Pédaler pour être heureux : un fait scientifiquement prouvé

Pourquoi faire du vélo rend heureux ?

Le 3 juin est la journée dédiée à la pratique du vélo. Même si ce deux-roues commence à faire de plus en plus d’adeptes en France, on espère encore que le nombre de cyclistes augmentera dans les années à venir. Non seulement, ce serait une bonne nouvelle pour l’environnement et pour nos amis les écologistes, mais en plus, cela augmenterait le nombre de personnes heureux en ce bas monde. Oui, la pratique du vélo rendrait heureux et des études scientifiques l’ont confirmé.

Quelle relation y a-t-il entre pédaler et bonheur ?

La science a prouvé qu’en pédalant, notre organisme produit plus d’hormones dont :

  • les endorphines : surnommées les hormones du bonheur, ces dernières ont le pouvoir d’atténue le stress, la douleur, l’anxiété, … Elles améliorent également la qualité du sommeil et rendent assez euphoriques.
  • la dopamine : surnommée l’hormone du plaisir, cette dernière donne du tonus, du dynamisme, du pep’s et rend plus vigilant.
  • la sérotonine : cette dernière rend plus calme puisqu’elle agit sur notre tempérament.

Avec ce joli cocktail, il est donc certain que la pratique du vélo rend de bonne humeur et même heureux, mais pas que …

Quels sont les autres avantages du vélo ?

La pratique du vélo rend heureux

A part mettre de bonne humeur, pédaler permet également de :

  • rester en bonne santé :

La pratique du vélo reste du sport à part entière. Ainsi, une séance d’au moins trente minutes par jour vous aiderait à améliorer votre état de santé notamment celui de votre cœur, de vos voies respiratoires et de vos capacités musculaires.

Cela aide aussi à réduire les risques de maladies cardiovasculaires et de cancers.

L’autre bonne nouvelle c’est que vous n’avez pas à vous tuer à pédaler pour en ressentir les bienfaits puisque quelques minutes suffisent. Et bien sûr, vous n’êtes pas obligé de réserver le pédalage à votre séance de sport quotidien, mais vous pouvez profiter de votre vélo pour aller au travail, faire quelques courses, … donc en joignant l’utile à l’agréable.

  • retrouver le moral :

Le vélo vous éloigne du stress, de la dépression et de l’anxiété. Quand on pédale, on se sent libre avec le visage au vent et on se sent plus léger.

Ainsi, même par moment de grand rush, prenez votre vélo pour vous rendre au travail afin de faire vos activités sportives du jour tout en vous vidant l’esprit avant d’attaquer la journée. Cela vous rendra plus concentré. Et sur le chemin du retour, vous aurez le même bénéfice, car vous vous viderez la tête avant d’arriver à la maison. Cela vous aidera à mieux vous focaliser sur votre famille sans rester soucieux des problèmes professionnels.

Et l’autre bonne nouvelle sur ce point-ci c’est que la bicyclette, électrique ou non, vous évite les embouteillages.

La journée mondiale pour le vélo

Encore très peu connue, la journée mondiale pour le vélo existe bel et bien et ce, depuis l’année 2018.

Cette année, la petite reine célèbre donc sa deuxième journée mondiale, malheureusement elle est passée inaperçu.

Sachez toutefois que c’est l’ONU elle-même qui l’a décrétée le 23 avril 2018 puisque selon elle, le vélo participe à ses objectifs de développement durable. L’organisation des Nations Unies a même vanté ses mérites en soulignant que le vélo s’avérait être « un moyen de transport simple, accessible, fiable, propre, durable et respectueux de l’environnement (…) un moyen d’accès à l’éducation, à la médecine et au sport. »

Bon à savoir

Nous sommes nombreux à surnommer le vélo de « petite reine ». Savez-vous toutefois d’où est venu ce surnom ?

L’histoire raconte qu’on le doit à la Reine Wilhelmine des Pays-Bas de 1890. Cette dernière avait l’habitude de se déplacer à vélo à travers son royaume. En 1898, quand elle est venue en France, on parait déjà de la « Petite Reine à bicyclette ».

Related Posts

  • 81
    Pour certains, cette période de confinement est une bonne excuse pour rester dans leur lit toute la journée et pour éviter la salle de sport. Sachez que sur la liste des motifs de sorties permises dans l’attestation de déplacement dérogatoire, on peut voir qu’on peut très bien sortir faire du…
    Tags: d, vélo, plus, bienfaits
  • 75
    Beaucoup interdisent aux femmes enceintes de faire du vélo, sous prétexte que c’est une activité qui est dangereuse pour la mère et aussi pour le bébé. Qu’en est-il vraiment de ce ménage « vélo – grossesse » ? Nous allons faire un zoom sur ce sujet. Est-ce vraiment dangereux ? On ne va pas…
    Tags: vélo, d, l, bienfaits
  • 73
    Les activités physiques sont essentielles pour garder la forme et avoir une bonne santé. Malheureusement, avec le travail et les études, on ne dispose pas d’assez de temps pour faire du sport au quotidien. Si certains essaient tant bien que mal de coupler vie professionnelle, vie privée et vie sportive,…
    Tags: l, d, vélo, plus, on, bienfaits
  • 71
    L'Institut de veille sanitaire a affirmé que pratiquer du vélo, même en pleine ville où règne la pollution, a des bienfaits sur la santé. Les effets bénéfiques du vélo sur la santé sont nettement au-dessus des risques inhérents au fait de respirer l'air pollué dans l'atmosphère ainsi qu'à la forte…
    Tags: vélo, bienfaits
  • 66
    Les « sportifs » ont tendance à dénigrer le vélo électrique puisque soi-disant, son assistance électrique ne permettrait pas de se donner à fond. D'ailleurs, le fait qu'il soit le deux-roues préféré des seniors n'arrange rien à son côté « viril » et pourtant, sachez que c'est un sport à part entière et que…
    Tags: vélo, plus, bienfaits

Related posts

One Thought to “Pédaler pour être heureux : un fait scientifiquement prouvé”

  1. […] libère l’esprit, évacue le stress et les tensions. Le fait de pédaler augmente la sécrétion d’endorphines et de dopamine dans le cerveau. Surnommées hormones du plaisir et du bonheur, ces dernières vont avoir un effet bénéfique sur la santé mentale du cycliste. […]

Leave a Comment