Guide pour acheter un VAE

Guide pour acheter un VAE

Quand on parle de vélo à assistance électrique, il n’y a pas qu’un modèle, mais plusieurs. Vous devez alors choisir votre deux-roues en fonction de vos besoins et en fonction des critères suivants …

Vos besoins

Pour les déterminer, essayez de répondre aux questions suivantes :

  • Pourquoi en avez-vous besoin ? : est-ce pour faire vos courses, pour aller au travail, pour des randonnées de loisir, …
  • Quand comptez-vous l’utiliser ? : tous les jours, tous les week-ends, quelques jours par mois ou par an, …
  • A quelle fréquence allez-vous l’utiliser ? : à chaque fois que vous sortirez de chez vous, de temps en temps seulement quand vous en aurez le temps, …
  • Pour quel genre d’activités voulez-vous l’utiliser ? : travail, sport, loisir, …
  • Sur quel type de pistes allez-vous rouler ? : pistes urbaines, pistes accidentées, routes secondaires, …

A part ces questions, vous devez également penser aux commodités. Devriez-vous l’emporter parfois dans le métro, dans l’avion, sur un bateau ou seulement sur route ? Dans ce cas de figure, optez pour des modèles pliants qui sont plus faciles à transporter.

Enfin, même si on n’y tient pas toujours compte, les tenues que vous allez arborer en roulant sur ce vélo peut également être un critère décisif, car rouler à vélo en jupe courte et talons ne convient pas à tous les modèles.

Le modèle du vélo

Quel modèle de de vélo électrique choisir ?

C’est un critère qui rejoint, en un sens, le premier. Il existe actuellement différents modèles de vélos à assistance électrique. Parmi eux, on distingue :

  • Le vélo urbain dont l’usage est destiné à la ville ou pour une promenade de moins de 30 mn. Dans cette classification, on retrouve le vélo hollandais qui se dote d’un guidon élevé et rapproché et d’une assise confortable pour que le cycliste puisse adopter une posture bien droite en roulant. Il est peu approprié pour une longue distance, car si la posture droite est confortable dans un premier temps et donne une bonne visibilité du chemin, elle devient vite fatigante au-delà de trente minutes
  • Le vélo de course : il a été conçu pour les compétitions cyclistes, mais pas que/ Il est aussi idéal pour franchir des cols de montagne difficiles et pour rouler facilement dans les côtes. C’est un modèle plus léger et doté de pneus fins
  • Le vélo tout-terrain ou VTTAE (vélo tout-terrain à assistance électrique) conçu pour les pistes accidentées et les randonnées. Ce modèle se reconnaît facilement avec ses pneus larges crantés pour qu’il puisse rouler sur tout type de circuit. Il a surtout été pensé pour les routes campagnardes et forestières et est peu adapté au bitume
  • Le vélo mixte ou VTC (vélo tout-chemin) conçu aussi bien pour un usage urbain qu’un usage en campagne ou montagne. Sur ce vélo, le cycliste adopte une posture légèrement penchée. Il offre une selle plus ergonomique et un système de freinage plus performant. Il est aussi bien adapté aux courses en ville qu’aux trajets plus longs en zone campagnarde

Il est donc important de déterminer le futur usage du vélo électrique de sorte à choisir le modèle approprié.

Un dernier modèle qui peut grandement vous servir : le vélo électrique pliable. Il peut s’agir d’un modèle urbain, tout-terrain ou tout-chemin avec pour avantage supplémentaire la possibilité de le plier et de le mettre dans un sac spécifique pour le transporter facilement. C’est notamment essentiel lorsque vous souhaitez voyager en train, en bus ou en avion, en emportant votre vélo avec vous. Il vous suffira ensuite de le déplier une fois à destination pour rouler avec à la sortie du terminal.

Le poids du vélo électrique

VAE

Même si beaucoup de travail a été mené pour alléger les vélos électriques, ils restent plus lourds que les bicyclettes classiques. En général, leur poids varie entre 9 kg pour les plus légers jusqu’à 30 kg pour les plus lourds. La majorité des selles vendues sur le marché tourne autour de 17-25 kg.

Attention, le poids n’influe pas toujours que la qualité du véhicule puisque deux vélos de même performance peuvent avoir des poids très variés. Le prix par contre, est souvent fonction du poids de la batterie. Plus celle-ci est légère, plus le vélo sera coûteux.

Dans le cas où le critère poids est très important pour vous, optez pour un modèle urbain ou pliant. Ces derniers sont plus petits et plus légers. Le seul bémol, c’est qu’ils sont parfois moins confortables et moins performants. Toutefois, pour un usage exclusivement urbain, ils sont tout à fait appropriés.

Et pour ceux qui sont contre les vélos trop lourds, sachez qu’ils ne sont pas à proscrire, car leur poids peut indiquer une puissance plus forte ce qui équivaut à moins d’efforts au pédalage.

La puissance du vélo

C’est la batterie qui détermine la puissance du vélo électrique. Pour connaître la performance proposée par un modèle, il faut calculer la combinaison donnée par :

  • la tension exprimée en Volt (V) qui indique la puissance du vélo
  • la capacité exprimée en Ampère-heure (Ah) qui indique son autonomie

Plus ces chiffres sont élevés, plus le deux-roues est puissant et autonome. Il faut néanmoins savoir que les chiffres ne doivent pas être vos seuls critères de décision puisque pour avoir un vélo réellement performant, il faut prévoir le type de circuits sur lesquels vous allez rouler.

Dans le cas, par exemple, où votre région est assez vallonnée, la batterie doit avoir une tension supérieure à 36 V pour que vous puissiez rouler facilement même en grimpant les pentes. Dans le cas où votre région est assez plate, une tension de 24 V peut suffire, mais en cas de montée, vous devrez faire plus d’efforts au pédalage.

En ce qui concerne l’autonomie, comptez environ 8 Ah pour des trajets de plus de 25 km. Là encore, le chiffre ne fait pas tout puisque vous devez aussi vous référer sur le poids du vélo, le poids du cycliste, le niveau d’assistance choisi, le type de circuit, … L’autonomie indiquée par les fournisseurs est généralement donnée à titre approximatif.

Maintenant en ce qui concerne la puissance globale du vélo laquelle sera exprimée en Watts, il vous faut multiplier la tension en V par la capacité en Ah. La loi exige à ce que tous les vélos à assistance électrique aient une puissance maximale de 250 Watts. Au-delà de ce chiffre, on parle de speedbike ou de motocyclettes et à partir de là, les lois sont plus strictes.

La batterie du vélo électrique

La batterie du vélo à assistance électrique

Même si la technologie Lithium, dont le lithium Ion (Li-Ion) et le lithium ion polymère (Lipo), est la plus courante, on retrouve aujourd’hui encore des batteries au Plomb (Pb) et des batteries au Nickel Metal Hybride (Ni-MH). Chaque modèle a ses avantages et ses inconvénients d’om l’intérêt de bien se renseigner avant de se décider. En savoir plus ici

La qualité du vélo

Du bas de gamme au haut de gamme, il existe de nombreux modèles de vélos à assistance électrique qui varient en termes de qualité. D’une manière générale, on a tendance à penser que les plus chers sont les meilleurs, mais ce n’est pas forcément le cas. Cependant, quand un vélo coûte très peu cher que la normale, il faut rester prudent.

Avant chaque achat, renseignez-vous auprès du vendeur, de vos amis qui ont déjà une expérience du Vae ou des forums en ligne.

 

 

A lire aussi

3 Thoughts to “Guide pour acheter un VAE”

  1. […] pour en revenir aux vacances, acheter un vélo vous évitera de devoir réserver à l’avance un vélo à louer ou de devoir le rendre trop tôt […]

  2. […] A part faire de Paris la capitale du vélo, les écologistes souhaitent également que la population du Grand Paris puisse bénéficier du système de partage de vélos « Vélib ». Autrement dit, les défenseurs de l’environnement souhaitent que la ville offre une subvention à tous ceux qui désirent acheter un vélo. La valeur de la subvention équivaudrait au tiers de la valeur du véhicule acheté. Rappelons que ce système est déjà valable pour l’achat d’un vélo électrique. […]

Leave a Comment

*

code