Quelle est la différence entre un vélo électrique et un VAE ?

la différence entre un vélo électrique et un VAE

Le vélo, le moyen de déplacement du futur ! Depuis l’avènement des vélos électriques, plusieurs personnes ont été séduites par l’idée. En raison, soit d’un concept écologique diffusé par ce type de véhicule. Ou tout simplement, en raison de leur aspect élégant et pratique.

Il existe deux types de vélo électrique : le VAE ou Vélo à Assistance Électrique et le vélo électrique classique. Il est bon de savoir qu’il existe également un type de vélo électrique dérivé du VAE : le « speed bike ». Le speed est un VAE dont le moteur a été débridé, libéré.

La connaissance des différences entre ces deux types de vélo électrique est indispensable, notamment sur les points législatifs.

Le type de moteur d’un vélo électrique en comparaison d’un VAE

 

La différence fondamentale entre un vélo électrique classique et un vélo à assistance électrique (VAE), réside dans le type de leur moteur.

Tout d’abord, avec un VAE, le moteur est assisté ou moteur intelligent. Cela veut dire que le pédalage d’un VAE conditionne la marche et l’arrêt du vélo. On parle de pédalage assisté. Contrairement à un vélo électrique classique, avec lequel le vélo continue d’avancer, même si le cycliste arrête de pédaler.

Mais qu’est-ce que le pédalage assisté ?

 

Le pédalage assisté signifie que le moteur du vélo électrique s’arrête automatiquement dès l’instant où le cycliste cesse de pédaler. Il s’agit d’une évolution technologique du moteur des vélos électriques. On parle de moteur plus intelligent car il dispose de capteur sensoriel qui analyse votre façon de pédaler, et s’adapte en conséquence.

Les VAE disposent d’un tel moteur. Son nom l’indique d’ailleurs « vélo à assistance électrique ». Ce qui n’est pas le cas pour le vélo électrique classique. En résumé, les cyclistes qui optent pour les VAE sont assistés par un moteur intelligent.

Quelles conséquences sur l’existence ou pas de pédalage assisté ?

 

Lorsque votre vélo électrique est à pédalage assisté, donc un VAE, cela veut dire qu’il dispose d’un moteur intelligent. Il en résulte qu’en matière de batterie, on gagne en autonomie. Un VAE vous permettra donc de faire des économies quant à l’autonomie de la batterie, puisque la puissance du moteur s’adapte à la façon dont vous allez pédaler. Au lieu d’une batterie qui permet de faire 40 à 50 km (ce qui est le cas des vélos électriques classiques), la batterie des VAE peuvent aller jusqu’à 140 km et même 180 km.

la différence entre un vélo électrique et un VAE

 

La performance des vélos électriques classiques face aux VAE

 

En effet, la performance varie selon qu’il s’agit d’un vélo électrique classique ou d’un VAE. L’élément central de la différence entre ces deux types de vélos électriques se trouve toujours dans la question du moteur.

Bien que tous deux soient des vélos électriques, le VAE se différencie d’un vélo électrique classique par l’autonomie de sa batterie, ainsi que sa vitesse.

Autonomie de la batterie

 

Évoque auparavant ci-dessus, avec son moteur assisté, le VAE consomme moins, et donc gagne plus en autonomie. A l’opposé du speed bike qui lui, ne permet de faire qu’entre les 30 à 60 km. En effet, l’écart de différence est significative car à côté le VAE vous offre jusqu’à 180 km. L’autonomie de la batterie va bien sûr dépendre du modèle choisi.

Devant cette performance du VAE, on ne peut qu’admirer la révolution qu’à apporter le moteur assisté. Celui-ci est plus ergonomique, puisqu’il se conforme à l’effort physique fourni par le cycliste. Et par conséquent, la batterie est plus autonome qu’avant, c’est-à-dire par rapport à celle du vélo électrique classique.

Notons également qu’un la puissance du moteur d’un vélo électrique est de 250 W, contre 350 à 500 W pour celle du moteur intelligent du VAE.

Vitesse d’un VAE en comparaison avec celle d’un vélo électrique classique

 

En ce qui concerne la vitesse, un vélo électrique est beaucoup plus rapide qu’un VAE. Pour la simple raison que le système de moteur assisté du VAE ne permet pas à son utilisateur de rouler au-delà de 25km/h. Tandis qu’un vélo électrique classique permet de rouler jusqu’à 45km/h.

La limitation de vitesse du VAE a été conçue pour maximiser la sécurité routière du cycliste et des tiers. Par conséquent, les cyclistes d’un VAE font l’objet d’un encadrement légal moins sévère que ceux qui conduisent un vélo électrique classique.

Sur ce point, intéressons-nous maintenant sur les questions légales de la conduite de ces deux types de vélos électriques.

Vélo à Assistance Électrique

La législation sur les vélos électriques

 

Il est souvent difficile pour les non-initiés de se retrouver dans les questions de règlementations lorsqu’il s’agit des vélos électriques. La législation sur l’aménagement des transports routiers varient selon qu’il s’agit d’un VAE ou d’un vélo électrique classique.

Le décret 95-937 relatif à la prévention des risques résultant de l’usage des bicyclettes, a introduit en 2014, les VAE sous le terme de « cycle à pédalage assisté ». D’après la loi, les véhicules à deux roues sont soit des bicyclettes soit des cyclomoteurs. De cette différence de dénomination vont résulter des dispositions légales susceptibles de sanctions, en cas de violation.

Les endroits où les vélos électriques sont autorisés à circuler

 

Il est interdit pour un cycliste à vélo électrique classique de rouler sur les pistes cyclables. A partir du moment où le vélo électrique permet d’effectuer 45km/h et plus, il ne s’agit plus, aux yeux de la loi, d’un « vélo » mais plutôt d’un cyclomoteur. Le vélo électrique classique est donc, assimilable à un scooter, ou une mobylette. Dans ce cas son utilisateur a l’obligation de rouler sur la même voie que les motos et voitures.

Contrairement, les cyclistes utilisant le VAE ont le droit de rouler sur les pistes dédiées pour les vélos. Ce privilège s’explique par la vitesse du VAE limité à 25km/h.

Les obligations du cycliste varient selon qu’il s’agit d’un VAE ou d’un vélo électrique classique

 

En effet, avec un vélo électrique classique, étant un cyclomoteur, l’immatriculation, l’assurance ainsi que le port d’un casque sont obligatoires. On parle d’un casque spécial homologué et non du casque classique des cyclistes. Cela s’explique par la puissance du vélo électrique classique, qui le met au même rang que les véhicules de type cyclomoteur. De plus, le stationnement du vélo électrique présente les mêmes difficultés que celui d’un scooter, par exemple.

Quant au cycliste des VAE, question assurance et stationnement, ils ont plutôt la belle vie !

Toutefois, il est bon de souligner que les speed bike, (même étant un VAE) passent par la règlementation des cyclomoteurs. En raison de son moteur débridé.

Related Posts

  • 91
    Même si le vélo électrique est aujourd’hui plus connu qu’auparavant, il suscite encore  beaucoup de questions parfois sans réponses. Pour mieux vous éclairer, voici quelques éléments de réponses aux questions qu’on a le plus tendance à se poser ... Son fonctionnement Le VAE ou vélo à assistance électrique est pourvu…
    Tags: vélo, d, électrique, qu, l, assistance, classique, vae, s
  • 87
    Le VAE ou vélo à assistance électrique représente aujourd’hui un moyen de déplacement économique, fiable, respectueux de l’environnement et non bruyant. Il en existe actuellement différents modèles et les fabricants ne manquent pas d’imagination pour nous proposer des véhicules toujours plus performants. Son coût a toutefois tendance à freiner les…
    Tags: l, d, vélo, vae, électrique, assistance
  • 85
    C’est dans son moteur que le Vae tire son assistance électrique. Celle-ci assiste le cycliste durant le pédalage et lui permet de ne pas trop fournir d’efforts. Son emplacement Selon les modèles, il peut se situer dans la roue avant, dans la roue arrière ou dans le pédalier. La dernière…
    Tags: assistance, l, d, moteur, vélo, qu, vae, électrique
  • 84
    Le vélo électrique  fait désormais partie de notre paysage quotidien que ce soit en ville ou en périphéries. Rien qu’en 2014, un peu plus de 77 500 unités ont été vendues en France, mais tout le monde n’a malheureusement pas les possibilités de s’en offrir un. Que faire alors si on…
    Tags: l, vélo, d, vae, électrique, assistance, qu, moteur, s
  • 82
    Depuis qu’il a été inventé par Karl Von Drais en 1817, le vélo n’a cessé de connaître des améliorations. Si au tout début, il était dédié essentiellement aux élites, il est aujourd’hui plus que jamais en passe de devenir l’un des moyens de transports les plus pratiques et populaires. Cela…
    Tags: vae, vélo, l, d, électrique, assistance

Related posts

Leave a Comment