Vélo en hiver : les équipements pour se protéger du grand froid

Vélo en hiver : les équipements pour se protéger du grand froid

Nombreux sont ceux qui continuent de faire du vélo malgré le grand froid hivernal et on les comprend. Non seulement, c’est une façon de maintenir la forme, mais le cyclisme en hiver permet aussi de profiter du grand air sans greloter dès qu’on met le pied dehors. Et n’oublions pas les magnifiques paysages hivernaux qui donnent une sensation de plénitude et de sérénité. Si vous aussi, vous souhaitez enfourcher votre vélo et sortir par ce froid, voici les équipements dont vous avez besoin pour ne pas tomber en hypothermie.

Equipements pour protéger le haut du corps contre le froid

Equipements pour protéger le haut du corps contre le froid

L’ensemble de votre corps doit être protégé contre le grand froid et plus encore la partie haute où se situe vos centres vitaux à savoir le cœur, les voies respiratoires et le cerveau (bien que la tête fasse partie des extrémités). Pour les tenir au chaud tout en disposant d’une totale liberté de mouvements, voici quelques équipements qui pourraient vous être utiles :

Les sous-vêtements et maillots pour cyclistes

En hiver, il ne faut jamais omettre de porter un sous-vêtement à plus forte raison si on s’apprête à aller contre le vent. N’oubliez pas qu’à cause de la vitesse, on ressent davantage le vent et le froid à vélo. Ainsi, sous vos vêtements cyclistes habituels, vous devez porter un maillot de corps ou un sous-vêtement spécial grand froid pour cyclistes. Oui, cela existe et la majorité des boutiques de sport vous proposera divers modèles.

Pour faire le bon choix, sachez que ces maillots se déclinent sous différentes catégories en fonction du niveau de protection anti-froid offert. Certains sont idéals pour rouler à une température comprise entre -10 et 15°C tandis que d’autres se montrent plus performants encore puisque protègent efficacement à une température extrême située entre -20 et 5°C. C’est notamment le cas des sous-vêtements en laine mérinos et cachemire. Leur matériau de conception tient naturellement au chaud.

La laine n’est pas le seul matériau admis dans la catégorie des maillots anti-froid. Le stretch offre également une bonne protection. Dans tous les cas, ces vêtements ont été pensés pour épouser la forme du corps sans trop le serrer. Ils sont légers, respirants, anti-bactérien et permettent la thermorégulation du corps.

Sur le marché, on retrouve différentes coupes issues de différentes marques. Certains sont relevés au niveau du cou et protègent ainsi le buste, les bras, la nuque et le cou.

Les manches anti-froid

De nos jours, il est de plus en plus courant de porter des manches anti-froid sous ses vêtements. Ces accessoires viennent recouvrir les bras et s’enfilent facilement. Ils ont été pensés pour réchauffer davantage les bras du cycliste étant donné que c’est grâce à eux s’il peut tenir fermement et orienter le guidon.

Les manches anti-froid ont un effet seconde peau et réchauffe sans serrer. Elles sont conçues dans des matériaux élastiques, respirants et anti-bactérien.

Les vestes hiver pour cyclistes

Lorsque le grand froid se fait mordant, on porte par-dessus les autres vêtements et sous-vêtements une veste d’hiver. Il ne suffit toutefois pas d’attraper la première veste qui nous tombe sous la main, mais bien de choisir une veste d’hiver spécialement conçue pour les cyclistes.

Ces vêtements sont légers, mais tiennent au chaud grâce à leur tissu isolant en surface et leur doublure en tissu polaire. Ils font aussi d’excellents coupe-vent et sont imperméables ce qui vous permet de protéger votre corps de l’humidité. Pour que l’air glacial ne pénètre pas sous la veste, optez pour un modèle assez cintré et doté de manches qui se resserrent au niveau des poignets. Une veste trop large, non seulement vous incommode durant la conduite, mais fait aussi pénétrer l’air lorsque vous roulez.

Il faut savoir que les fabricants font aujourd’hui appel à diverses technologies pour optimiser l’effet réchauffant de leurs vêtements d’hiver. C’est notamment le cas de la technologie Softshell dont se pare certaines vestes pour cyclistes. Cette dernière rend le vêtement hydrophobe et plus protectrice contre le vent.

Et puisque l’hiver instaure souvent un temps de mauvaise visibilité, optez pour un modèle doté d’éléments réfléchissants pour que vous puissiez rester visible par les autres usagers de la route.

Lire aussi – Comment entretenir son vélo en hiver et assurer sa sécurité ?

Equipements pour protéger le bas du corps contre le froid

Equipements pour protéger le bas du corps contre le froid

Même si le buste doit être le mieux protégé, le bas du corps ne doit pas être négligé pour autant. Pour cause, ce sont nos cuisses et nos jambes qui vont nous permettre de pédaler, or, s’ils sont gelés, vous ne pourrez effectuer aucun mouvement.

Pour les maintenir au chaud, voici les équipements anti-grand froid dont vous avez besoin :

Les sous-pantalons d’hiver

On parle aussi de collants pour cycliste. Comme les sous-vêtements, le sous-pantalon donne un effet seconde peau. Il épouse le bas du corps sans trop le serrer. Lorsque la température se situe entre -20 et 5°C, ce vêtement vous tiendra au chaud.

Léger et élastique, il suit chacun de vos mouvements. Il est généralement conçu dans des matériaux respirants et anti-bactériens. Il permet une bonne régulation de la température corporelle. Ainsi, le cycliste n’a aucun mal pour pédaler et peut rouler tranquillement.

Les jambières anti-froid

Contrairement au sous-pantalon, les jambières ne couvrent que les jambes du cycliste. Il suffit alors d’en enfiler une sur chaque jambe. Ils apportent plus de chaleur ce qui a le don de détendre les muscles situés à ce niveau. Le pédalage est alors plus fluide.

Une fois enfilées, les jambières s’adaptent à la morphologie de celui qui les porte. Ils collent bien à la peau sans trop serrer les muscles. Vous pouvez les porter sous un sous-pantalon ou par-dessus le sous-pantalon. Elles sont légères et ne risquent pas de vous limiter dans vos mouvements.

Les pantalons d’hiver pour cycliste

Enfin, puisque le sous-pantalon et les jambières ne suffisent pas pour faire rempart contre le grand froid, vous devrez porter par-dessus un pantalon cycliste d’hiver. Ces modèles protègent contre le froid, le vent glacial et l’humidité. Ils permettent une bonne respirabilité et pour que l’air froid ne pénètre pas sous le vêtement, ils sont pourvus de sangles élastiques au niveau de la taille et des chevilles.

Ces pantalons sont généralement dotés d’une doublure polaire, mais qu’on se rassure, ils sont quand même légers et faciles à porter.

Enfin, n’oubliez pas qu’il a aussi un effet coupe-vent donc si votre pantalon de surface laisse pénétrer de l’air froid lorsque vous roulez, le collant fera barrage. Non seulement, le matériau de conception a une capacité anti-froid et coupe-vent, mais le sous-pantalon est en plus pourvu de sangles élastiques au niveau des chevilles et de la taille.

Lire aussi – L’hiver n’est pas une excuse pour ranger son vélo

Accessoires pour protéger les extrémités du corps contre le froid

Accessoires pour protéger les extrémités du corps contre le froid

Savez-vous que les extrémités de notre corps sont les principales sources de pertes de chaleur ? Savez-vous aussi que lorsqu’on est exposé au froid, nos extrémités se sacrifient pour mieux protéger nos organes vitaux ? Oui, les vaisseaux sanguins à leurs niveaux se resserrent pour empêcher le froid d’atteindre notre cœur et notre cerveau trop vite. Voilà pourquoi on commence toujours par geler au niveau des mains et des pieds. Nous en avons pourtant grandement besoin, d’un côté pour tenir le guidon et de l’autre côté pour pédaler. Et bien sûr, il ne faut pas oublier la tête, centre principal de tous nos faits et gestes.

Pour bien les protéger du grand froid, on trouve différents accessoires destinés à cette fin sur le marché. Quels sont-ils ?

A lire – Bien s’équiper pour faire du cyclisme

Le bonnet

Pour sortir faire du vélo en hiver, il ne faut jamais oublier le bonnet. Choisissez un modèle doté d’une doublure polaire pour bien garder votre tête au chaud. L’avantage avec ce couvre-chef c’est qu’il couvre la tête, le front et les oreilles. Pour une protection optimale, optez pour un modèle étanche et pourquoi pas, un bonnet cycliste d’hiver haute visibilité.

La cagoule

Oui, il existe aussi des cagoules spécialement conçues pour ceux qui aiment sortir en deux-roues par temps de grand froid. Mieux que le bonnet, elle couvre toute la tête et ne laisse dépasser que les yeux. La cagoule couvre même le cou donc elle sert aussi de tour de cou et de cache-nez. Optez pour un modèle étanche et avec des éléments réfléchissants.

Le bandeau

Quand le froid est moins mordant, le bandeau suffit pour réchauffer sa tête. Il faut néanmoins souligner qu’il ne couvre que la partie frontale et les oreilles. Le dessus du crâne restera exposé sauf si vous avez prévu de porter un casque. Certains modèles portent des éléments réfléchissants.

Le sous-casque

Si vous avez l’habitude de porter un casque pour faire du vélo (ce qui est fortement recommandé), le sous-casque peut s’avérer plus pratique qu’un bonnet ou une cagoule. Il vous évitera d’avoir la tête trop à l’étroit sous le casque. Cet accessoire est plus léger, mais pratique pour ne pas avoir froid au niveau de la tête. Il se porte comme un simple bonnet, et peut être porté seul ou sous le casque. Il protège du froid, du vent et de l’humidité.

Lire aussi – Quand hiver rime avec pratique du vélo électrique

Le tour de cou

Si l’option cagoule ne vous plaît pas, vous devez porter un tour de cou avec votre bonnet. Selon le modèle, vous pourrez le porter de différentes manières : en style bandana, en foulard ou même en faire une cagoule ou un filtre anti-pollution.

Les manchons

Les manchons sont des accessoires que l’on enfile de part et d’autre le guidon du vélo. Il vous suffit alors d’y plonger vos mains pour maintenir votre selle. Ils apportent plus de chaleur et protègent vos mains contre le vent et l’humidité. Rassurez-vous, les manchons sont assez amples pour que vous puissiez manipuler les leviers de vitesse et de freins facilement au sein même de ces accessoires.

Les gants de vélo d’hiver

Où que vous comptiez aller en hiver, les gants sont indispensables. Si vous devez prendre votre vélo, on trouve facilement des gants de vélo pour cyclistes. Ils protègent les mains du froid, du vent et de la pluie. Certains modèles peuvent être associés à des manchons, pour encore plus de chaleur, alors que d’autres sont assez épais pour nécessiter des manchons. Avant d’en acheter, vérifiez bien que le gant soit doté de surfaces en silicone pour une bonne adhérence au guidon. En général, ils disposent aussi de doigts tactiles pour utiliser facilement vos smartphones.

Les sur-chaussures et les guêtres

Quand on roule dans un environnement très hostile, porter des guêtres et des sur-chaussures est indispensable. Ils protègent vos pieds du froid et de l’humidité. Les guêtres s’enfilent sur les chaussettes, dans les chaussures tandis que les sur-chaussures s’enfilent par-dessus nos chaussures.

Les guêtres sont fabriquées en tissu respirant et étanche. Elles se composent souvent de trois couches : une couche extérieure élastique en nylon ou en élasthanne, une membrane étanche et une couche intérieure qui peut être en coton ou en laine. Elles gardent vraiment les pieds au chaud.

Quant aux sur-chaussures, elles sont étanches et coupe-vent. Elles montent généralement jusqu’au niveau des chevilles.

A lire aussi

Leave a Comment

*

code