Infractions à vélo : aucune tolérance

accident vélo

Même si le retrait de points au permis n’est pas applicable en cas d’infractions à vélo, il existe bel et bien des amendes, avec des montants spécifiques. Ainsi, à vélo, vous pourrez très bien être verbalisé lorsque vous grillez un feu rouge, rouler sur le trottoir, ou téléphonez tout en roulant.

Ces dernières années, le nombre d’accidents mettant en cause des cyclistes n’a cessé de croître. Face à cette situation, la police nationale s’est engagée dans une démarche visant à changer les comportements.

Changer de comportement à vélo

A Tours, le 19 septembre dernier, un cycliste a grillé un feu rouge  et a fini sous une rame de tramway. Son état grave a nécessité une hospitalisation. L’accident était dû au fait qu’il était en train d’écouter de la musique, les écouteurs aux oreilles, ce qui l’a empêché d’entendre les signaux d’alarme lancés par le tramway. Michel Beaume, chargé de la sécurité routière au commissariat de Tours, a indiqué qu’il n’était pas rare que ce genre d’accident survienne.

Dans l’après-midi d’hier, on a pu constater que ce genre de comportement était beaucoup plus courant. Bon nombre de cyclistes n’étaient même pas conscients qu’il était interdit de porter des écouteurs ou dispositifs du même genre lorsqu’on roule à vélo.

Très peu de gens connaissent l’existence de l’entrée en vigueur d’un arrêté municipal qui interdit la voie des trams aux vélos. Une cycliste médecin, venant de heurter une dame dans un croisement, a indiqué qu’elle venait à peine d’arriver à Tours et qu’elle ne suivait que ce que faisaient les autres cyclistes.

Le capitaine Beaume précise que les cyclistes sont assimilables à n’importe quel usager de la route et que le strict respect des règles  s’impose aussi à eux. Il insiste alors sur le fait que le contrôle sera renforcé.

Pas de musique au guidon

En somme, ceux qui portent encore des écouteurs alors qu’ils roulent à vélo se verront dans l’obligation de s’acquitter d’une amende de  135 €. C’est un véritable progrès qui incitera à des changements de comportements et l’abandon des mauvaises habitudes.

Désormais, les policiers vont appliquer systématiquement les amendes dans plusieurs cas : écouteurs, défaut d’éclairage, non-respect des feux tricolores…. Les verbalisations tomberont donc tout aussi systématiquement.  Cette problématique devrait alors susciter une prise de responsabilité des parents à l’égard des lycéens et collégiens qui se déplacent à vélo.

Le changement de comportement est inévitable, si l’on en croit  le capitaine Beaume, conscient qu’une collaboration avec la municipalité s’impose pour l’amélioration des infrastructures existantes.

 

 

A lire aussi

Leave a Comment

*

code