Zoom sur le scooter électrique

Scooter électrique

Afin de réduire l’empreinte carbone des véhicules, le passage au transport doux et écologique est fortement encouragé. C’est pour cela que l’État a décidé de proposer des primes à l’achat de véhicules électriques. Parmi ces derniers, on retrouve le scooter électrique qui s’impose, de plus en plus, dans la circulation. Zoom sur ce deux-roues écologique.

A quoi ressemble un scooter électrique ?

A n’importe quel scooter, mais avec pour différence l’absence de réservoir à carburant. Ce deux-roues ne fonctionne effectivement pas au carburant, mais plutôt grâce à une batterie électrique. Celle-ci se situe, généralement, au niveau de la roue arrière. Sur les modèles actuels, la batterie est amovible pour faciliter sa recharge. En général, il faut entre trois à six heures pour la recharger totalement. Cette durée varie en fonction du modèle choisi.

On distingue deux grandes catégories de scooters électriques :

  • La catégorie « L1e » qui regroupe des modèles dont la puissance maximale est limitée à 4 000 Watts. Leur vitesse doit également rester en dessous des 45 km/h, mais cela n’empêche pas ce deux-roues de disposer de démarrages canon. Pour conduire ce modèle, il faut être titulaire d’un BSR (Brevet de Sécurité Routière) et être, au moins, âgé de 14 ans.
  • La catégorie « L3e » qui regroupe des modèles équivalents aux scooters thermiques de 125 cm3. Cela signifie que leur puissance va au-delà des 4 000 Watts et qu’ils peuvent rouler à plus de 45 km/h. Pour pouvoir le conduire, il faut d’abord suivre une formation 125 cm3. Détenir un permis A ou un permis B est également requis.

Dans les deux cas, la recharge de la batterie doit se faire sur secteur d’où l’intérêt d’opter pour un modèle amovible. Il faut également souligner que ce composant est l’élément qui coûte le plus cher sur un scooter électrique. Tâchez donc de la mettre à l’abri des voleurs et autres dommages qui pourraient survenir.

Scooter électrique
Le fonctionnement d’un scooter électrique

Quels sont les avantages du scooter électrique ?

Le scooter électrique procure de nombreux avantages :

Il est silencieux :

Pour les motards, le bruit du moteur est un élément important. En passant au scooter électrique, ils ne retrouveront plus cette sensation puisque ce véhicule est très silencieux. Il faudra donc prévoir un temps d’adaptation, mais au final, on finit vite par s’y faire. Le seul bruit qu’il émet c’est un léger sifflement qui fait office de bruit d’échappement. Les autres usagers de la route doivent également  s’habituer à sa présence surtout les piétons qui ont l’habitude de traverser « à l’oreille ». Vigilance oblige donc que vous soyez piétons, conducteurs, cyclistes …

Dans le cas du scooter électrique, l’absence de bruit est à la fois une qualité et un défaut. Sa pratique instaure une plus grande quiétude dans la circulation, mais jusqu’à ce que tous les usagers y soient habitués, il faut rester prudent et visible.

Il est écologique :

Le scooter électrique n’utilise aucun carburant. Il n’émet donc pas de gaz carbonique et de particules fines polluantes. Même sa batterie a été pensée pour rester la moins polluante possible et pour être recyclable. La loi européenne impose effectivement à ce que les batteries au lithium soient recyclables jusqu’à 50% tandis que les batteries au plomb doivent l’être jusqu’à 65%. C’est donc un moyen de transport propre et respectueux de l’environnement.

Cela est d’autant plus véridique puisque la majorité des utilisateurs roulent dessus pour des petits trajets. Or, il est bien connu que les distances courtes génèrent plus de pollution que les longs trajets. La raison est qu’avec un moteur thermique, ce dernier doit d’abord chauffer pour moins polluer. Sur une batterie électrique, cette vérité ne tient plus, tout simplement parce que chauffée ou non, elle ne pollue pas. Le scooter électrique est donc à privilégier si vos trajets quotidiens sont assez courts.

Il permet d’économiser :

Le prix actuel des scooters électriques tourne autour de 2 000 euros. On vous l’accorde, c’est une somme qui ne permet pas d’économiser du tout, mais seulement à l’achat. Considérez-le comme un investissement dont l’amortissement est assez rapide. Pour causes : avec un scooter électrique, vous n’aurez plus à acheter du carburant. La seule dépense à envisager c’est le coût de la recharge qui est estimé à environ 10 euros pour 5 000 km. Pour une même distance chez les modèles thermiques, il faut envisager plus de 250 euros de carburant. La différence est donc énorme ce qui fait qu’en une année, vous pourrez déjà économiser 240 euros.

Ensuite, contrairement au scooter thermique, le modèle électrique ne nécessite que très peu d’entretien. Sur ce point-là également, vous pouvez mettre des sous de côté. Avec un scooter électrique, vous n’aurez pas à acheter ou remplacer l’huile ou les filtres. Vous n’aurez pas non plus à vous soucier de l’état des bougies d’allumage puisqu’il n’en est pas équipé. Et comme il fonctionne sans carburant, aucune vidange n’est à prévoir. Concernant les pièces, il ne contient que très peu de composants mobiles donc aucun remplacement régulier à envisager. Même sa batterie a été conçue pour durer plusieurs années et ne tomber en panne que dans de très rares cas. Assurez-vous toutefois d’acheter une batterie de qualité.

Les seuls entretiens que vous aurez à faire concernent le remplacement des plaquettes de frein et des pneus.

Il embarque différentes technologies :

Les scooters électriques d’aujourd’hui sont plus évolués. On parle même de modèles connectés puisqu’ils sont équipés de suivi GPS, d’un système qui indique la zone de recharge la plus proche, d’un indicateur qui affiche le niveau de la batterie, d’une alerte en cas de vol et d’un système qui enregistre les parcours récents.

Scooter électrique
L’autonomie des scooters électriques

Qu’en est-il de l’autonomie des scooters électriques ?

L’autonomie indiquée sur chaque modèle est estimative puisque dans la pratique, elle va dépendre de divers critères. Le premier est votre style de conduite. Si vous avez la mauvaise habitude d’ouvrir totalement la poignée en accélérant, votre batterie ne fera pas long-feu. A l’autonomie initiale indiquée, il faut réduire 30% chaque fois que vous aurez cette manie.

Le modèle du scooter va également déterminer son autonomie. Sur les véhicules plus évolués pourvus de l’option « Long Range », par exemple, l’autonomie peut aller jusqu’à 160 km. Et sur les premiers modèles conçus, elle tourne autour de 80 km.

Il faut néanmoins souligner que la grande majorité des scooters électriques actuels sont plus autonomes depuis que la batterie au plomb a été remplacée parfait place à la batterie lithium. Cette dernière est effectivement plus légère ce qui a permis d’alléger le poids des deux-roues et d’ainsi augmenter leur autonomie.

Par ailleurs, le système de surveillance qui permet de garder un œil sur la consommation du deux-roues permet de corriger son mode de conduite. Cela va permettre de ménager un peu la batterie sans compter que lors des freinages, l’énergie est automatiquement recyclée.

Enfin, comme la batterie est amovible, il est possible d’emporter une deuxième dans le siège du deux-roues en cas de besoin. Cela permet de doubler son autonomie et de rouler sur une plus longue distance.

Peut-on bénéficier d’une prime pour l’achat d’un scooter électrique ?

La réponse est oui. Le gouvernement a effectivement instauré un système de « prime écologique » pour l’achat d’un scooter électrique. Cette aide financière va permettre aux intéressés de réduire leur investissement de départ. Deux dispositifs ont été établis pour son attribution.

D’un côté, la prime est fixée à 100 euros dans le cas où le deux-roues acheté est équipé d’un moteur de puissance inférieure à 2 000 W. Et si elle va au-delà de ce seuil, la somme attribuée sera calculée en fonction de la puissance réelle du véhicule. On sait toutefois que dans ce deuxième cas de figure, la prime ne peut excéder les 900 euros.

Dans les deux cas, la prime n’est octroyée que lorsque le scooter électrique est doté d’une batterie au lithium. Les batteries au plomb ne permettent pas d’accéder à cette subvention.

Related Posts

  • 70
    Dans notre tendre enfance, on a tous connu la trottinette, mais aujourd’hui, elle n’est plus uniquement réservée aux enfants. On a les modèles électriques qui peuvent être utilisés par les adultes pour comme moyen de transport. Ils sont dotés d’un moteur fonctionnant avec une batterie. Vu leur performance et leur…
    Tags: plus, d, l, a, n, batterie, électrique, faut
  • 67
    Avec un e-skate, on peut se déplacer à grande vitesse et avec style. Ceux qui ont un skateboard classique veulent passer au modèle électrique, car avec leur planche, ils sont limités en distance et en vitesse. Sur une planche électrique, on peut se permettre de parcourir quelques kilomètres sans déployer…
    Tags: électrique, l, d, ne, plus, batterie, n
  • 64
    Depuis quelques années, le scooter électrique s’invite de plus en plus dans la circulation urbaine. Ce véhicule présente effectivement des avantages non négligeables. Il est silencieux, rapide et économique puisque ne consomme pas de carburant. Cela le rend également écologique puisqu’il n’émet pas de gaz d’échappement. Certains hésitent toutefois à…
    Tags: électrique, scooter, d, l, ne, batterie
  • 62
    Le scooter électrique est écologique, rapide et économique. Son achat permet de bénéficier de certaines subventions financières. Il fait effectivement partie de ces véhicules que l’Union européenne souhaite promouvoir pour leur caractère respectueux de l’environnement. S’il a aujourd’hui le vent en poupe c’est aussi parce qu’il est possible de le…
    Tags: scooter, d, l, électrique, ne
  • 62
    Le vélo électrique  fait désormais partie de notre paysage quotidien que ce soit en ville ou en périphéries. Rien qu’en 2014, un peu plus de 77 500 unités ont été vendues en France, mais tout le monde n’a malheureusement pas les possibilités de s’en offrir un. Que faire alors si on…
    Tags: l, d, plus, batterie, électrique, ne, n, a

Related posts

Leave a Comment