L’achat d’un vélo électrique haut de gamme

Le vélo à assistance électrique permet de faire de la bicyclette, mais en mode plus light. En effet, même si le pédalage reste indispensable, le cycliste est assisté en permanence ce qui lui permet de réduire les efforts à fournir. Depuis quelques années, le VAE suscite l’engouement auprès des consommateurs et encore plus, depuis que l’Etat a offert une prime à l’achat. Malheusreuement, la prime ne sera pas reconduite en 2018. C’est donc le bon moment d’investir dans un vélo électrique haut de gamme, car d’ici trois mois, vous n’aurez plus droit à une aide financière.

Le vélo électrique : un moyen de transport à multiples avantages

En règle générale, l’assistance électrique du deux-roues s’arrête automatiquement si vous roulez à plus de 25 km/h. A ce stade, vous ne pourrez donc que compter sur vos propres forces.

La réglementation qui le régit est la même que pour la bicyclette classique. Dans ce contexte, le cycliste peut rouler sans casque (même s’il reste conseillé), n’a pas besoin de souscrire une assurance, ne risque pas de perdre des points sur son permis en cas d’infraction et peut rouler sur les pistes cyclables (sauf s’il s’agit d’un fat bikes).

Grâce à sa batterie, le vélo a une autonomie plus ou moins longue ce qui permet de rouler sur une plus longue distance sans s’épuiser. Sur certains modèles, il est possible de recharger la batterie au fur et à mesure du pédalage. Si ce n’est pas le cas, il suffit de recharger la batterie sur secteur.

Les cyclistes ont le choix entre différents modèles de VAE. On distingue comme grandes catégories les vélo électrique 100 % urbain, les VTC électrique (vélo tout chemin), les VTT électriques (vélo tout terrain), les cargo bikes qui sont équipés d’un emplacement pour le transport de marchandises et les fat bike électriques qui peuvent rouler jusqu’à 45 km/h avec assistance. La réglementation est un peu plus strict à l’égard de ces derniers (port de casque obligatoire, interdiction de rouler sur pistes cyclables, …).

Le vélo électrique est aussi apprécié pour :

– son côté écologique : étant donné qu’il n’utilise pas de carburant, il ne pollue pas

– son côté pratique : en l’absence de pistes cyclables, ce deux-roues peut se faufiler rapidement dans les embouteillages

– son entretien aisé

Et pour couronner le tout, il reste sain pour la santé puisque permet de faire du sport en douceur.

la velo electrique

Acheter un modèle haut de gamme

Sur le marché, on retrouve différentes gammes en matière de vélos électriques et les prix affichés le prouvent. Alors que certains sont proposés à environ 700 euros, d’autres peuvent coûter dans les 2 500 euros, voire même plus. Quelques modèles haut de gamme frôlent parfois les 4 000 euros d’où l’intérêt de la subvention.

Avant de reculer devant ce prix, sachez qu’il existe des revendeurs de vélos à assistance électrique d’occasion, mais qui ont été reconditionnés. Cela signifie que chaque partie importante du véhicule a été contrôlée minutieusement afin de garantir leur bon état. Les pièces défectueuses ont été remplacées par de nouvelles de même performance. Ces vélos sont prêts à rouler.

Au final, vous vous retrouvez avec un modèle haut de gamme, presque neuf, mais abordable.

A lire aussi

One Thought to “L’achat d’un vélo électrique haut de gamme”

  1. GARCIA

    BONSOIR,POUVEZ VOUS ME DONNER L ADRESSE DE REVENDEUR DE VELO D’ OCCASION,,?
    MERCI PAR AVANCE CORDIALEMENT

Leave a Comment

*

code