Biciclet : une idée ingénieuse

coursier à vélo

Ange Mondolini a eu une idée des plus originales : le coursier à vélo. Ce service à la fois pratique et respectueux de l’environnement a été lancé à Carcassonne. Avec cinq euros la course, la petite société connaît un véritable succès.

Le licenciement d’Ange Mondolini il y a deux ans a été le déclic pour le lancement de sa propre entreprise. L’idée est de proposer des services de livraison à vélo dans le centre ville, que ce soit pour les particuliers ou pour les commerçants. Ce mode de livraison a l’avantage d’être simple et rapide, avec zéro émission de carbone. De nombreux clients sont intéressés par ce service écolo.

coursier à vélo

Ce coursier express se spécialise pour l’instant dans les livraisons d’urgence. Mais le chef d’entreprise envisage de développer ce commerce, d’autant plus que ce ne sont pas les idées qui manquent pour lui. A la prochaine étape, cet entrepreneur Audois envisage d’acheter un vélo cargo (doté d’un gros compartiment à l’avant), pour pouvoir transporter des colis jusqu’à 140 kilos. Ce vélo électrique sera destiné aux livraisons dans les sites éloignés pour ne plus mettre de limites sur les périmètres concernés.

Un service rentable en toutes circonstances

Ange Mondolini est le premier à lancer ce type de service « livreur-coursier » à vélo à Carcassonne. Ayant travaillé dans le quartier du palais avant son licenciement, il habitait Villesèquelandez et il lui fallait 12 minutes de trajet en voiture pour arriver à Carcassonne et y trouver un stationnement qui est également un calvaire. C’est de là qu’est née son idée de pratiquer du cyclotourisme. Il a ensuite créé sa petite entreprise de livraison à vélo, convaincu que son projet ne sera pas affecté par la crise. Ce jeune entrepreneur se donne un an pour « tâter le terrain », avec la détermination d’imposer son service «rapide, écologique et discret».

Les prestations

«Biciclet» propose divers services : livraison de colis, distribution de prospectus et «street marketing» ou publicité sur la voie publique à vélo. Ange Mondoloni a déjà séduit des clients comme l’association de gestion des tutelles et curatelles, une cave à vin qui a choisi la livraison à domicile ou encore un organisme sociale.

Le genre de services que propose Ange Mondolini est déjà fonctionnel dans d’autres grandes villes.  Grâce à des courses qui reviennent à 5 €, le service est non seulement écologique mais aussi économique.  D’autre part, Ange Mondolini propose des «carnets de bons» à des tarifs très attractifs. Diverses catégories de professionnels (fleuristes, chocolatiers, épiciers  ou cavistes), des professionnels de la justice, des associations œuvrant dans le social et même les particuliers qui manquent de temps sont les principales cibles.

D’ici peu, ce jeune entrepreneur lancera  un appel aux souscriptions sur un site de «crowdfunding» pour concrétiser son projet d’utiliser le vélo «cargo» pour les grosses livraisons.  Pour l’instant, le périmètre d’action concerne Carcassonne intra-muros, les hameaux et les zones d’activité. Particuliers et professionnels, de même que les collectivités peuvent recourir à «Biciclet».

A lire aussi

3 Thoughts to “Biciclet : une idée ingénieuse”

  1. coursier nantes

    Selon moi, les coursiers à vélo sont une excellente initiative car en plus d’être une activité professionnelle, c’est aussi du sport tous les jours. J’habite à Nantes et l’on commence aussi à adopter les coursiers à vélo. Et j’avoue que c’est une très bonne action en faveur de l’environnement.

  2. Ange MONDOLONI

    Bonsoir,
    c’est avec plaisir que je découvre votre article!
    Un grand MERCI 😉
    Bien à vous.
    Ange
    PS: mais qui est Paul?…

  3. Hightech

    Heureusement que ce jeune entrepreneur envisage l’utilisation d’un vélo électrique, même en étant très sportif, s’il se spécialise dans les courses d’urgence j’imagine que ce doit être une vraie épreuve physique !

Leave a Comment

*

code