ivélo à assistance électrique

Le vélo à assistance électrique : toutes les réponses à vos doutes

(Mis à jour le: 31 mai 2019)
Evaluer cet article

Avec la montée en puissance du vélo à assistance électrique ou VAE, il convient de faire la lumière dessus pour que chacun puisse comprendre de quoi il retourne et s’il en vaut la peine. Voici les réponses que les consommateurs attendent souvent.

ivélo à assistance électrique

Le vélo à assistance électrique

On l’appelle souvent vélo électrique, mais ce n’est pas réellement la bicyclette qui est électrique. C’est à sa batterie rechargeable électrique qu’il doit son nom. On doit également distinguer deux sortes de VAE :

–          les modèles dont la vitesse est limitée à 25 km/h et que l’on appelle vélo à assistance électrique. Ces modèles sont équipés d’un moteur limité à 250 W

–          les modèles dont la vitesse est limitée à 45 km/h et que l’on appelle speed bike. Ces vélos peuvent rouler même sans pédalage. Ils ne sont pas considérés comme de simples vélos, mais plutôt comme des cyclomoteurs 49,9 CC et doivent alors respecter les mêmes impératifs que ces véhicules : obligation d’immatriculation, assurance, port de casque et interdiction de rouler sur les pistes cyclables

 

La raison d’être du VAE

Malgré la présence de la batterie, le cycliste devra pédaler comme d’habitude pour avancer, mais avec moins d’efforts à fournir. Sa vitesse est limitée à 25 km/h, l’assistance ne pourra vous aider au-delà de ce seuil puisque l’assistance électrique s’éteint automatiquement et le cycliste ne pourra plus compter que sur ses seules forces pour continuer à rouler. Le Vae est donc intéressant à condition que :

–          On aime rouler à vélo

–          On souhaite rouler plus vite qu’avec un vélo classique, mais sans que la vitesse ne soit une priorité

–          On souhaite continuer à rouler à vélo sans avoir à trop se fatiguer

 

La recharge de la batterie

Le Vae s’accompagne le plus souvent d’un chargeur à brancher sur secteur de 220 V et ce, que la batterie soit fixe ou amovible. Dans certains cas, le modèle est doté d’un système de régénération de la batterie pour que le vélo reste autonome le plus longtemps possible.

 

Les batteries

Les batteries des vélos électriques  peuvent être fabriquées à base de différents matériaux, mais les plus rencontrés sont :

–          le plomb : lourd et polluant, les vélos qui en sont équipés pèsent dans les 40 kg

–          le lithium-ion : léger, ce matériau accumule plus d’énergie et affiche ainsi un effet mémoire nul. L’auto-décharge est également assez faible et il supporte trois fois plus de recharges complètes.

–          le Ni-MH : dépourvu de plomb et de cadmium, les batteries conçues avec ce matériau sont moins polluantes et ont un effet mémoire quasi-nul. Comme le matériau précédent, il supporte plus de recharges complètes Les Vae pourvus d’une batterie au lithium-ion ou Ni-MH pèsent dans les 20 kg et sont plus chers.

 

L’autonomie

Si certains Vae peuvent rouler sur une vingtaine de kilomètres, d’autres peuvent couvrir jusqu’à cent kilomètres non stop. Néanmoins, de nombreux critères influent sur l’autonomie d’un Vae à savoir :

–          le type de batterie

–          les côtes

–          le vent de face

–          le poids du cycliste

–          la pression des pneus

–          le mode d’assistance choisi, …

Il n’y a donc pas d’autonomie spécifique pour chaque modèle de Vae et les chiffres annoncés sont calculés d’une manière générale. Aussi, il existe différentes astuces pour augmenter cette autonomie donc renseignez-vous auprès du vendeur.

 

Les avantages

Tous les cyclistes verront une réelle différence en conduisant un Vae. Bon nombre d’entre eux ont par exemple déclaré que :

–          les côtes sont plus faciles à monter et ils ne sont plus aussi essoufflés en arrivant au sommet

–          l’assistance leur permet de garder leur vitesse même lorsqu’il y a un vent de face

–          la relance se fait beaucoup plus rapidement sans avoir à forcer

–          le Vae leur permet d’arriver au bureau sans une goutte de sueur

–          le stationnement est plus facile et il n’est plus question de budget parking

–          le Vae a amélioré leur santé et leur endurance

–          ce véhicule n’est plus soumis aux embouteillages puisqu’il existe de nombreuses pistes cyclables réservées au vélo

–          plus économique puisqu’ils n’ont pas à acheter du carburant, à payer des frais d’immatriculation et à souscrire une assurance spécifique

–          le temps du trajet reste inchangé avec le stress des embouteillages en moins

 

Sur le plan légal

En tant que vélo traditionnel, le Vae exempte le cycliste de l’assurance et du port de casque. Toutefois, pour profiter de ces avantages, veillez à acheter un vélo homologué.

 

Son utilisation

Le vélo électrique peut être utilisé par tout le monde sans limitation d’âge et pour réaliser les mêmes trajets qu’avec la bicyclette traditionnelle.

–          aller au travail : il vous permettra ainsi d’éviter les embouteillages, de ne rien dépenser en frais de transport ou carburant, de trouver facilement un stationnement et surtout de faire des exercices au quotidien sans perdre du temps

–          faire les courses : grâce à ce véhicule, on peut s’arrêter n’importe où sans avoir de problèmes de stationnement. De plus, dès que vous avez à proximité un secteur de recharge, vous pouvez en profiter pour faire le plein

–          faire une longue balade : grâce à son assistance électrique, les utilisateurs peuvent rouler plus longtemps sans que la fatigue ne les titille. Toute la famille peut donc se promener ensemble au rythme souhaité

–          se rendre à l’école/université : non seulement, les élèves/étudiants seront toujours à l’heure, mais ils auront également leur dose de sport quotidien et arriveront en cours bien éveillé et dynamique. Il est de plus moins cher et plus sécuritaire qu’un scooter ou une moto

–          faire du sport : il existe de nos jours des Vae sportifs dont la conception va à mi-chemin entre le VTT et la moto enduro. N’hésitez donc pas à choisir ce modèle si vous destinez le vélo à un usage sportif. Il pourra également servir pour d’autres trajets

 

La gestion d’aide du moteur

Le vélo électrique est généralement pourvu d’un système d’aide du moteur se traduisant par une poignée accélérateur, une gâchette ou une console.

Les modèles équipés d’une poignée accélérateur ou d’une gâchette sont homologués en mode piéton et donc, le cycliste devra s’en servir pour le faire avancer jusqu’à 6 km/h.

Quand le vélo en est dépourvu, il est alors muni d’une console au niveau du guidon pour gérer l’assistance si le véhicule propose différents modes de fonctionnement. Quand il n’en propose qu’un seul, le cycliste aura seulement à pédaler et le moteur sera géré automatiquement.

Dans tous les cas, dès qu’un vélo peut rouler seul sans pédalage au-delà de 6 km/h, on ne peut plus parler de vélo. Dans ce cas-là, la législation le concernant n’est pas le même que celle régissant le Vae classique.

 

Le Vae et la pluie

Le Vae ne craint aucunement la pluie puisque tous ses accessoires électroniques sont étanches. Toutefois, évitez les modèles bas de gamme, car ceux-ci ne sont pas vraiment sûrs lorsqu’il pleut.

 

 

 

Related Posts

  • 90
    Le vélo à assistance électrique ou VAE est une bicyclette équipée d'un moteur électrique qui se situe soit dans le pédalier soit dans le moyeu de l'une des roues. Le VAE est alimenté par une batterie et ne nécessite pas l'achat de carburant mais seulement d'une prise électrique. Doté d'un…
    Tags: vae, plus, vélo, électrique, cycliste, casque
  • 89
    Les « sportifs » ont tendance à dénigrer le vélo électrique puisque soi-disant, son assistance électrique ne permettrait pas de se donner à fond. D'ailleurs, le fait qu'il soit le deux-roues préféré des seniors n'arrange rien à son côté « viril » et pourtant, sachez que c'est un sport à part entière et que…
    Tags: électrique, vélo, plus, ne, vae, faire, rouler, casque
  • 88
    C'est faux, diriez-vous et pourtant, on vous affirme que oui, le vélo électrique est aujourd'hui le moyen de transport le moins cher que vous pourrez trouver sur le marché. Vous en doutez encore ? Découvrez pourquoi vous avez tort... 1€ par jour pour avoir un Vélo à assistance électrique De…
    Tags: vélo, électrique, ne, casque, vae
  • 85
    Il existe de nombreux modèles de vélos à assistance électrique. D’ailleurs, avant d’en acheter un, il convient bien de les différencier et de faire votre choix en fonction de l’usage auquel le deux-roues sera destiné. Le VAE pour usage urbain Ce modèle offre une assistance électrique performante et un certain…
    Tags: électrique, vélo, rouler, on, plus, vae, casque
  • 84
    A Lyon, une ville transformée au cours des années 60, la randonnée à vélo n'est pas toujours évidente, car c'est une ville assez montagneuse et où le trafic routier est abondant. La ville possède à peu près 2.5% de réseau cyclable, ce qui représente environ 540km dans toute la ville.…
    Tags: vélo, ne, casque, vae

3 Replies to “Le vélo à assistance électrique : toutes les réponses à vos doutes”

  1. Rouvier

    Bonsoir je suis propriétaire d’un vélos couché a assistance Electrique Bionx modèle 2017/ 2300 euros je rencontre que des problèmes c’est pas encore aux point le VAE en plus il y a des efforts a faire sur les connectique pas très étanche et les chargeurs qui ne sont pas universel ( prises ) ……

  2. lamberdiere bernard

    bonsoir
    quelle batterie pour une autonomie de 60 kms pour un homme de 102kgs.je pense que le moteur central est il le mieux placé tous les modèles ont ils un batterie qui s’enlève facilement pour éviter le vol.est ce que le prix de 1000 € est il raisonnable pour un vélo qui servira en ville pour éviter d’aller a 5 kms en prenant 3 bus et 2 trams.je pense que décathlon est le mieux placé pour le s a v ou alors y a t il des fournisseurs sérieux .mais je pense que c’est délicats pour vous de conseiller car pour certains magasins c’comme les pizzerias il en ouvre et en ferment tous les jours
    merci pour ces renseignements et est il vrai que les municipalités donnent des primes pour ces velos

  3. lefranc daniel

    Le VAE BTWIN de chez Décathlon est totalement NUL en côte. Si on achète un vélo à assistance électrique, c’est qu’on n’est pas un très bon cycliste, ou une personne d’un certain âge comme moi. Or sur plat, en augmentant la puissance du moteur (1, 2 ou 3) vous pouvez aller très vite, mais c’est pas cela qu’on recherche, pas du tout. En côte, même faible, plus RIEN, plus d’aide du moteur !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *