La roue électrique à insérer sur un vélo traditionnel : une manière plus économique pour se déplacer plus moderne

velo-electrique

Avec l’apparition des divers modèles de vélos électriques, jeunes, adultes et seniors sont de plus en plus attirés par ce type de moyen de déplacement. Outre le fait d’être pratique pour grimper les dénivelés, il permet aux plus faibles physiquement de pouvoir se déplacer sans effort, raison de plus pour s’en procurer un au plus vite.

Mais ces privilèges ont leur coût. Et lorsqu’il s’agit d’un appareil à moteur électrique, on ne parle pas seulement de l’entretien.

Afin d’éviter ces frais supplémentaires, mais aussi le surplus de dépenses à l’achat de ce type de vélo, quelques ingénieurs se sont penchés sur le recours à une roue électrique. Il s’agit de l’insérer à la place de la roue avant d’un vélo ordinaire et le tour est joué, vous aurez entre les mains un véritable vélo à fonctionnement électrique.

Le Rool’in conciliant technologie et utilité

En matière de nouvelles générations de vélos électriques, le recours à la roue électrique est de plus en plus apprécié. Le dernier modèle apparu ces derniers temps est la Rool’in, une roue qui fonctionne à partir d’une connectivité Bluetooth. Eh oui ! Même la technologie de commande à distance a fait son entrée dans le domaine des vélos électriques.

Sur cet appareil, il s’agit de relier le capteur disposé sur le pédalier et la console à installer au niveau du guidon. Une fois tout ceci fixé, il ne suffit plus qu’à charger l’application y afférente sur son Smartphone. En quelques manipulations, le vélo peut offrir quelques niveaux d’assistance tout au long du trajet.

velo-electrique

Cette roue a l’avantage de disposer d’une batterie qui se recharge de manière automatique. Celle-ci est dotée d’une autonomie de 65 km. Avec ces performances, pourquoi hésiter ?

Des privilèges supplémentaires à profiter sur l’utilisation d’un vélo à assistance électrique

Pour ceux qui ne le savent pas encore, quelques privilèges sont attribués à ceux qui utilisent le vélo électrique pour leurs déplacements professionnels. En effet, ce moyen de transport fait partie des dispositifs bénéficiant de la « Loi Royal » du 15 février 2015 en ce qui concerne la transition énergétique. Grâce à cette nouvelle législation, tout employé y ayant recours pour se rendre sur son lieu de travail est indemnisé de 25 Centimes d’euro par kilomètre. Plus que d’une indemnisation, il s’agit d’un remboursement des frais de déplacement.

Par ailleurs, dans certaines régions, notamment dans la municipalité de Paris, il est possible de se faire rembourser une partie du prix d’achat d’un vélo à assistance électrique. Pour connaître les villes qui sont concernées, il suffit de s’informer auprès du bureau municipal de la capitale.

Avec tous ces avantages, il ne faut pas oublier de dire que le vélo, c’est bon pour l’environnement, mais également pour la santé. Alors, à vos pédales !

A lire aussi

Leave a Comment

*

code