ème place ce qui signifie que pour le dernier classement, elle a perdu 6 places. Cela peut néanmoins s’expliquer par le fait que le concours de 2011 s’est basé sur 80 villes alors que celui de 2011 avait noté quelques 150 villes.

13 critères de notation

Pour le dernier classement, le cabinet d’étude a orienté le classement sur 13 critères différents tels que l’importance des infrastructures dédiées au vélo, la sécurité routière des cyclistes et le programme de chaque ville concernant le développement de la pratique du vélo.

Paris peut mieux faire

velo paris

La 13ème place est un bon classement, mais selon les experts Danois qui se sont montrés élogieux sur la ville de Paris, elle peut mieux faire. Malgré ce recul, les experts restent toutefois optimistes en ce qui concerne la capitale et lui avance quelques recommandations comme de poursuivre la construction de pistes cyclables protégées ou encore d’améliorer la maintenance des Vélib’.

Rappelons que depuis quelques années, Paris s’est offerte une flotte de Vélib’, de nombreuses zones 30km/h au sein desquelles les cyclistes peuvent rouler à contre-sens et des couloirs de bus ouverts aux vélos. Des infrastructures qui ravissent sûrement les écologistes, même si de leur point de vue, cela ne suffit pas encore pour faire de Paris la capitale du vélo.

Quoi qu’il en soit, si elle continue sur cette voie, l’objectif est à sa portée.

Dans le top20 des villes cyclables

Paris peut se féliciter de se trouver dans le top20 des villes cyclables même si elle reste loin derrière Amsterdam, Copenhague, Utrecht, Berlin et Munich qui ont fait du vélo une culture à part entière depuis longtemps.

Elle s’est néanmoins placée devant quelques grandes villes telles que Londres et New-York, qui ne se trouvent même pas dans le top20 des villes où il fait bon pédaler.

Les autorités devraient faire mieux

Avec ce classement, les autorités intéressées n’ont pas hésité à faire exploser leur joie en disant que c’est le résultat de la politique qu’ils ont adopté depuis l’année 2001 et qui vise à donner leur place aux cyclistes. Elles avancent même que le nombre de trajets à vélo effectués à Paris a doublé en dix ans et représente depuis 2013, 3% des déplacements parisiens.

En parallèle, les associations cyclistes ne sont pas montrées aussi enthousiastes et pour cause : elles reconnaissent volontiers qu’elles sont mieux écoutées qu’auparavant par la mairie, mais que cette dernière n’agit pas forcément en conséquence. Les associations pointent ainsi du doigt la lenteur des travaux lorsqu’il s’agit de la construction des pistes cyclables et l’absence d’infrastructures cyclistes dans certaines zones de la capitale à l’image des portes de Paris.

 

A lire aussi

Leave a Comment

*

code