Zoom sur l’autonomie du vélo électrique

Autonomie du vélo électrique

Dans la panoplie des vélos électriques, vous constaterez que les fabricants n’affichent pas tous la même autonomie et ce, même sur des modèles assez similaires. Les moins performants affichent 20 km et les plus performants 80, voire 100 km. Sachez que cette autonomie va dépendre en grande partie de type de batterie dont le vélo est équipé et aussi d’autres éléments comme l’itinéraire qu’il va parcourir et le mode d’assistance choisi par l’utilisateur.

L’autonomie sur la fiche descriptive et la réalité

L’autonomie sur la fiche descriptive et la réalité
L’autonomie sur la fiche descriptive et la réalité

Pour déterminer cette autonomie que le fabricant affiche sur la fiche descriptive du vélo, les fabricants ont leur propre mode de calcul. En effet, il n’y a pas de mode de calcul « type » ou de réglementation encadré comme pour la voiture électrique, ce qui fait que chacun fait ses propres calculs. Actuellement, une association allemande essaie d’élaborer un système de test unifié pour que les fabricants puissent mieux déterminer cette autonomie, mais les études et l’instauration de la réglementation vont prendre du temps et ce ne sera pas encore prévu d’aussitôt.

Du côté de la clientèle, cette autonomie est un critère important et certains fabricants n’hésitent pas à mettre des autonomies bien plus généreuses. Surprise à l’utilisation, l’autonomie promise n’est pas maintenue.

La capacité de la batterie et l’autonomie du vélo électrique

La capacité de la batterie et l’autonomie du vélo électrique
La capacité de la batterie et l’autonomie du vélo électrique

Ce qui différencie l’autonomie sur ces vélos électriques, c’est la capacité de la batterie. Sur une batterie ayant une capacité de 500 wh, par exemple, l’autonomie est estimée à 80 km. Plus cette capacité baisse, plus l’autonomie va chuter pour arriver aux alentours de 60 à 40 km pour une batterie de 300 wh. Si sur la fiche descriptive du vélo électrique, vous n’avez pas cette capacité indiquée en watt-heures ou en wh, il suffit de faire le calcul en faisant le produit du nombre de volts et du nombre d’ampères.

Dans la détermination de l’autonomie du vélo électrique, il faut aussi se pencher sur le mode d’assistance que vous choisissez. En roulant avec le mode d’assistance le plus élevé, vous n’aurez pas à faire beaucoup d’efforts, mais ceci suscitera beaucoup d’énergie et votre batterie se trouvera très vite à plat. Une batterie de 500 wh ne tiendra pas jusqu’à 80 km. Votre itinéraire entrera en jeu. Comprenez bien que cette autonomie chutera rapidement si vous empruntez une route avec beaucoup de montées et de dénivelé. Ce sera également le cas si vous roulez en milieu urbain et que vous arrêtez et redémarrez plusieurs fois votre vélo électrique. L’autonomie variera aussi selon l’état et le revêtement de la route que vous suivez.

A l’utilisation, vous remarquerez également que le poids de l’utilisateur peut faire varier l’autonomie de la batterie du vélo électrique. L’autonomie sera bien moins de 80 km si vous pesez 80 kg et que vous transportez quelques affaires avec vous. D’autres éléments peuvent aussi l’influencer comme la qualité des pneus ainsi que leur gonflage, les conditions climatiques et la cadence de pédalage.

Optimiser l’autonomie de son vélo électrique

A ce stade, vous avez déjà une idée plus ou moins précise du modèle de vélo électrique à acheter, mais une fois que vous l’avez, vous pouvez vous permettre d’adopter certaines techniques qui vont vous permettre d’atteindre ou de dépasser les indications du fabricant en termes d’autonomie.

Bien choisir le type d’utilisation

Le matin, lorsque vous vous rendez au marché local par exemple, vous pouvez opter pour le mode d’assistance éco. Vous pouvez espérer multiplier par deux l’autonomie moyenne de la batterie et les risques que vous arriviez à batterie à plat avant d’être à la maison seront plus moindres. Si vous utilisez le mode d’assistance le plus élevé, attendez-vous à ce que cette autonomie soit divisée en deux. Essayez donc de router en mode éco ou à un mode intermédiaire et n’ayez recours au mode turbo que lorsqu’il y a une côte ou lorsque vous êtes vraiment fatigué.

Bien recharger sa batterie

Normalement, la batterie qui accompagne votre vélo électrique neuf est aussi neuve. Dans ce cas, il est fortement recommandé de faire un cycle complet de charge et de décharge avant la première utilisation. Ceci dit que lorsque votre vélo électrique est livré, ne le testez pas tout de suite. Prenez du temps pour bien la recharger. Utilisez-là jusqu’à ce qu’elle soit à plat avant de la recharger à nouveau. Faites ce cycle complet tous les 5000 km pour bien entretenir votre batterie et pour conserver l’autonomie affichée par le fabricant à l’achat.

Pour ce qui est de la recharge après le cycle complet, n’attendez pas que la batterie soit 0%. Une fois que vous la branchez, il faut attendre qu’elle soit chargée à 100%. Le choix du lieu de recharge peut aussi avoir un impact sur la capacité de votre batterie. Veillez à ce que la recharge se fasse dans un milieu à température ambiante entre 15 et 30°C. Pour cette opération, il est aussi recommandé d’utiliser le chargeur d’origine. Il est fortement déconseillé de laisser le vélo se recharger toute la nuit. Il est impératif de retirer le chargeur lorsque vous arrivez à 100%.

En cas de non utilisation

Pour garder la batterie, mais aussi le vélo en bon état, il serait judicieux de retirer la batterie lorsque vous n’utilisez pas votre VAE. Pensez à mettre la batterie dans un endroit sec et doux à une température entre 20 et 25°C. Avant de la retirer, assurez-vous aussi que le taux de charge soit compris entre 30 et 60 %. Si vous ne l’utilisez pas sur deux ou trois moins et que si vous ne voulez pas vous compliquer la vie en démontant et en montant la batterie, pensez à la recharger une demi-heure tous les 2 mois.

Dans la notice d’utilisation de votre vélo électrique, le fabricant peut vous donner des indications sur la batterie, notamment sur le mode de recharge. Si vous suivez ces recommandations en plus de ceux qui sont cités ci-dessus, vous ne devez pas connaître de problème d’autonomie. Si jamais, un problème se produit, il serait plus raisonnable de faire appel à un professionnel. Ne forcez pas non plus, car si la batterie n’est plus en très bon état, mais que vous continuez à utiliser le VAE, le problème risque de s’étendre jusqu’au moteur.

A lire aussi

Leave a Comment

*

code