Cyclomobilité professionnelle : pourquoi la promouvoir ?

En France, le transport routier est responsable à 95 % de l’émission de CO2. Afin de réduire cette empreinte carbone sur l’environnement, la promotion du transport doux et écologique s’est intensifiée. La loi d’orientation des mobilités (LOM) a alors mis en place une série de mesures et programmes mettant au cœur de ses actions la pratique du vélo au sein des entreprises. De là est née la cyclomobilité professionnelle.

De quoi s’agit-il réellement ?

La cyclomobilité professionnelle consiste à utiliser le vélo comme véhicule pour les déplacements nécessaires au travail. Elle n’inclut pas les trajets domicile-travail, mais seulement ceux réalisés pour motifs professionnels. Pour la promouvoir au sein des micro-entreprises, le programme Ma cycloentreprise a été mis sur pied.

Pour qui ?

Idéalement, toutes les entreprises devraient promouvoir l’usage du vélo au sein de leurs activités. On le reconnaît, c’est déjà le cas au sein de certaines d’entre elles, mais il faut quand même souligner que pour la plupart, on fait plus appel au vélotaff’ qu’à la cyclomobilité.

Alors que le premier consiste à aller au travail à vélo, le second consiste vraiment à faire son travail à vélo.

Comment cela serait-il possible ?

Le vélo cargo pour la cyclomobilité professionnelle

Avez-vous déjà vu ces livreurs cyclistes qui se fondent parfaitement dans la circulation urbaine ou encore ces vendeurs ambulants qui poussent leur chariot à vélo ?

Tous ces travailleurs font du vélo un véhicule indispensable pour leur travail. Et ils ne sont pas les seuls puisque de nombreux métiers requièrent aussi son utilisation. On trouve même des livreurs tractant ou poussant des chariots volumineux dans le cadre d’une livraison ou de transport de marchandises.

Tout ceci prouve que le vélo peut devenir plus qu’un simple deux-roues d’agrément. C’est d’ailleurs ce que l’association Les boîtes à vélo tient à promouvoir à travers le programme macycloentreprise.

Comment la mettre en pratique au sein de l’entreprise ?

On est conscient que certains trajets de longue distance ne peuvent se faire à vélo. Toutefois, pour les petits entrepreneurs, la plupart des trajets se font dans les environs directs. C’est pour cela que macycloentreprise vise en premier les micro-entreprises comme les restaurants du quartier, les agences de livraison, les commerçants ambulants …

Grâce à ce programme, ces entrepreneurs peuvent bénéficier d’une formation concernant l’usage du vélo en fonction des besoins de leur métier. En premier lieu, des cours théoriques vont leur expliquer comment ce deux-roues peut leur être plus pratique. Au-delà du côté pratique, les formateurs octroient également une formation sur le code de la route dédié aux cyclistes, les règles de sécurité en vigueur, les critères pour bien choisir son vélo de travail …

En second lieu, une formation pratique est organisée pour mettre l’entrepreneur face à la réalité à savoir faire son travail, ou une partie de son travail à vélo.

Est-il possible de trouver un vélo adapté à son métier ?

Lorsqu’on parle du vélo, on a toujours en tête ce véhicule à deux roues avec une selle et un guidon. Vu de cette manière, on a du mal à imaginer travailler sur son vélo ou grâce à son vélo sauf dans le cas de petites livraisons.

Cela est pourtant possible grâce aux vélos cargos, aux remorques, aux vélos utilitaires … On trouve effectivement de nombreux modèles de vélos destinés au travail. Si vous êtes intéressés par le programme macycloentreprise, les organisateurs vous aideront à trouver le matériel le plus approprié. Le choix se fait et est étudié individuellement pour que le deux-roues puisse vraiment vous permettre la cyclomobilité professionnelle promise.

Et ce n’est pas fini, car qui dit acquisition de nouveaux matériels implique forcément un investissement plus ou moins conséquent. Là encore, le programme a réponse à tout puisqu’il va vous permettre d’obtenir un micro-crédit vous permettant de faire les achats nécessaires. Une prime vous sera également attribuée, car en vous engageant dans cette voie, vous contribuez à réduire les émissions nocives de dioxyde de carbone dans l’air.

Quels sont les avantages réels de la cyclomobilité professionnelle ?

Si le Ministère de la transition écologique et solidaire s’y investit autant, c’est avant tout pour préserver notre environnement grandement pollué. En promouvant le transport doux, il réduit les émissions de dioxyde de carbone. C’est pour cela que des primes sont accordées aux micro-entreprises qui consentent à adopter ce programme. C’est également dans ce même esprit que des primes sont attribuées à ceux qui achètent des vélos à assistance électrique et que des indemnités kilométriques sont versées aux vélotaffeurs.

Sachez toutefois que l’environnement n’est pas le seul à bénéficier de la cyclomobilité professionnelle. L’entreprise elle-même en sera bénéficiaire, financièrement parlant, puisque grâce au vélo, le budget relatif aux trajets professionnels sera revu à la baisse. Elle n’aura plus à acheter quotidiennement du carburant, économiserait en frais de réparation, d’entretien et même en frais d’exploitation. Les vélos pouvant souvent rouler sur des pistes cyclistes, les trajets se feront plus vite et permettraient alors de gagner, non seulement de l’argent, mais aussi du temps.

Enfin, il ne faut pas oublier un autre avantage important : le vélo maintient les travailleurs en bonne santé. Ils seront ainsi plus productifs et génèreront moins de frais médicaux.

A lire aussi

Leave a Comment

*

code