Intermodalité : maximiser vos moyens de déplacements en toute liberté

Intermodalité : maximiser vos moyens de déplacements en toute liberté

Vous utilisez les transports en commun ou votre vélo pour vos déplacements ?

Avec l’intermodalité, vous allez pouvoir combiner ces moyens de locomotion pour un trajet rempli d’aventure. Découvrez dans cet article, les avantages, inconvénients et plus encore de cette pratique de la mobilité.

Quest-ce que lintermodalité

Vous ne le savez peut-être pas, mais vous avez certainement déjà pratiqué ce mode de transport pour vos trajets quotidiens. Si vous avez déjà utilisé au minimum deux moyens de locomotion pour effectuer un seul déplacement, c’est de l’intermodalité. Si vous prenez le train et qu’à votre arrivée en gare, vous montez dans un bus pour vous rendre, par exemple, au centre-ville, vous êtes intermodal.

Au 19ème siècle, nos ancêtres utilisaient le train pour aller prendre le bateau afin de pouvoir traverser la manche. La plupart des gares ferroviaires étaient équipées de bus pour permettre aux gens de se rendre dans des lieux inaccessibles dépourvus de trains.

Les voyageurs appréciaient ce type de transports, même si c’était une obligation, car le développement des réseaux ferroviaires et routiers n’était pas encore très évolué.

Ce système, était surtout lié à des contraintes économiques, ou simplement pour une raison d’organisation.

Avec le développement des chemins de fer et des transports en commun, plusieurs types d’intermodalités ont vu le jour. Les véhicules motorisés ont aussi favorisés cette tendance.  Aujourd’hui, les coûts pour construire des réseaux de transports modernes sont très élevés, et l’intermodalité joue un rôle essentiel.

Quels sont les types de transport touchés

L’intermodalité se démocratise en masse et les types de transports sont nombreux.

Elle a un impact important sur notre société, avec un enjeu de taille pour toutes les entreprises de transport.

Commençons par le train, qui est utilisé par plus de 150 000 français quotidiennement.

Les moyens et aménagements mis en place permettent aujourd’hui de nous pousser dans ce sens. À chaque gare, ou presque, vous avez à disposition des taxis, des autobus ou des emplacements pour vélos en libre-service. Chacune d’entre elles a son propre service et vous proposera toujours une continuité pour vos trajets.

Les transports en commun dans une zone urbaine à forte population ont forcément leur réseau de transports urbains intermodaux.

On y trouve des bus de villes ou tramway, avec différentes destinations. Que ce soit pour du ramassage scolaire ou encore pour se rendre dans un lieu administratif éloigné de votre zone d’habitation, les transports en commun sont la clef de l‘intermodalité.

Les voitures, et plus particulièrement le covoiturage, qui est plébiscité par de nombreux usagers est intermodal. Pour vous déplacer, vous partez à plusieurs avec un seul véhicule, et un vélo attaché derrière pour vous rendre à votre travail par exemple.

C’est encore de l’intermodalité, même si le plus long du trajet s’effectue en voiture, vous utilisez un autre moyen de locomotion pour terminer votre route.

Lire aussi – Quel transport choisir pour les vacances ?

Les entreprises de transports de marchandises

 

entreprises de transports de marchandises

Pour diverses raisons, les entreprises ont recours très souvent à l’utilisation de plusieurs modes de transports. Les chauffeurs routiers sont souvent équipés de conteneurs modulables pour permettre de transférer leurs marchandises sur un train ou un bateau.

L’intermodalité est partout, mais n’est pas toujours simple à mettre en place.

Cependant, que vous utilisiez les transports en commun, vélo et voiture, le but est d’atteindre votre objectif.

Lobjectif dun déplacement intermodal

Dans la vie, chacun de nous a un but à atteindre et l’intermodalité aussi.

En tant qu’usagers, vous devez vous déplacer au quotidien. Voici une liste de quelques avantages, malgré certains freins :

  • Réduire votre budget lors des déplacements quotidiens ou temporaires ;
  • Eviter les trajets monotones pour profiter des différents types de transports ;-
  • Limiter l’impact d’émission des gaz à effet de serre pour un geste éco responsable ;
  • Effectuer des parcours rapides et organisés pour ne pas se retrouver dans des conditions de bouchons.

Parmi tous ces avantages, certains peuvent avoir des inconvénients :

  • Une organisation millimétrée qui demande de la réflexion ;
  • Un déplacement moins rapide selon le type de mobilité choisi ;
  • Une fiabilité des horaires qui peuvent varier avec les transports en commun ;
  • Des parcours semés d’embûches pour cause de manques d’informations.

Dans ce domaine, les entreprises de transports de marchandises ont bien compris l’intérêt et les objectifs de l’intermodalité. Ils utilisent plus de deux moyens de transport pour leurs marchandises, c’est ce qu’on appelle le multimodal.

La marchandise est dans un premier temps transportée par camion, puis acheminée par voie ferroviaire ou encore fluviale. Et pour finir, un autre camion vient récupérer le conteneur de marchandises au lieu de déchargement, pour l’emmener vers le point de livraison.

Selon votre plan de déplacement, chacun a ses avantages et inconvénients.

Vélo et transports en commun

Comme vous avez pu le lire avant, l’intermodalité est utilisée par un grand nombre de personnes pour différents choix stratégiques lors des déplacements.

La solution la plus efficace dans l’intermodalité est de choisir deux types de mobilité, qui vous permettra de minimiser votre temps dans les transports. Soyez libre et optez pour le vélo combiné aux transports collectifs. Ce choix est très judicieux, car il vous apportera de la liberté dans vos mouvements.

Aujourd’hui, le charme de l’intermodalité vélo et transports en commun est une solution qui favorise les liens sociaux. C’est dorénavant un mode privilégié par les collectivités qui nous poussent vers ces actions intermodales. De plus, cela a un véritable impact économique et écologique.

Certaines régions font le choix d’investir dans des bus équipés de porte-vélos, tandis que d’autres aménagent les trains pour faire une place au cycliste.

Trains, TGV, tramway, bus ou autocar ne jouent malheureusement pas tous le jeu.

Avant de partir avec votre vélo, il est donc préférable de vous renseigner auprès des services de transports en commun pour vérifier que des dispositifs sont présents.

Quoi qu’il en soit, ce mode d’intermodalité est très utile pour :

  • Un trajet trop long à vélo, prendre les transports en commun pour le réduire ;
  • Découvrir des endroits jamais vus ;
  • Economiser de l’argent grâce au vélo qui est moins couteux ;
  • Rencontrer du monde et se faire des amis vélotaffeurs durant le trajet.
  • Faire un geste éco responsable pour la planète.

Pour vos déplacements à vélo, il vous faudra opter pour des modèles aux technologies efficaces afin de vous épargner la fatigue et des contraintes liées aux transports tels que le stress et le retard.

Avoir un vélo électrique de qualité est un excellent choix pour l’intermodalité.

Lire aussi – Vélo électrique : un bon moyen pour voyager ?

Pour conclure

L’intermodalité, est en pleine croissance depuis plusieurs années et c’est un choix qui vous apportera beaucoup plus de liberté. Le choix du vélo avec les transports en commun est un excellent moyen de minimiser vos dépenses financières.

Oubliez votre voiture et pensez aux vélos-transports collectifs. Investissez dans un vélo de qualité pour ne pas avoir de surprises comme ceux proposés par Momentum Electric.

Informez-vous sur les dispositifs de votre ville concernant l’accessibilité pour les cyclistes.

Est-ce que les bus sont équipés de porte-vélo ? Les trains de votre région sont-ils aménagés d’une zone pour votre vélo ? Des pistes cyclables sont-elles présentes dans votre commune ?

L’intermodalité, c’est avant tout un minimum de préparation et c’est très bon pour la santé.

Lire aussi – Vacances à vélo électrique : quels avantages ?

A lire aussi

Leave a Comment

*

code