Les nouvelles technologies dans l’univers du vélo électrique

Ce qu’il faut savoir avant d’acheter un vélo électrique

Le secteur du vélo électrique ne cesse de surprendre ses usagers à partir de technologies toujours plus innovantes les unes que les autres. Maintenant, après l’apparition de la connectivité sur ces engins, la modernité touche leur moteur. Les spécialistes parlent notamment de deux nouveautés très modernes : l’intégration de la transmission dans le moteur et le moteur deux en un.

La transmission intégrée pour réduire la consommation électrique

En général, un VAE diffère d’un vélo traditionnel par la présence d’un moteur qui permet les déplacements sans grand effort physique. Les autres éléments qui le composent restent identiques à ceux qui sont présents sur un engin traditionnel. C’est notamment le cas de la transmission. Sur les deux types de vélo, celle-ci se localise dans le moyeu. C’est là que la technologie intervient. En effet, les techniciens innovent l’engin électrique en intégrant la transmission à l’intérieur du moteur. Or, sur un vélo électrique, ce dernier se trouve déjà dans le moyeu. L’installation de la transmission dans le moteur reviendrait donc à laisser une place libre au niveau du moyeu. C’est tout l’intérêt de cette amélioration. L’engin gagnerait en poids, et il serait plus facile de le manipuler avec plus de place autour du moyeu. Mais cette technologie permettrait surtout de réduire la consommation électrique du vélo. Elle offre donc une manière plus économique d’utiliser un VAE.

Les nouvelles technologies dans l'univers du vélo électrique

Le « moteur deux en un » pour une utilisation citadine

Le « moteur deux en un » est une technologie que bon nombre de concessionnaires de vélos électriques ont déjà tenté de réaliser. Un prototype pourrait sortir dans le courant de l’année 2017 par un spécialiste dans le domaine. Le nouveau moteur s’appellerait SA IHG. Il se distingue par un engrenage interne offrant 5 vitesses ainsi que par un moteur de 40 Nm. Son montage se ferait à partir d’un frein à disque. Les engins qui disposeront de ce dispositif sont essentiellement destinés à une utilisation en ville.

Et en parlant de moteur, il faut nécessairement traiter le côté batterie de ces vélos modernisés. Dans ce domaine, on a parlé dernièrement de la sortie prochaine de la technologie 3Tron. Cette technologie a pour avantage une amélioration de 60% de la capacité de charge des futurs vélos électriques. Elle permettrait également d’obtenir un courant de décharge plus important, de l’ordre de quatre fois plus, par rapport à ce qu’offrent les batteries Lithium-Ion ordinaires. Les rendements seront donc améliorés avec ce type de dispositif.

En même temps, le processus de rechargement se fera plus rapidement, soit environ 15 minutes pour générer 80%  de charge. Par ailleurs, les vélos pourront gagner en autonomie pour pouvoir atteindre les 200 km. Enfin, les engins gagneront en espérance de vie puisque ces batteries permettraient de les conserver jusqu’à 12 ans.

A lire aussi

Leave a Comment

*

code