Le Bike to Work : 5 ans d’existence et déjà plus de 24 000 membres

plus de 24000 inscrits en 5 ans au projet bike to work

Le projet Bike to Work qui a vu le jour voilà 5 ans regroupe actuellement plus de 24 000 membres depuis sa création pour un trajet quotidien de 17,6 kilomètres.

Le projet a été lancé en 2009 et comptait tout juste 1 109 personnes. Les belges sont encouragés à utiliser le vélo comme moyen de transport pour aller au travail tous les jours. Le projet a eu un tel engouement qu’en seulement 5 ans, le nombre de membres a très vite augmenté pour arriver à environ 24 309 personnes en 2014. Les trois premières localités les plus touchées sont la région Bruxelloise avec 5 187 membres, Anvers n’en est pas loin avec ses 5 128 pratiquants et la ville de Gand complète le classement des trois premiers avec 3 524 personnes.

Le projet appelé « Life Cycle » est d’abord l’œuvre de l’Agence Européenne pour la Santé et les Consommateurs auprès de la Commission Européenne. Il incite les travailleurs qui désirent faire partie du groupe des cyclistes de s’inscrire sur le site www.biketowork.be. Simultanément, une page personnelle est mise à leur disposition pour découvrir la distance qu’ils ont effectuée et les calories qui ont été nécessaires au trajet. Pour chaque distance parcourue, des points-vélo leur sont accordés, points qui peuvent être échangés en chèques-cadeaux ou en bons de réduction si leur employeur soutient le même principe. Ils peuvent également participer à des concours et des tirages au sort annuels.

Pour renforcer le projet, Dieter Snauwaert chargé de coordonner le programme promet des infrastructures et matériels innovants dans le secteur du cyclisme, notamment la construction de nouvelles pistes cyclables, la conception de vêtements adaptés à cette pratique ou encore l’invention du vélo électrique. Son objectif est d’autant plus inspiré par la persévérance de ses membres à parcourir le trajet du travail et du retour à la maison en vélo. Effectivement, la distance moyenne de chaque cycliste est de 17,6 kilomètres par jour, pour un allé pouvant atteindre 12,4 kilomètres, faits qui invitent le coordinateur de l’association flamande Fietsersbond à développer ses efforts.

 

 

A lire aussi

Leave a Comment

*

code