Circulation : le vélo gagne du terrain

velo paris

Le Bilan des déplacements 2014 a récemment été publié et bonne nouvelle : le vélo prend de plus en plus de terrain tandis que les voitures en perdent.

Vive le transport doux

De nombreuses campagnes de sensibilisations en faveur du transport doux ont été menées et leurs instigateurs peuvent aujourd’hui se féliciter, car le bilan des déplacements de l’année 2014 a affiché une hausse de 8 % de l’utilisation du vélo contre une baisse de 4 % de l’utilisation de voiture. Les chiffres ont été comparés sur ceux de 2013 et les différences sont bien là. Il semble bien alors que la baisse continue puisque cette tendance a été enregistrée pour la première fois en 2001.

Pas de changements du côté de …

–          La vitesse puisque la moyenne tourne toujours autour des 15, 2 km/h.

–          La circulation sur le périphérique qui avoisine toujours les 5 555 véhicules par heure par kilomètre

–          La fréquentation des rues parisiennes puisque, comme tous les ans, le trafic a atteint son summum au mois de juin et son minimum au mois d’août

Le vélo suscite l’engouement

Quoi qu’il en soit, le vélo suscite aujourd’hui l’engouement général et ce, qu’il s’agisse de vélo personnel ou de vélo en libre-service. L’Observatoire des déplacements de Paris a ainsi enregistré 39, 5 millions de déplacements en Vélib’ soit une hausse de 13 % comparé à 2013. Une augmentation a aussi été enregistré du côté des abonnements de « longue durée » puisqu’on a enregistré 285 830 locations d’un an ce qui équivaut à 11 % de plus qu’en 2013. D’une manière globale, cette hausse représente un point de plus par rapport à 2014 puisque si les vélos représentaient 3 % en 2013, ils couvraient 4 % en 2014.

Qu’en est-il des accidents ?

Un changement a également été enregistré du côté des accidents puisque leur nombre a chuté de 2 % par rapport à 2013 soit de 6 653 à 6 526 en 2014. Le nombre de victimes de la route a également baissé de 1 % puisque de 7 643 en 2013, il a chuté à 7 548 en 2014. Malgré la petite différence de 1 %, ceci reste encourageant puisqu’en 2007, on a recensé près de 8 264 accidents et 9 908 victimes.

Ce qui est à déplorer encore c’est le nombre de blessés graves et de décès qui ont respectivement augmenté de 6 et de 34 % malgré la réduction des accidents.

Les transports en commun

De même que chez les vélos, les transports en commun ont enregistré une hausse de fréquentation par rapport à 2013. Ce sont surtout les réseaux de bus et les tramways qui ont enregistré la plus forte hausse à raison de 6, 7 % de plus. Quant au métro, la hausse n’est que de 0, 4 %, mais il n’en perd pas pour autant son titre de moyen de transport le plus emprunté.

Seuls le transilien SNCF et Orlyval ont noté une baisse de 0, 3 et 1, 8 %.

 

A lire aussi

Leave a Comment

*

code